couvertures

Nouvelle édition de “Tout le monde connaît Lola” (couverture)

Après Sylvain Pavlowski et Pierre Gaulon, c’est au tour de Jonathan Mazo de vous en mettre plein les yeux avec “Tout le monde connaît Lola”. Quand je parle d’un week-end bien rempli, je ne plaisante pas :p

Jonathan donc lance la nouvelle édition de “Tout le monde connaît Lola”. Dixit l’auteur, cette version est “Better. Shorter. Faster.” J’ai travaillé sur le premier visuel mais également sur la nouvelle couverture.

Dans ce cas précis, j’ai eu besoin de me pencher sur sa plume et je peux te dire que le style de Jonathan est plaisant, on plonge avec ses personnages sans problème. C’est frais, c’est un peu unique et même si c’est loin de mon univers, j’aime sa façon de raconter l’histoire. J’espère que ce texte va connaître une belle trajectoire.  Disponible sur Amazon

Résumé

Nouvelle édition (février 2018)

Je m’appelle David, et j’ai le moral au plus bas. Cela fait maintenant deux ans que j’erre dans ma vie au gré du vent.

Et puis un jour, elle débarque dans mon quotidien, comme ça, sans crier gare. Lola qu’elle s’appelle. Et le pire c’est qu’elle prétend être ma petite amie.

Tout le monde connaît Lola, alors que je suis bien placé pour savoir que cette femme m’est inconnue.

Je vous laisse, je ne voudrais pas passer à côté de ma vie !


Bio :

Jonathan Mazo est né à Paris en 1979.

Depuis son adolescence, il cultive une passion pour l’écriture. Après avoir découvert la plume d’Amélie Nothomb, il se fixe comme objectif d’écrire un livre. Un jour, un évènement absurde, une voix, va surgir de son esprit et il se lance.

Il en a porté l’idée pendant près de dix ans, et c’est après quatre années d’écriture que Tout le monde connaît Lola, son premier roman, voit enfin le jour. Il a souhaité y raconter une histoire universelle, en abordant des sujets de la vie quotidienne – le couple, le destin, l’amour –, sur un ton caustique et pince-sans-rire, tout en essayant de rester ancré dans une réalité proche de tous. La vie en général – la sienne en particulier – et les gens ordinaires sont sa principale source d’inspiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *