11 JUIN – Numérique (epub et mobi)

Noté 4.82 sur 5 basé sur 128 notations client
(128 avis client)

3,99

Description

Il est des jours que rien ne peut effacer, pas même le temps. Des jours sombres, si noirs qu’ils reviennent nous torturer, laissant planer leur ombre sur nos existences fragiles. Le 11 juin, elle a tout perdu, au point de s’égarer. Puisque la vie n’attend pas et que le passé semble insurmontable, elle s’est fait une promesse.

Déchirée entre la peur d’oublier et le besoin viscéral de libérer son âme, ce qu’elle va faire de cette journée lui appartient. Et ce qu’elle s’apprête à vivre risque de la marquer pour toujours, parce que parfois, les choses ne se passent pas comme prévu.

C’était un 11 juin et cette promesse, vous ne l’oublierez jamais.

128 avis pour 11 JUIN – Numérique (epub et mobi)

  1. Note 5 sur 5

    Marjo

    …de cet auteur. Et je ne regrette pas du tout. Franchement je ne m’attendais pas à ça. J’ai été bluffé car au début je pensais à autre chose que ce qui ai annoncé vers la fin. C’est difficile d’en parler sans raconter l’histoire. L’intrigue va crescendo et tout ce que je peux dire c’est allez-y les yeux fermés !

  2. Note 5 sur 5

    annick

    Bluffant… quelques mots : Noir, très noir, tristesse, amour, une intrigue angoissante du début, on est happé à s’en décrocher la mâchoire. Maud… mais où nous emmène-t-elle? au bord d’un gouffre, dans la nuit la plus terrible, jusqu’où la douleur peut-elle nous conduire? Les émotions sont là, à fleur de peau, à la limite du supportable. La structure de l’histoire m’a bien plu, un montage qui va en puissance nous déstabiliser. Difficile d’en parler sans spolier, donc je dirais tout simplement : à lire, à lire, à lire… attention quand même, âmes sensibles s’abstenir, le sujet est terrible.

  3. Note 5 sur 5

    Betty

    Une véritable pépite et du grand Matthieu Biasotto! Une histoire dure noire bouleversante comme lui seul sait les raconter. Une intrigue bien ficelée et une tension qui monte crescendo. Une lecture intense et bouleversante. Je n’ai qu’un mot à ajouter : foncez!!!

  4. Note 5 sur 5

    Frédéric Brusson

    l y a des romans qui ressemblent à des brises printanières. Ils vous effleurent à peine, vous touchent un peu puis s’éloignent sans graver votre mémoire.
    Et puis il y a «11 juin»…
    Ce livre est un orage d’été, sombre et puissant, qui vous transperce de part en part et vous glace jusqu’aux os. Rarement l’auteur aura donné autant de sa personne dans ce roman noir, terrible, où la sensibilité est exacerbée.
    J’ai suivi Maud au cours de cette journée et j’ai souffert avec elle, j’ai ressenti sa peine et sa douleur. C’était presque physique et franchement troublant par moment. J’ai rarement ressenti une telle osmose avec un personnage de roman. Car Maud, c’est moi, c’est vous. Elle nous ressemble et c’est ce qui la rend si attachante.
    Matthieu possède un don : il vous amène là où il a décidé de vous conduire. Vous êtes otage de l’intrigue et ne voyez rien venir. C’est bluffant et particulièrement réussi dans ce livre.
    Nous avons tous notre “11 juin”. Celui de Maud va vous captiver comme rarement. Êtes-vous prêts à la suivre ?

  5. Note 5 sur 5

    sesev

    “11 juin” est une histoire intense, douloureuse, qui nous prend aux tripes.
    Maud, une jeune maman, vit au bord du gouffre depuis ce 11 juin, ce jour qui lui a tout pris. Elle n’arrive plus à vivre depuis, tout n’est que souffrance, que faire pour sortir de cet enfer?
    Jusqu’où la vengeance peut-elle nous emmener, le pardon est-il encore possible?
    C’est un livre bouleversant, très noir, qui m’a beaucoup touchée, beaucoup d’émotions m’ont traversées à la lecture de ce livre.

  6. Note 5 sur 5

    PascalineP

    “Tu sais, quand je te dis que je t’aime, il ne s’agit même pas d’amour. Je te parle d’impossibilité de respirer autrement.” Romain Gary
    Voilà ce que ce roman m’inspire, mais ça n’a rien d’une romance, ce roman noir est d’une force, d’une puissance, d’une sensibilité si boulersante, comment en être autrement compte tenu du sujet ? (tststs je vous laisse le découvrir en le lisant).
    Maud cherche par tous les moyens à respirer, ce 11 juin, il y a un an jour pour jour sa vie a basculé.
    Seulement, la vie n’attend pas et il arrive parfois que les épreuves nous poussent à réviser notre rôle. En toutes circonstances, on pourrait se demander si on est Pilote, Passager ou Prisonnier de son avenir, de son destin s’il est vrai que tout est écrit.
    Tour à tour dans ce roman, on découvre que ces rôles peuvent être interchangés, et tout ça avec brio (et accessoirement un auteur talentueux) !
    On navigue dans un épais brouillard, une nébuleuse qui n’a de cesse de nous tourmenter, à l’image de celle dans laquelle Maud se trouve (s’égare serait plus juste) depuis 12 mois.
    Le style et la sensibilité de l’auteur suffisent à faire de ce roman un p&•^& de page turner car on se retrouve vite confiné dans cette Cherockee pour un roadtrip tellement sordide qu’il nous tarde d’atteindre la destination finale.
    On suffoque tout comme Maud, et puis ce jour est ce qu’il est, alors on se bat après tout ces moments de résignation, de lâcher prise, et on reste le souffle court quand tout s’éclaire au fil de ces échanges, de ces destins croisés.
    Encore une fois cette fin est juste magistrale, du grand MATTHIEU quoi !
    “On vit, on meurt, les gens pleurent, et après ils se demandent ce qu’ils vont manger.” Jack Higgins
    A lire absolument, ça s’est passé un 11 juin pour Maud, mais il se peut que cette date résonne en chacun de nous, on a tous notre 11 juin… Et après ça plus rien ne sera pareil.

  7. Note 5 sur 5

    Liliane Marquet

    Oui je viens de le terminer. Je ne sais que dire sinon que du debut a la fin je suis restee agrippee a ce 11 juin qui m.a bouleversée .quand Matthieu vous tiens entre ses lignes il ne vous lache plus. Oui je souhaite qu’a votre tour vous vous fassiez happer par cet ouvrage et que vous en sortiez comme moi completement retournee. Merci Matthieu pour tout ses frissons

  8. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Ça vous déchire les entrailles, ça vous marque au plus profond de vous , les mots sont puissants, c’est bien écrit et la fin est ….je vous laisse le découvrir ??….encore une fois on ne se relève pas indemne de sa lecture ….un grand bravo à Matthieu.

  9. Note 5 sur 5

    Maria

    Une histoire poignante, émouvante et d’autant plus bouleversante qu’elle pourrait nous arriver à tous.
    C’est un concentré d’émotions, ça vous secoue, ça vous bouscule, ça vous remue la tête, le coeur, les tripes.
    Cette histoire vous laisse haletant et comme Maud vous aurez du mal à respirer, comme elle vous verserez des larmes.
    Il y a longtemps qu’un livre ne m’avait pareillement ébranlée. La thématique abordée m’a particulièrement touchée et je n’ai pu que compatir au drame de Maud.
    C’est un livre noir, intense, que vous aurez du mal à lâcher et une fois terminé du mal à l’oublier.
    Un immense coup de coeur à lire à tout prix !

  10. Note 5 sur 5

    D chroniqueuse blog Nuits Blanches des accros du livre

    Fidèle lectrice de Matthieu Biasotto, je dois dire que c’est encore un nouveau virage dans son écrire et un coup de maître. Une intrigue palpitante, un fond bien plus noir et douloureux qu’on ne pourrait le penser. C’est avec sincérité que l’auteur évoque un drame de la vie. On ne sort pas indemne de ces lectures mais la vie est ainsi faite…
    Comment survivre à une journée noire et comment revivre cette date années après années. Maud et Armand nous amène pour une ballade qui semble vouée à mal finir…et vous que feriez vous pour survivre?

  11. Note 5 sur 5

    Ludivine

    Fini hier soir…. J’ai traîné un peu mais impossible de le lire d’une seule traite… besoin de temps pour respirer…. tellement c’est fort!!!!
    Fort émotionnellement parlant, extrêmement fort….
    Maud, Gaëtan, Armand…..3 personnages….1 point commun le 11 juin!!!!
    Mais pas que….
    J’adore la plume de Matthieu…simple….fluide….mais tellement forte, intense….
    Franchement ce récit m’a littéralement bouleversé….au delà du sujet déjà dur en lui même, Mais Matthieu a ceci de particulier, c’est qu’il nous faut passer les émotions sobrement, mais elles nous touchent en plein coeur .
    Ce livre comme Ewa avant lui, je ne suis pas prête de l’oublier!!!!!
    Foncez si vous voulez vous sentir vivant et ressentir…..

  12. Note 5 sur 5

    coulon sabrina

    11 juin terminé a l instant !!! Je dois avouer qu au début je n arrivais pas à me projeter je voyais l idée mais je ne rentrais pas ds l histoire….mais un Matthieu Biasotto on l arrête pas comme ça.j ai dévoré tous ses livres.j ai persévéré et mon dieu quel déluge de sentiments. Du suspense jusqu à la fin du livre ! Maud : son désespoir fait écho en moi.toutes les révélations qu elle fait me glace le sang.je m imagine à sa place.je m imagine endurer ce qu elle endure.ce livre est comme d habitude une pépite.alors bravo matthieu et merci pour cette partie de toi que tu nous a offert.

  13. Note 5 sur 5

    Paratge

    Il est des histoires si attachantes et émouvantes qu’une espèce de fusion s’établit entre le récit et notre vécu bien que totalement distinct, où l’on se prend à éprouver comme un des personnages au point d’être aspiré par l’oeuvre jusqu’au mot FIN.
    Matthieu Biasotto a magistralement mis en œuvre son grand talent pour nous chavirer de bonheur.

  14. Note 5 sur 5

    renaud laetitia

    J’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’histoire, une première pour un livre de cet auteur. Pourtant, après environ 50 pages, je me suis sentie happée par ses mots, par cette souffrance qu’il nous retranscrit. J’avais été retournée émotionnellement à la lecture de « Harper » et « Le supplément d’âme », mais pas à ce point. Les mots de l’auteur, cette histoire m’a frappé en plein coeur et je n’ai pu stoppé le flot de larmes qu’elle a fait émerger. Le deuil que cette jeune femme porte nous oppresse, et franchement je la trouve très courageuse de faire ce qu’elle finit par faire, personnellement je crois que j’en n’aurais eu pas la force.
    Un roman poignant une nouvelle fois, un nouveau coup de coeur (encore), à lire absolument.

  15. Note 5 sur 5

    Cathy

    Je ne sais comment il est possible de survivre a ça. … et il ne m est pas possible d expliquer a quoi sans spoilier ce roman. … alors découvrez cette pepite..

  16. Note 5 sur 5

    Client d'Amazon

    Encore une fois Matthieu nous emmène dans son univers. L histoire est douloureuse, bouleversante. C est un supplice qu on redemande encore et encore.
    Il m a fallu un peu plus de temps pour digérer et garder ce plaisir de découvrir plus.
    Un livre fluide,ou Matthieu nous montre une autre facette de son talent.

  17. Note 5 sur 5

    Fabie13

    C’est toute chamboulée et profondément émue que j’ai refermé ce livre.
    Juste une parenthèse sur la couverture que je trouve à la fois belle mais dérangeante.
    Donc dès les premiers mots, les premières lignes la tension est palpable. L’angoisse s’installe et monte petit à petit grâce à un huis clos plutôt intimiste.
    J’ai eu l’impression d’être aux côtés de Maud, je me suis imprégnée de ses douleurs et j’ai ressenti sa peine, sa détresse.
    Elle a tout perdu, au bord de l’implosion et prend sur elle en décidant de faire de cette journée du 11 juin, sa journée.
    Malgré une situation floue, nous sommes des spectateurs, des observateurs silencieux mais pourtant je me suis sentie concernée comme si je vivais moi-même les évènements. Je n’avais qu’une hâte avancer dans ma lecture pour connaitre quel incident avait chamboulé sa vie, ce que représente le 11 juin et connaitre également ses desseins.
    Je dois vous avouer que même si à un moment je me suis sentie perdue, larguée j’ai poursuivi ma lecture. J’avais vraiment besoin de savoir, la curiosité m’a guidée et heureusement.
    Donc voulant vivre cette journée du 11 juin différemment, elle va faire une rencontre avec un personnage charmant mais qui a une part de mystère. Et là ça va être la déferlante d’émotions, de sensations amplifié peut être par la proximité des protagonistes.
    Les personnages sont extrêmement touchants, poignants.
    Le récit nous montre que la vie peut basculer, du jour au lendemain, dans le chaos et nous faire tutoyer les limites de l’enfer.
    Nous progressons selon le bon vouloir de l’auteur, qui prend son temps avec une construction de l’intrigue très bien ficelée ce qui a pour conséquence de nous tournebouler le corps, l’esprit, le cœur. Mais il nous montre aussi que nos réactions, face à certaines situations, nous sont propres. Essayer d’aller de l’avant en gardant en soi nos souvenirs ou au contraire se laisser dériver.
    J’ai eu beaucoup empathie pour Maud, pour son vécu. Je l’ai comprise mais surtout j’ai totalement adhéré et compris ses réactions.
    Matthieu signe là, pour moi, le plus sombre de tous ses livres mais nous donne également une magnifique leçon de vie.
    Son texte est encore d’une sensibilité et d’une délicatesse extrême malgré la dureté du sujet abordé.
    Voilà tout ça pour dire qu’une nouvelle fois Matthieu m’a conquise, m’a surprise jusqu’au dernier mot même si à la fin de ma lecture je me suis senti fragilisée, bouleversée.
    Vous êtes prévenus c’est un raz de marée de sentiments mais certains moments peuvent être très durs alors il faut donc s’accrocher et se laisser porter par la plume de Matthieu.

  18. Note 5 sur 5

    nath

    EXCELLENT !!! Matthieu Biasotto , avec “11 juin” a fait vraiment très très fort !! une histoire qui monte crescendo, la première partie Maud, je ne voyais pas trop où le livre nous emmenait et quand la partie Gaëtan commence, là ça devient énorme. En tant que parent bien entendu, on est touché par cette histoire et on compatit avec Maud et Gaëtan et la fin est tout aussi poignante ! Je n’en dit pas plus pour ne pas spoiler mais il y aurait tellement à dire !! Je recommande vivement !!!

  19. Note 5 sur 5

    celine30

    Comment dire whaou, quel livre… il prend aux tripes, il est bouleversant. Matthieu sait nous me mener par le bout du nez, impossible de savoir ce qui va se passer des rebondissement à tout va. Cette histoire est très prenante, elle peut arriver à n’importe qui… réagirait on comme Maud et Gaëtan? Vous seul trouverez la réponse après avoir lu ce magnifique livre 😉

  20. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Voici un roman terrifiant par la réalité des sentiments décrits par l’auteur ! Une histoire émouvante et terrible ! Je frémis encore à la pensée du drame décrit ! À lire absolument

  21. Note 5 sur 5

    annefct

    Laissez-moi reprendre mon souffle !……. Merci. Fidèle de Mathieu Biasotto depuis son premier livre et connaissant son talent, j’avoue que là, le sujet abordé, le plus implacable qui soit et sans espoir de retour en arrière, m’a encore bluffée. Ce n’est pas une histoire, mais du pur vécu que j’ai absorbé, haletante, au fil des mots de l’auteur, précis, puissants, tranchants comme une lame. M.B. ne nous épargne rien. Et pourtant, malgré toute cette noirceur, grâce à sa plume, l’ émotion omniprésente m’a gagnée, me laissant pantelante avec le coeur déchiré en mille morceaux. Le chemin fut long et dur jusqu’à une fin subtile qui me semble être un juste retour des choses. Jugez-en par vous-mêmes ! Pour moi c’est certain le “11 juin” restera longtemps gravé en moi. C’est pourquoi, je décerne ici une 6ème étoile au dernier Chef d’Oeuvre de Monsieur Mathieu Biasotto ****** !

  22. Note 5 sur 5

    Emilie

    Ce roman a tout d’un Biasotto ; le style, le suspense, les émotions. Le dénouement qui nous remue de l’intérieur, qui nous surprend, et nous colle une sacrée gifle. Oui “11 Juin” est un Biasotto, c’est certain. Et en même temps, on se dit qu’il y a encore eu une belle évolution. Que Matthieu a de nouveau repoussé les limites, toujours plus loin, toujours plus haut. Un texte emplit d’émotions et de mots qui nous arrachent les larmes une à une, et puis le cœur aussi. Un roman aux allures de huis-clos, dont on ressort cabossé, touché, mais grandit, bercés par une écriture musicale maîtrisée et poétique.Si vous ignorez ce que vous faisiez le 11 juin dernier, Maud, elle, s’en souvient. Et elle va vous raconter.

  23. Note 5 sur 5

    Marilyn sigonneau

    11 juin….. une date qui restera gravée…..
    Un livre qui prend aux tripes et qui nous laisse bouche bee jusqu a la fin…..
    Merci à l auteur pour son talent que je ne cesse de découvrir…..

  24. Note 5 sur 5

    lydie

    j’ai fait confiance à Mathieu sans connaître le sujet du livre…et c’est tant mieux! Le sujet m’aurait fait hésiter. A tord! Une merveilleuse réussite. Merci et vivement le prochain!

  25. Note 5 sur 5

    Christine

    Impossible de lâcher ce roman boulversant remarquablement écrit, tout en émotion et sensibilité, on retient son souffle, on verse des larmes tant on se met facilement à la place des personnages.
    Bravo Monsieur Biasotto

  26. Note 4 sur 5

    JP85

    C’est mon septième ouvrage de MB, j’aime la qualité de son écriture et tous les détails qui font la différence pour découvrir la trame toujours bien travaillée du scénario et faire monter le suspense… En attendant, 11 juin est une histoire déconcertante qui surprend, puis finit par devenir lassante et franchement usante. Les longueurs se suivent et se ressemblent, pages après pages, Maud, l’âme en peine, à la dérive, détachée de tout, en mode survie « comme un insecte aux ailes brisées au milieu d’un chaos »… Plus de repère, elle a perdu le Nord et est sans boussole depuis un an… Jusqu’au chapitre 28 (58%), la lecture est plutôt ennuyeuse et malgré quelques rebondissements, le désespoir de Maud est à sens unique : une épave échouée sur le mauvais rivage !
    Jusqu’à ce chapitre (28) où 11 juin nous donne ENFIN « une porte de sortie » et peu à peu nous révèle le film de l’histoire, toute la soif de vengeance accumulée depuis un an ainsi que le plan redoutable minutieusement préparé par ce couple meurtri pour réparer une terrible injustice subie. Toute la vérité est dévoilée, elle est particulièrement insoutenable, le jugement peut désormais avoir lieu « en toute discrétion » dans des conditions improbables pour un dénouement salutaire. Du grand MB !

  27. Note 5 sur 5

    Rebecca G

    Je ne l’ai pas encore lu, mais je tenais à te dire que la couverture est une petite (grande) pépite!! Elle est juste sublime! Bravo à toi et à tes talents de graphiste!! 🙂

  28. Note 5 sur 5

    Sylvie lotheClient Amazon

    Un roman bouleversant. Émouvant. 11juin une datte qui reste gravée. L histoire de Maud m a réouvert la cicatrice du coeur.moi la datte c est le 2mars .Très émue par ce roman qui m a fait pleurer.depuis hier cette histoire me poursuit . Un magnifique roman

  29. Note 5 sur 5

    celine T

    Certains livres nous laissent une saveur particuliere quand on arrive à la dernière page… 11juin vous laissera forcément une trace indélébile ! Il est à jamais gravé dans mon coeur…. Un pure merveille , Maud c’est vous, c’est moi, cest nous ! Ce livre est un petit bijou ….je vous le conseille fortement

  30. Note 5 sur 5

    Natou

    Encore un très grand livre.
    Une histoire qui vous prend aux tripes dès les 1ere lignes.
    Avec son 10eme livre Mathieu arrive encore à nous faire passer par une palette d’émotions.
    On peut tous s’identifier à Maud car nous avons tous notre 11 Juin…

  31. Note 5 sur 5

    Tasha

    Bouleversant. Une histoire qui nous parle et nous touche en plein coeur. Nous avons tous un coquelicot dans le coeur, une date que nous n’oublierons jamais. Je suis Maud…. Et vous aussi j’en suis sûre. …

  32. Note 4 sur 5

    Mel

    Un roman dont la fin m’a captivée. Si j’adore ce qu’écrit Matthieu Biasotto, je dois vous avouer qu’ici, sur ce texte, j’ai eu beaucoup de mal et que j’ai bien cru que ce roman n’allait pas autant m’accrocher que les autres. En effet, j’ai trouvé le début long, répétitif, voir ennuyeux par moment, avec des longueurs et répétitions dans l’énonciation de l’état d’esprit de Maud.
    Cependant, arrivée vers un peu plus de la moitié du roman et bien…whaou, tout se met en place, tout s’accélère et ce 11 juin sonne comme une horreur, un cauchemars, et là, nous commençons seulement à entrapercevoir ce que l’auteur tisse.
    Je lui tire mon chapeau, car faire un roman sur une seule journée, il fallait le faire, et surtout le réussir, ce qui est le cas.
    Nous suivons donc Maud dans tout l’éclat de sa douleur, de sa déchéance, dans la misère de son cœur meurtri, de son âme à la dérive. Et si longueur il y a eu à ce sujet, le sentiment que nous lecteur ressentons par-rapport à elle est bien réel, nous percute de plein fouet, et nous fait nous poser beaucoup de questions et surtout pourquoi ?
    Page après page, nous naviguons sur une route sinueuse, faite de brouillard, de dangers, de rebondissements. C’est un roman où la narration est dominante, nous impliquant directement dans ce que vit Maud, ce 11 juin qu’elle redoute, qu’elle subi malgré elle.
    Au fil des mots c’est une toile d’araignée qui se délit et qui nous offre ses fils pour nous faire découvrir une vérité accablante, horrible, à vous glacer le sang. Un instant terrible qui régit votre vie, qui vous aiguille vers des chemins impensables, qui vous fait ressasser jusqu’à vous offrir la lumière, la lumière d’une solution, d’un apaisement, d’une rédemption.
    L’auteur a encore une fois fait un travail sublime au niveau de son intrigue, de son aboutissement. J’ai été scotchée par la révélation, par cette fin qui a su serrer mon cœur et me mettre la larme à l’oeil. Matthieu Biasotto a le sens du suspens, une sorte de thriller haletant qui emporte tout sur son passage, qui englouti toutes vos émotions, tous vos doutes et vous fait naviguer entre horreur et soulagement.
    C’est un récit très bien mené, malgré un certain ennui que nous pouvons éprouver dans la première moitié, un récit qui va crescendo et vous insuffle les mêmes sensations que Maud. Mais Maud n’est pas la seule à nous livrer son histoire, et les autres protagonistes vous serrent le cœur tout autant, vous apportant d’autres précisions aussi importantes et aussi poignantes.
    Matthieu Biasotto, par ses mots engagés, francs, percutants, sait nous faire ressentir chaque micro particule de ce qu’éprouvent ses personnages, ce qu’ils vivent, nous donnant le sentiment de devenir eux, de ne faire plus qu’un avec eux.
    Une plume qui travaille ses personnages, les rendant humains à chacune de leurs décisions, à chacun de leurs actes, à chacune de leurs pensées.
    Une plume qui vous transporte dans un tourbillon explosif d’émotions assez intenses, à la limite de l’insoutenable.
    Bref, un 11 JUIN à découvrir tant l’histoire vous prend aux tripes et vous rend pantois. Une histoire qui ne peut pas vous laisser indifférent. Une histoire, malgré les quelques longueurs, menée de main de maître et avec brio.
    Coup de cœur pour la couverture sublime et parfaite. Un éclat au cœur de l’horreur.

  33. Note 5 sur 5

    RUAUD Sophie

    Une date et un livre que je ne suis pas prête d’oublier, un des meilleurs de Matthieu Biasotto à mon sens. Ecrit avec ses tripes et toute la sensibilité dont il est capable.
    Un road-trip à 3 voix où, tour à tour, chacun des protagonistes (Maud, Gaétan, Armand) raconte son histoire, expose son point de vue et exprime ses sentiments. Car ils ont tous en commun une date particulière : le 11 juin.
    En suivant Maud tout au long de cette journée, on essaie de calmer le jeu et de reprendre notre respiration mais l’intrigue, le suspense et la tension qui va crescendo nous incitent à poursuivre notre lecture sans nous arrêter et font de ce roman un véritable page-turner. Je l’ai lu en deux fois.
    Une terrible histoire, émouvante, poignante, bouleversante, formidablement bien servie par la plume ultra-réaliste mais si délicate de l’auteur.
    Un roman très dur et très noir qui nous fait monter les larmes aux yeux et déchire notre cœur car Matthieu, comme à son habitude, joue avec nos émotions et nos ressentis.
    D’autant que chacun d’entre nous pourrait être à la place de l’un des personnages et aucune n’est enviable …
    Prions pour que cela n’arrive jamais …

  34. Note 4 sur 5

    chretien emilie

    Voici son tout dernier roman, un thriller que je qualifierais de machiavéliquement bien construit. Un roman tout de même assez noir qui risque de toucher certaines personnes plus que d’autres…question de vécu, d’histoire de vie.
    On passe peut-être, les 2/3 du roman en huit-clos dans une voiture. Une jeune femme dépressive, désespérée à la limite de sombrer part de chez elle pour vivre son 11 Juin, une date clef pour l’histoire. Elle prend un auto-stoppeur un peu perturbé, aux humeurs changeantes avec elle. Tout un jeu de domination se met en place entre eux. Sans compter le mystère de cette voiture verte bouteille qui semble les traquer. A ce moment de l’histoire, je me demandais où l’auteur voulait nous mener. On y voit la détresse de la femme, l’angoisse de cet homme…
    Puis, il y a ce gros retournement de situation qui prend tous son sens, je n’en dirais pas plus…, je ne m’y attendais pas du tout, les liens se font immédiatement et là commence le pire. J’avoue être rentré pleinement dans l’histoire à ce moment là tout en grimaçant à cause mon côté « âme sensible ».
    Ce 11 Juin est symbole de beaucoup de choses pour les différents protagoniste : Une douleur ? Un soulagement ?…
    Petite note sur la couverture que je trouve très belle et très appropriée au texte qui est tout aussi bien écrit.

  35. Note 5 sur 5

    Laetitia – BLOG Nuits blanches des accros du livre

    Je ne lis pas tous les Biasotto. Je suis une grande admiratrice de son style, de sa plume mais, tout simplement, certains sujets abordés me semblent trop durs à surmonter. C’est pour cela que j’ai fait l’impasse sur “Ewa” et “Après moi le déluge”.
    “11 juin” m’intriguait pourtant : pourquoi mettre une date en titre d’un roman ? Le pitch est assez flou, tout comme le début du livre qui pose le décors sans trop nous en dévoiler. Et quand vous commencez un Biasotto, il est très difficile de le lâcher. Qu’a’t-il bien pu arriver à Maud pour qu’elle soit autant accablée de chagrin ? que signifie ce 11 juin pour elle et plus troublant encore pour quelle raison cette date a l’air d’avoir une signification particulière pour “Florian” l’auto-stoppeur ?
    Souvent j’ai du poser le livre pour souffler, car l’histoire me prenait aux tripes et j’avais l’impression de trop ressentir les émotions de Maud…assez paradoxal quand je vous dis que j’ai évité ses deux derniers romans pour les mêmes raisons. Paradoxe encore si je vous dis que je ne regrette en rien cette lecture bien au contraire
    Un petit air de “Fidèle au poste” d’Amélie Antoine dans le style et la “pâte” bien reconnue maintenant de Matthieu Biasotto tout en restant dans des thèmes différents à chaque histoire. Mais où vas t’il chercher tout ça ? Je suis admirative des auteurs qui prennent des risques. Il est trop facile de rester dans un même registre avec un “montage” trop téléphoné tout ça pour des raisons purement commerciale. Comme quoi rester indépendant parfois ça a du bon ! …pour l’auteur et pour le lecteur. On se chargera d’ en faire la pub autour de nous.
    Un roman qui marquera mon année à coup sur !

  36. Note 5 sur 5

    Aline R

    Que dire de ce livre. Il est tellement bien raconter.
    Il est de loin celui que je préfère, tu as su mettre tellement d’émotion, il est bouleversant.
    Une même histoire vécu différemment selon Maud, Gaétan, Armand.
    On ne peut que se demander, nous, qu’aurions nous fait à leurs places… car oui, nous aussi on peux se retrouver a leurs places sans l’avoir choisis, sans rien n’avoir demandé à personne.
    On ne passera plus a côté d’un coquelicot sans penser a maud, sans penser a toi Matthieu.
    j’ai toujours dit que tu étais un écrivain d’exception mais là tu bas tous les records.
    Un livre dont il faut surtout pas passé a côté…

  37. Note 5 sur 5

    Jalaco

    Si vous accéder à ce roman, vous en viendrez à regretter vos petites exigences physiologiques.
    Vous serez emportés, bouleversés, happés par ce deuil impossible, broyés par ces souffrances qui ici ne dont plus indicibles.
    Votre fibre parentale va être tourmentee, vos pires craintes vont découvrir les mots, les temps et les accords et désaccords du deuil de votre enfant.
    Vous ne sortirez pas indemnes de cette lecture.
    Matthieu Biasotto est une génie, un génie éprouvé, mais un des meilleurs de son temps.

  38. Note 5 sur 5

    David G.

    Ce 11 juin m’a bouleversé. Maud et son histoire. Ses blessures m’ont émues. Et cet auto stoppeur qui vient s’enfermer avec elle dans cette voiture où un huis clos se forme. Pourquoi le 11 juin? Cette date restera dans ma mémoire.
    Matthieu Biasotto nous livre une histoire magistralement bien écrite.
    Ni le 11 juin, ni les coquelicots ne seront plus jamais pareils…
    Je vous le recommande…
    Un chef d’œuvre… Une pépite

  39. Note 4 sur 5

    LectriceEpicurienne

    Toujours au top, une histoire bien menée, un auteur qui maitrise son art et qui sait emmener ses lecteurs et lectrices dans son monde. Merci

  40. Note 5 sur 5

    jessica leyder

    J’ai refermé ce livre en ayant la chair de poule. Que d’émotions dégagées au fil de l’histoire. Un sujet douloureux que l’auteur aborde. Impossible de sortir indemne de cette histoire.

  41. Note 5 sur 5

    POULE ROUSSE

    11 Juin… Le titre m’a tout de suite séduite car c’est le jour anniversaire de ma naissance, j’ai donc téléchargé le livre sans trop savoir où l’auteur allait m’embarquer !
    >
    Je sais maintenant que mes prochains 11 Juin ne seront plus les mêmes après avoir terminé ce livre.
    Un livre magnifiquement écrit, noir comme le deuil, où l’atmosphère de ce huis clos se fait de plus en plus oppressante au fil des pages, où le suspense est tenu jusqu’au bout !
    Maud écrasée par le chagrin, Florian à la personnalité ambiguë…
    La souffrance de Maud nous touche au plus profond de notre âme, mais quelle souffrance exactement ? Je croyais savoir, mais mes certitudes se sont effritées à la venue d’un troisième personnage et là, la vérité nous explose à la figure et l’horreur apparaît dans toute sa cruauté.
    >
    On ne sort pas indemne de cette lecture et ce “11 juin” peut malheureusement arriver à n’importe qui d’entre nous, personne n’en est à l’abri.

    ( Emprunté et lu en Kindle unlimited.)

  42. Note 4 sur 5

    lilou64

    Au départ , la couverture et le titre m’ont attirée et puis dès les premières lignes j’ai ressenti une immense empathie pour Maud puis je n’ai eu qu’une hâte, découvrir ce qui la faisait autant souffrir et ce que cette date pouvait bien représenter pour elle et son compagnon de route … j’avoue avoir eu du mal à supporter certains passages tant on ressent la douleur de l héroïne mais je n ai pas pu arrêter la lecture avant le point final et je n ai pas regretté. .. c est poignant mais touchant à la fois. J’aime décidément bcp cet auteur. J’ai lu Ewa et là aussi on ne peut faire autrement que de se mettre à la place de l héroïne et souffrir pour elle et avec elle …

  43. Note 5 sur 5

    Viviane

    Bien montée, comme toujours avec Matthieu Biasotto. Jusqu’au bout on se pose des questions. Les personnages sont attachant, mais sont ils bien ce que l’on croit ?

  44. Note 5 sur 5

    Désintox

    Excellent roman qui tient en haleine jusqu’au bout dans la lignée de Harper ! Une vengeance d’un couple que rien ne peut arrêter…

  45. Note 4 sur 5

    colette

    J ai adoré le suspense de cette histoire qui vous tient en haleine jusqu a la fin, a lire absolument.

  46. Note 5 sur 5

    Sabdnz

    Voilà bien longtemps que je n’avais lu un roman aussi captivant dès le début de la lecture. Au fil des pages on se demande où nous mène l’auteur et le moins que je puisse dire c’est que je n’ai pas été déçue. Car plus la fin approchait plus je m’imaginais des scenarii mais celui de MB est tout simplement bluffant. A lire sans tarder!

  47. Note 5 sur 5

    Lya

    Bouleversant, voilà ce que j’ai ressenti à la fin de ma lecture.
    Une intrigue très bien menée comme toujours. Impossible de décrocher de ma lecture avant la fin.
    Un gros coup de cœur.

  48. Note 5 sur 5

    DidierM

    J’ai beaucoup aimé l’intrigue du livre, ce qui fait qu’on accroche et qu’on reste accroché à l’histoire, comme si nous la vivions.
    Livre prenant qui, à chaque fin de chapitre, donne l’envie de lire le suivant.
    Bravo Matthieu, vous avez réussi à m’emmener dans votre univers.
    Et je vous remercie mille fois pour le lien vers Pictural, je l’ai commencé, je suis en plein dedans et il me plaît déjà.

  49. Note 5 sur 5

    Damien GRUSON

    Vous avez lu le résumé ? Hors de question de buller à la plage avec un Mojito ; la virée en gondole à Venise, on oublie ; la journée de RTT à regarder voler les papillons, pas vraiment dans l’ambiance. Non ! On est parti pour se mettre à nu, tout comme l’auteur. On est parti pour en « chier », pour faire exploser toutes nos certitudes, pour remettre en cause toutes nos espérances, pour brûler les étapes de nos convictions et tout remettre à plat.
    Bah oui, Matthieu il sait récompenser ses lecteurs, mais à nous aussi de faire un effort, de plonger dans sa tête, intégralement, le temps d’une histoire. Avec 11 juin, attendez-vous à sentir cette étreinte autour de votre cœur, de votre estomac. Attendez-vous à ressentir l’étouffement qui précède l’asphyxie, à vivre par procuration la douleur et l’espérance, à vous battre vous aussi contre vos démons.
    Matthieu a repoussé les limites, encore, encore plus. Comment fait-il ? Je n’ai pas vraiment de réponse à cette question, ou alors, en fait si, j’ai un début de réponse : il respecte ses lecteurs, il les respecte tellement qu’il se met à nu pour eux, alors allons apprécier le spectacle offert !
    C’est parti !
    Maud, Maud, Maud…
    Matthieu s’est mis une nouvelle fois dans la peau d’une femme pour ce livre, pour cette histoire, et il nous prouve une fois de plus qu’il maîtrise parfaitement l’exercice.
    On commence le premier chapitre et déjà la 4e de couverture nous revient en pleine figure. On va prendre Maud par la main pour l’accompagner tout au long de l’histoire. En fait, on va même la serrer très fort dans nos bras. Oui, on va la prendre dans nos bras, le temps d’un silence qui en dit long, tant la douleur est présente, pesante, poignante. On va lui parler, lui dire que la vie continue, qu’elle n’est pas seule, qu’on est là, nous. Mais à qui ces paroles feront-elles le plus de bien ? À Maud ? Non, en réalité, c’est à nous-mêmes que nous allons faire du bien !
    Lorsqu’on connaît la patte de Matthieu Biasotto, on retrouve les passages où il insiste sur la gestion des émotions en y mettant les mots justes. Chaque scène est plantée : visuellement, on accompagne Maud, on comprend que les gestes faits, les décisions prises, les pensées qui la hantent vont nous rendre témoin d’une souffrance profonde, d’une tristesse latente, mais aussi d’une touche d’espoir à portée de mains, cette lueur au bout du « fameux » tunnel qu’on nous vante tant, cette main tendue par le destin peut-être ?
    Certains penseront que le livre est long à démarrer, mais il s’agit d’un page-turner addictif : on tourne les pages car on aime ce qu’on lit, même si on souffre ; on tourne les pages car on veut aider Maud dans sa quête et on continue de souffrir ; on tourne les pages car les événements qui l’accompagnent nous laissent tantôt espérer tantôt craindre le pire et on continue de souffrir. Et lorsque l’on arrête de souffrir, on se rend compte de l’importance de nos choix, de nos actes, que chaque être humain est doté d’un libre arbitre, que la vie ne tient qu’à un fil, que l’effet papillon nous revient sans cesse en pleine figure, que tout se vérifie toujours… que rien ne nous est épargné dans la vie, jamais rien.
    Je voudrais citer un passage du livre, il ne dévoile rien de l’intrigue, mais je l’ai trouvé poignant, percutant, et tellement vrai :
    « Ce matin, il m’apparaît clairement que la vie n’est qu’un rouleau compresseur sans aucune pitié. Elle avance encore et encore en me laissant sur la touche, en méprisant parfaitement mon existence, stoppée net il y a douze mois. Elle ne laisse aucun répit, la vie, elle ne marque aucune pause et ne tolère aucune faiblesse. Et moi, moi je suis tellement fatiguée, j’ai l’impression de courir derrière et de ne jamais pouvoir la rattraper. On n’a pas le droit de boiter, on ne peut pas vaciller sur le quai parce que le train ne s’arrête jamais. La vie c’est marche ou crève. »
    Est-ce vraiment utile de commenter ce passage ? S’il fallait le faire, je dirais de prendre le temps de marquer une pause dans son existence, pour constater qu’il y a un fond de vérité qui glace le sang. Que les événements de notre vie nous poussent à faire des choix, ou des non-choix, de les assumer ou les subir. On a tous une part de responsabilité dans ce qui nous arrive, même si on ne maîtrise pas tout, pas toujours en tous cas. C’est une certitude, mais il faut vivre avec.
    Pour moi, la promesse que s’est faite Maud nous concerne tous. Une fois le livre ouvert et l’histoire commencée, nous sommes témoin, complice, acteur, confident. On nourrit la tristesse, la colère, les peurs, les doutes, la haine, l’amour, la violence, mais pour quel résultat ?! À vous de trouver la réponse, moi je l’ai trouvée, elle m’a donné le sourire, mais pas que… mais ici on parle de 11 juin, 10e livre de Matthieu, je sais qu’il ne s’arrêtera pas là et j’en suis rassuré !
    J’ai lu 11 juin et comme Maud, j’ai entamé une sorte de reconstruction. Nouveau cahier, nouvelle page blanche, mais j’ai gardé le même stylo, la même tasse à café. Oui, car il faut aussi savoir se raccrocher à ce qu’il y a de bon dans sa vie. Le tableau ne peut jamais être totalement noir.
    Avant de vous laisser avec Maud et votre conscience, je voudrais ajouter quelques mots sur la couverture qui est juste sublime, comme toujours avec les livres de Matthieu Biasotto, ce coquelicot : précieux, sauvage, fragile et pourtant si fort, est déjà un symbole à lui seul, mais après avoir lu 11 juin, on regardera différemment cette beauté de la nature, assurément.
    Je vous souhaite de prendre avec ce livre autant de plaisir que moi.

  50. Note 5 sur 5

    Lilou

    Un roman noir dans lequel l’intrigue se déploie crescendo.
    Le suspens demeure omniprésent tout au long du livre qui est par ailleurs très bien écrit et construit.

  51. Note 5 sur 5

    Lucile Sempere

    Ce livre est probablement le plus bouleversant que j’ai lu, l’un d’entre eux en tout cas.
    De ceux qui font du mal en lisant et du bien en le terminant. L’histoire me touche personnellement sur beaucoup de points, des plus sensibles aux plus banales.
    Ce roman est une thérapie à lui tout seul, beaucoup de personne auront à tirer quelque chose de positif de cet écrit absolument splendide. Et si vous n’êtes pas touché personnellement par un petit morceau de Maud et tout les autres, vous aurez forcément un écho. Un coquelicot.
    Mon coquelicot à moi était un flocon, elle s’appelait Alice, et ce flocon là est plein d’amour, d’espoir, et de renaissance.
    Mon 11 juin était un 22 février, et je n’oublierai aucune de ces deux dates.
    Merci Matthieu, pour cet écrit.

  52. Note 4 sur 5

    adrienn

    Un bonne intrigue qui présente selon moi quelques redondances malgré tout
    L’histoire est bien ficelée, le suspens est très bien geré mais un continuel excès de détails ralentit l”intrigue, c’est dommage car le roman se lit très bien mais laisse au final l’impression que l’histoire avance peu au fur et à mesure de notre avancée de lecture.

  53. Note 5 sur 5

    Noukie

    Magnifique livres, écrit avec les tripes, par le biais d’une très belle plume ….
    Je ne veux rien dévoiler de l’histoire, ici ce sont les sentiments, la douleur, le viscéral qui priment.
    Chaque livre que j’ai lu de Matthieu Biasotto est un bijou, celui-là ne fait pas exception à la règle

  54. Note 5 sur 5

    Delf

    Une fois encore Matthieu nous tient en haleine tout le long du livre. On imagine, on pense savoir ce qui va se passer, mais toujours surprise du dénouement !
    Après la lecture de chacun de ses romans, l’histoire me poursuit, j’y pense et je me dit vraiment “j’ai adoré” ce bouquin !!
    Un grand Bravo à cet auteur humble et qui monte et qui mérite de faire sa place parmi les grands auteurs !
    Allez vite un prochain !!!

  55. Note 5 sur 5

    kris

    ..et oui, comme dans tous ses livres, c’est un art que Matthieu utilise avec brio. J’avoue que la première partie m’a déconcertée, puis agacée (bon point ça, finalement, quand on a juste envie de secouer l’héroïne…) puis rendue curieuse parce que je sentais ce point commun, ce 11 juin, mais où, comment, pourquoi..puis tout se déroule comme l’auteur l’a prévu, et on saisit le fil pour dénouer l’intrigue! Tout parait évident, sous ce deuxième éclairage. Je ne pensais pas du tout à cette chute…Après, on adhère ou pas à l’écriture, au style, à la personnalité. Moi j’aime beaucoup.

  56. Note 5 sur 5

    SOYER

    11 Juin de Matthieu Biasotto
    Un départ en 8 clos qui nous amène jusqu’à le moitié du livre doucement puis, à l’arrivée de l’homme à l’arbalète tout tourne au cauchemar !!! on ne s’attend pas à la tournure que prennent les évènements. Plus on avance plus on se régale.
    J’ai soufferts avec Maud, j’ai pleuré avec elle
    j’ai trop aimé !!!
    bravo Matthieu

  57. Note 4 sur 5

    irulan

    Nous sommes le 11 juin, jour terrible pour Maud, qui, un autre 11 juin a vécu quelque chose qui l’a détruite, mise en charpie, quelque chose qui la tue à petit feu. Au volant de sa voiture, désespérée et au fond du gouffre, elle va tomber sur un homme en panne au bord de la route…Voici le début de ce roman, un début sur lequel je ne peux rien dire de plus sous peine de révéler des éléments importants pour la suite.
    Maintenant que vous dire, si ce n’est de vous précipiter sur ce roman si vous aimez les histoires fortes, les retournements de situation, les livres durs, rudes, qui vous retournent justement de par leur dureté, de par leur absence de sensiblerie !
    Car ce roman est un petit diamant !
    L’écriture est précise, nette, elle nous décrit les sentiments des personnages avec une justesse incroyable. On se met à la place de cette femme qui hurle en silence une douleur qui la consume peu à peu (on devinera, puis on comprendra petit à petit pourquoi). Comme elle, aussi, on se pose des questions sur cet homme en panne au bord de la route. Puis on se met à sa place à lui, ce jeune homme en panne et paniqué car il a des choses extrêmement importantes pour lui à faire, et à faire rapidement. On partage leur indécision, leurs doutes, leurs questions. Comme eux, on vit ce malaise qui s’installe entre eux sans trop savoir pourquoi.
    L’histoire quant à elle, est rythmée, et quand tout semble se calmer un peu, un rebondissement ou un retournement de situation se produit, toujours étonnant mais toujours cohérent, et qui nous embarque encore plus loin. Très vite, finalement on arrête de réfléchir, d’essayer à tout prix de comprendre ce qui se passe pour se laisser porter par le récit.
    Alors certes ce diamant aurait peut-être mérité qu’on le polisse encore un peu ( retirer quelques redites par ci par là, affiner un petit peu plus certains personnages pour leur donner plus de corps), mais parfois, comme ici le mieux ne peut être que l’ennemi du bien, car le livre en aurait certainement perdu de sa personnalité et de sa force.
    J’ai très peu d’expérience sur les livres auto édités, j’ignore donc quel niveau de qualité globale ils ont comparé à ceux que nous propose l’édition « classique ». Mais une chose est sûre : ce roman ci est une vraie belle réussite, alors pour les fans du genre, jetez-vous dessus, immédiatement !

  58. Note 4 sur 5

    gilberte bernard

    Un peu de mal pour moi au début de l’histoire, je trouvais lent ! Et du mal à me retrouver dans l’univers de Matthieu mais à l’arrivée de Gaëtan tout bascule et je plonge dans ce livre avec délice!!!!

  59. Note 5 sur 5

    Mijo

    J ai lu quelques livres de cet auteur, et à chaque fois je ne suis pas déçue!
    J’adore ce genre, qu’il continue ( sourire)

  60. Note 5 sur 5

    doyelle

    Que dire sans dévoiler toute la histoire. C’est écriture fluide, poétique. Il faut le lire et jamais vous oublierez le 11 juin

  61. Note 5 sur 5

    Marie

    Un roman d une grande force. On entre de plain – pied dans la souffrance de Maud dont l origine nous est inconnue. On est entraîné dans son malaise et la machination qui s ensuit est magistrale. Bravo .

  62. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Une écriture qui nous surprend à chaque fois. L’auteur est maintenant dans un univers inconnu et tellement reconnaissable pour nous. On le remercie de ce travail étonnant et je recommande vivement ce livre.

  63. Note 4 sur 5

    vandenameele urielle

    Ce roman m’a boulverse. Par certain côté je m’y retrouve …
    À part ca j’aime l’écriture de MBiasotto. Beaucoup de richesses de détails d’horreur et de poésie. On se laisse entraîné par Maud. La suivre est une évidence.
    Encore un bon roman de cet auteur Que j’aime tant

  64. Note 5 sur 5

    Servat Céline

    Encore un bon roman de Mathieu biasotto. On retrouve le thème de la route, et de l’accident, dans ce livre aussi. Toutefois au depart on pressent de la tristesse, un pèlerinage..,jusqu’à ce que le rythme s’emballe et nous tienne en haleine. Très belle ecriture, comme toujours avec cet auteur

  65. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Pleins de rebondissements et de surprises. On ne s’attend pas du tout au dénouement.
    Certains passages, cependant, peuvent heurter les personnes sensibles.
    Je le recommande…

  66. Note 4 sur 5

    martine seigle

    Suspense jusqu’au bout . Tient en haleine dénouement etonnant bien écrit bonne intrigue????????????????????????????écrivain a suivre je recommande vivement les amis ont aime5

  67. Note 3 sur 5

    LFan48

    Assez déroutant et intriguant, on s’y perd un peu. Ce que je n’aime pas ce sont les longues longues pages concernant l’amertume et le ressenti de l’héroïne ; par contre, superbe final

  68. Note 5 sur 5

    Estelle

    Que feriez vous si votre vie s’arrêtait brutalement?Comment agir poussé par le désespoir,quand vous êtes prêt à vraiment tout?Comprendre,accepter,se battre ou renoncer?Vous verrez,11 juin restera aussi gravé dans votre tête et votre coeur…

  69. Note 5 sur 5

    LEHMANN Aurélie

    Une histoire qui pourrait être vraie. Je me suis totalement identifiée au personnage.
    On ne s’attend pas à ça, j’ai été prise aux tripes.

  70. Note 5 sur 5

    Danielle

    Je pense que le prochain 11 juin je ne le verrai plus de la même manière. Et j’aurais une pensée pour Lili à chaque fois que je prendrais la voiture. Une histoire qui fait réfléchir.

  71. Note 5 sur 5

    martine prevost

    3ème livre que je lis de cet auteur et mon admiration va creshendo…
    Vivement un autre en fabrication. Si on aime le suspens y a de quoi faire…

  72. Note 5 sur 5

    PhC

    Encore du beau travail de Biasotto. Le livre est très attachant et se lit facilement. L’histoire tient la route et est bien portée jusqu’à la fin qui ne manque pas de surprise. Il est inutile de la résumer, cela détruirait l’intérêt du livre. Je conseille la lecture de cet ouvrage et de ceux de l’auteur d’une manière plus générale. On ne s’en lasse pas parce que ses romans ne se ressemblent pas. Bonne lecture..

  73. Note 5 sur 5

    cel

    Cela faisait longtemps que je n avait pas finit un livre à 4h du matin…dur à se mettre dedans au départ mais quand l histoire nous attrape elle ne nous lâche qu a la dernière page..tip top !!!

  74. Note 5 sur 5

    France

    Ce livre m’a happée et me laisse au bord de cet étang, devant ce champ de coquelicots, un petit peu de mon cœur et de mon âme y est resté comme toute mère je suppose.
    tu as beaucoup de talent, un roman qui restera gravé tout comme, Après moi le déluge, Félicitations Monsieur! Bravo

  75. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Quel plaisir de retrouver la plume de Matthieu dans ce roman au sujet délicat, abordé avec justesse. Après avoir l’avoir lu, personne ne peut rester indifférent au 11 juin, à l’histoire de Maud, et aux coquelicots…

  76. Note 5 sur 5

    bena karine

    Tout juste magnifique, j’ai dévoré le livre au sens littéraire bien sûr, Non sérieusement j’ai pris une claque au chapitre 39 je ne m’attendais pas à Ca. Bravo Matthieu Biasotto

  77. Note 5 sur 5

    CORNEIL Bernard

    Excellent livre. L’écriture est fluide, riche et très bien ordonnée,
    L’histoire intrigue, au début, car l’auteur s’ingénie à masquer le “visage” des personnages. Très vite on se laisse prendre par le déroulement de la road- movie. La fin est originale.
    Je conseille cette lecture.

  78. Note 5 sur 5

    LEROY NATHALIE

    Choisir, c’est pour moi le verbe de ce roman. Est-on sûr de faire le bon choix ?… pas toujours !! Vous serez dedans du début à la fin ! Merci pour cette lecture …

  79. Note 5 sur 5

    VROUSSEAU

    Un des tests de Matthieu.
    À ne pas rater.
    Un auteur de talent qui mérite sa place parmis les grands et qui sait renouveller des ambiances différentes au fils de ses thrillers/ romans. Une écriture vive, une intrigue qui nous emporte et des personnages qui nous boulversent, marqués par les fêlures de la vie et une histoire touchante …Passez un excellent moment de lecture avec le 11 juin.

  80. Note 5 sur 5

    Roche Olivier

    Un supence haletant comme toujours avec les livres de matthieu biasotto.. C’es pour moi un de ses meilleurs ouvrages.
    Mes amis lecteurs, ne ratez pas celui-là.

  81. Note 4 sur 5

    Nathalie Pierre

    le titre me plaisais déjà mais alors quand on rentre dans le livre car oui on y rentre ,vous en ressortez bouleversé il n’y à pas d’autre mot tout le thème,l intrigue les personnages sont attachant et la fin unique j’ai adoré merci monsieur

  82. Note 5 sur 5

    nathalie deleysses

    Superbe . J ai adore cette histoire avec tous ses rebondissements a t en couper le souffle . J ai été bluffé . Je recommande ce livre car magnifique ??

  83. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    J’ai découvert cet auteur sur Amazon et j’en suis devenue fan. le suspens est intenable, très vite on veut connaître le dénouement de l’histoire !

  84. Note 5 sur 5

    Cindy

    A lire absolument ! !! Quel oeuvre, j’ai accroché tt de suite c’est mon 3 ème de Matthieu Biasotto et une fois de plus je suis dans ts mes états. Qu’elle claque je pense que 11 juin va me hanté pendant quelques temps encore. Merci l’artiste ??

  85. Note 5 sur 5

    Rose

    Pareil je l ai lu et j’ai adoré. Ce livre m’a fait réfléchir je pense que tout le monde devrait le lire car il ouvre énormément de perspectives de vie, de mort, d’émotions et donne une très belle leçon d’humanité. Vraiment je ne pensais pas pouvoir être touchée à ce niveau et bien avec Matthieu Biasotto fait toujours s’attendre à ce que les barrières soient repoussées et à acquérir un regard tout neuf après. Merci infiniment pour ce génie ! ??

  86. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Écriture très fluide, l’auteur nous tient en haleine jusqu’au dénouement…, les émotions sont très bien décrites, les personnages très bien dépeints.

  87. Note 5 sur 5

    Syl

    j’ai adoré ce roman anxiogène à 10000, qui se lit d’une traite. on ne peut pas attendre, on veut savoir, on veut comprendre. et meme, si l’intrige nous mène doucement vers sa résolution, on vit ce livre à 10000 et on se laisse entrainer dans cette quête éperdue de survie, de “renouveau” dans le sens remis à 0.

  88. Note 5 sur 5

    Corinne59

    J’ai adoré.
    Dès le premier chapitre, l’émotion est forte, bouleversante et c’est tellement bien écrit qu’on s’en prend plein la figure et ce n’est que le début.
    L’histoire commence tout doucement, une fille, Maud prend un mec dans sa voiture, Florian un auto-stoppeur, on ne sait rien de lui, juste que sa voiture a été sabotée. Une discussion s’installe et de cette manière on apprend à les connaitre, ce sont deux êtres qui ont chacun à leur manière souffert. Que c’est il passé pour Maud le 11 juin de l’année dernière qui l’accable d’autant de chagrin ? et quelle promesse Maud s’est-elle faite ? c’est un moment long mais nécessaire au roman qui permet d’entrer dans l’histoire, à se mettre dans l’ambiance et puis d’un coup, vers le milieu du livre tout s’accélère, j’ai eu envie de sauter quelques mots pour connaitre la suite (je l’ai fait, vite fait, rapidement pour savoir) et je suis revenue au début de la phrase pour poursuivre l’histoire, je ne voulais pas rater un seul mot de ce roman.
    J’ai dégusté les 30 derniers pour cent du livre, j’ai dit à tout le monde que je ne voulais pas être dérangée, je voulais être à fond dedans par ce que je sentais bien que ça allait être fort, je voulais vivre ce moment pleinement et je n’ai pas été déçue et je me suis souvent posée cette question : “comment aurais-je réagis à leurs places ?
    Ce huis-clos est vraiment génial, je ne peux pas trop raconter l’histoire car il faut la découvrir par vous même parce que c’est plein de surprises même la fin est surprenante, tout ce que je peux vous dire c’est que ça titille notre sensibilité de parents.

  89. Note 5 sur 5

    Céline

    Sous ses airs de road trip, ce petit dernier de Matthieu Biasotto cache bien son jeu.
    Alors qu’on commence à trembler pour cette jeune femme, déjà fragilisée par la vie, lorsqu’elle accepte d’aider un automobiliste en panne, le cauchemar ne fait que commencer…
    Tout se dévoile petit à petit, malgré quelques indices çà et là en cours de lecture, pour arriver à un final magistral.
    Matthieu Biasotto joue avec nos nerfs et nos sentiments. Il a réussi à faire d’une tragédie un roman tout en sensibilité, qui ne peut laisser indifférent.
    Et si ce roman permet de faire réfléchir et sauver un coquelicot….

  90. Note 4 sur 5

    BRDC

    Pas mal et prenant – histoire avec des tournures et des rebondissements. Un polar avec je pense un style à améliorer dans l’ensemble

  91. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Un livre coup de poing. De nouveau j’ai été happée par l’univers de Matthieu Biasotto qui nous entraîne cette fois dans une histoire qui pourrait nous arriver à tous. J’ai souffert avec le personnage principal et tourné les pages sans commune mesure. Et nous ? Comment reagirions nous dans un cas similaire ? Merci Mr Biasotto pour cette splendide torture.

  92. Note 4 sur 5

    MC2

    J’ai bien aimé celui là pas autant que le supplément d’âme mais beaucoup mieux que HARPER qui se traine vraiment en longueur. 11 Juin n’est pas mal ficelé mais est tout de même un peu long, il y aurait eu lieu de ne pas faire trainer autant par des répétitions et des répétition encore sur la souffrance des parents (de la mère surtout), la chute est vraiment bien mais l’on ne fait pas grand cas de la jeunesse d’armand pourquoi il est devenu comme il est il y a des raisons certes l’on ne peut pas tout approfondir mais dans le cas présent cela aurait valu la peine je pense?
    Bon après ces 3 là que pourrais je lire de cet écrivain ? les autres titres ne me tente guère dommage.

  93. Note 5 sur 5

    Céline

    Le début m’a un peu dérangée. Pas dans le mauvais sens. Elle est bizarre… Il l’est également. Que va-t-il bien pouvoir se passer… L’auteur nous mène par le bout du nez, je n’y ai vu que du feu ! Mais quand on comprend, on se met à la place des personnages, on veut tout savoir, il est difficile de lâcher le livre ! Je n’en dis pas plus… Mon deuxième livre de Matthieu Biasotto, et c’est encore une fois un vrai régal…

  94. Note 5 sur 5

    Sabrina (client confirmé)

    Une couverture magnifique qui m’a intriguée à sa sortie,comment dire au fil des pages on ressent divers émotions,colère,tristesse,surprise… je me suis mise facilement à la place du personnage et j’ai adoré l’histoire.
    Après avoir lu EWA,on s’attend peut être au même “style” d’histoire,et pas du tout !!
    Merci Mr Biasotto

  95. Note 4 sur 5

    kty83

    Bizarre cette histoire:
    Sorte de road movie de 2 éclopés de la vie..
    Maud se décide à sortir de chez elle le 11 juin, 1 an après le drame : elle conduit mal, accompagnée de son bébé à l’arrière, dans son siège auto, et qu’elle néglige, ne nourrit pas, laisse pleurer, dénuée de tout instinct maternel et de tendresse.
    Elle se laisse embobinée pour dépanner Florian-Armand, belle gueule “fils de” renié par son père depuis un certain 11 juin…et qui a une mission impérative à remplir sous peine de représailles…
    Entre ces deux-là, le courant ne passe pas, mais la lecture continue malgré la pauvreté des dialogues parce que le lecteur est surpris, intrigué, dérangé…
    Ce n’est qu’après bien des détours au propre et au figuré que l’histoire s’installe, .
    Le 11 juin, il a fait une erreur, elle s’était fait une promesse, et quelque part, ce roman va se rapprocher de “la vengeance du pardon” d’E.E. SCHMITT, en version machiavélique.
    Étonnant !

  96. Note 5 sur 5

    Gaëlle Gtr

    Whaou!! Je l’ai dévoré. Encore une fois Mathieu Biassotto m’a scotché ! Sa plume est tellement belle et agréable. Le sujet est bouleversant et en tant que maman je ne peux que faire preuve d’empathie pour cette maman. Le ressenti de Maud et tout le processus de deuil sont remarquablements bien décrits. Cela fait le 3e livre que je lis de cet auteur et ce que je retrouve dans chacun ce sont des descriptions méticuleuses…
    Un bon moment de lecture! Ce livre va rester quelques temps dans ma tête…

  97. Note 5 sur 5

    Christophe

    J’ai beaucoup aimé. Et, allez savoir pourquoi, je verrai tout à fait ce livre adapté au cinéma. Le rôle des personnages que l’on ne voit pas venir (en tout cas, personnellement, je n’y ai vu que du feu), les descriptions, le background, tout ça fait de cette date un très bon roman. Du coup, zou, cap sur “Persécutée” et “Après moi le déluge”……..

  98. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Merci à l’auteur pour avoir mis des mots sur la douleur d’un deuil inhumain, je recommande ce roman à tous les conducteurs qui lisent leur SMS au volant

  99. Note 5 sur 5

    Claire

    Le 11 juin restera marqué dans vos esprits après cette lecture. Le personnage de Maud chantera longtemps ses sanglots à votre oreille, sur un sujet délicat à aborder sans tomber dans le racolage, et présenté par Matthieu Biasotto avec finesse, rage et emotions. Les coquelicots vous envouteront probablement à jamais après cette lecture.

  100. Note 5 sur 5

    Gouy Sophie

    J’ai décidé d’attendre mon 2ème Biasotto (je dis bien 2ème car il est certain qu’il ne restera pas le second) avant de livrer mes impressions. “Le supplément d’âme” qui m’avait véritablement transporté, comme ne peuvent le faire que de très rares livres, relevait peut-être de l’exception, du coup de chance voire du concours de circonstances. Cette découverte de l’univers Biasotto m’avait effectivement laissé sans voix. Bouleversé par cette lecture, j’ai pensé naïvement qu’un auteur aussi modeste ne pouvait avoir écrit deux livres de ce niveau, aussi rythmé, vif et captivant. Je me suis donc plongé dans le champ de coquelicots du “11 Juin”, bien aidé par mon beauf, je dois l’admettre. Quelle plaisir ! Non seulement de dévorer ces pages les unes après les autres mais aussi et surtout de me rendre compte que le premier livre n’avait rien d’une exception et qu’il faudrait désormais faire de la place dans ma bibliothèque pour cet auteur que je recommande vivement. PS: âmes sensibles s’abstenir.
    Merci beau frère 😉

  101. Note 5 sur 5

    Les lectures d’Aurelalala

    Nous sommes dans la tête de Maud. Elle souffre. Nous ne savons pas vraiment ce qu’elle va faire mais elle est déterminée. Si ce 11 juin prend une tournure inquiétante, j’ai rapidement compris l’objectif de cette journée. Cependant, le ton, le choix des mots m’ont permis d’apprécier ce roman et les questions qu’il met en avant.

  102. Note 4 sur 5

    MC

    J’adore cet auteur qui sait si bien nous emmener là où il le souhaite.
    Cette histoire m’a bouleversée. Ca nous amène forcément à nous imaginer dans la situation et on ressent presque cette douleur.

  103. Note 5 sur 5

    Leeloo

    Bonsoir, j ai lu LE 11JUIN DE Matthieu Biasotto,
    Maud se lève le matin, par ce qu il faut se lever, elle a regard vide,aucune lumière ne brille dans ses yeux.
    Depuis des semaines elle vie puisque la faucheuse ne veut pas d elle (pourtant elle a essayé maintes et maintes fois).
    Le soir elle se couche seule avec ses pensées et ses questions.
    Pourquoi moi?
    Pourquoi nous ?
    Pourquoi ?Pourquoi ?
    Pourquoi on ne pas repartir à ce jour maudits ?
    Pourquoi la mort ne veut pas de moi?
    Elle avait une vie plutôt nous avions une vie,plein d éclats de rire, nous étions heureux, insouciants, la chaleur de l amour nous entourait. On avait tout pour être heureux je le vois maintenant qu il n y a plus rien, si il reste cette douleur viscérale lancinante, térébrante.
    La vie est partie à la fin d une belle journée c était il y a un an le 11 juin.
    Maud s endort les yeux gonflés et rougis de larmes qu elle ne peut arrêté.
    Maud est triste inconsolable, la haine monte en elle et maudits ce 11JUIN.
    Cela fait un an jour pour jour que le drame est arrivé, elle a promis et les promesses se tiennent, Maud prend la voiture est roule vers l endroit où tout s est terminé, le deuil, le déni, peut-être aujourd’hui tout va changer, plus de tristesse, plus de douleurs lancinante , plus de haine, de vengeance. Elle a tout compris le jour où pour la énième fois elle s est réveillé en soin intensif,plus de noir, ni de vêtements noire il faut que cela cesse. La faucheuse ne veut pas de cette âmes tourmenté, elle a une chose qu elle n a pas faite ou dite c est inachevée et c’est aujourd’hui le 11 JUIN QU ELLE VA TOUT ACHEVÉE.sans juge, ni justice, ni corruption. Elle pleure pleure pleure,elle souffre cette douleur viscérale qu aucune femme ne devrait la vivre
    C est l histoire de Maud qui le 11 JUIN UN AN APRÈS D ACHEVÉE L INACHEVÉE.
    Je vous laisse découvrir ce livre EXCEPTIONNEL DE Matthieu Biasotto Auteur.
    Cette histoire m’a bouleversé broyé par les souffrances de cette jeune femme. Encore une fois notre auteur au grand talent a su par son style d écriture pronfonde ma pris aux trippes il m en mène dans son intrigue palpitante dont le fond est noir et douloureux que pouvez-vous me douter le grand esprit de Matthieu Biasotto me fait perdre pied à chaque fois e je ne sors jamais indem de ses oeuvres
    Merci Matthieu Biasotto et bravo

  104. Note 5 sur 5

    lilou

    moi qui pensai que c’était juste l’histoire d’une femme en deuil de la perte de son mari mais en faite cest toute autre choses qui vous prend au tripes vraiment um super auteur je vous conseille de lire aussi ewa juste une superbe histoire aussi

  105. Note 4 sur 5

    BNJ

    Difficile de parler de ce livre sans le dévoiler! Il est super captivant, avec un rythme intense jusqu’à la fin. J’ai adoré l’histoire.

  106. Note 5 sur 5

    Krystine Reine

    Du Biasotto comme on les aime ! jamais déçu… une intrigue qui fait tenir la lecture toute une nuit pour arriver au bout. N’hésitez pas vous ne serez pas déçus !

  107. Note 5 sur 5

    Catherine

    J’ai découvert cet auteur grâce à ce livre.
    J’ai trouvé le début très lent, répétitif. J’avoue que Maud m’a agacée avec ses pleurs répétés. Je pensais avoir compris l’intrigue dès le début mais je me suis lourdement trompée. Le huis clos de départ est oppressant, angoissant. Le rebondissement au milieu du livre m’a donné envie de lire la suite quasiment d’une traite. La fin est bouleversante et on ne sort pas indemne d’une telle histoire.

  108. Note 5 sur 5

    brancher

    J’aimerai pouvoir trouver les mots…mais les sensations sont encore trop fortes.
    Bravo pour cette tranche de vie, belle leçon de vie qui ne tiens …..
    Beaucoup d’émotions au bout de cette plume attachante.
    Merci pour ce moment.

  109. Note 5 sur 5

    B.MICKAEL

    Hello les biasophiles
    Bon je savais pour un personnage qu’elle étais coupable l’autre j’ai étais supris . Histoire très bien écrit qui tien en haleine .
    Une enquête bien ficelé . Mon 6eme livre
    sera après le déluge a ma prochaine com

  110. Note 5 sur 5

    Christine Pacherie

    une très bonne lecture !
    Une histoire bien construite, se lit très agréablement .
    Une très bonne intrigue, des personnages intéressants, on roule, on se demande quand on va s’ arrêter et jusqu’ où l’ être humain peut aller et il peut aller très loin … C’ est fort et tellement proche de notre quotidien.
    Un auteur à découvrir, je vous le conseille et bonne lecture à tous ! et merci à Matthieu Biasotto pour ce bon livre.

  111. Note 5 sur 5

    Olivier Delcroix

    Une date, le 11 juin.
    Une femme, elle roule dans sa voiture avec sa fille
    Un homme, il fait du stop.
    Bien sûr la femme va s’arrêter pour le prendre en stop.
    Leur discussion est basique, on ne sais pas trop ce qui va se passer maison a envie de savoir.
    Ce n’est que bien plus loin dans l’histoire que l’on comprend la date et la “liaison” entre cette femme et cet homme.
    Jusqu’au bout de l’histoire, l’auteur nous fait attendre pour révéler ce qui va permettre de construire le puzzle. Il nous fait attendre mais on n’a pas envie de jeter le livre d’énervement car il a le don pour nous donner envie de continuer.
    La fin est complètement inattendue et rien que pour ça lire ce roman est une excellente idée.
    J’avais déjà deuxlivres de cet auteur et comme il en a mis en téléchargement gratuit d’autres, je m’y suis mis. J’avoue aujourd’hui que j’aurais du commencer avant car ce roman qui nous tient en haleine jusqu’au bou et en plus bien écrit et la lecture est fluide. Il peut être lu par des lecteurs pas encore complètement aguerris aux thrillers.
    Je dis juste bravo, ce livre m’a beaucoup plus et je le recommande.

  112. Note 5 sur 5

    letichat28

    Une histoire tellement bien menée que cela m’a retourné le cerveau jusqu’au point final je n’ai pas vu l’intrigue se dessiner je tire mon chapeau à l’auteur qui est arrivé à me tenir en haleine tout au long de son récit. Je n’ai pas été déçue par ma lecture bien au contraire, merci 🙂

  113. Note 4 sur 5

    HUMBERT NATACHA

    Belle découverte et chose promise, chose due Matthieu Biasotto !
    C’est avec plaisir que je me suis plongée dans ton roman gagné cette semaine je te remercie encore ????.
    Je pars donc à l’inconnu et me laisse emportée par l’agréable plume de son écrivain.
    Dès les premières lignes, nous sentons qu’il y a un malaise, une grande tristesse habite Maud ??, son quotidien est pénible à vivre et aujourd’hui ce fameux 11 juin, quelque chose se prépare car elle est vêtue de noir et part avec son coquelicot à la main, mais où part-elle ? Je vous laisse le découvrir. Puis là sur sa route???, un homme est en panne ??et elle décide avec une grande hésitation de le faire monter dans sa voiture pour qu’il aille chercher de l’aide. A ce moment dans ce huit clos tout s’enchaîne…
    J’ai été bluffée lorsque je suis arrivée au milieu du roman, le mystère s’est éclairci car c’est ici que tout nous est dévoilé. On sent une grande tension entre les protagonistes ?????, ça vous prend aux tripes et ça vous retourne, ça vous scotche et ça vous indigne.
    J’ai été touchée par cette femme meurtrie, tourmentée par son passé, qui essaye d’avancer dans la vie malgré les tragiques événements qu’elle a traversés, elle espère sortir la tête de l’eau car elle s’est fixée un but ce 11 juin… C’est un livre plein d’émotions ???? .
    Les thèmes principaux de ce livre sont le deuil et la vengeance.
    Je n’en dirai pas plus et vous laisse découvrir de quoi il s’agit… Si le coeur vous en dit, foncez vous ne serez pas déçu ! ??

  114. Note 5 sur 5

    miga

    On se laisse emporter dans cette voiture, avec l’envie d’en sortir mais paradoxalement de savoir aussi. Des sentiments contradictoires qui nous pousse à lire d’une traite.

  115. Note 5 sur 5

    Laetitia

    Une histoire tellement bien menée que cela m’a retourné le cerveau jusqu’au point final je n’ai pas vu l’intrigue se dessiner je tire mon chapeau à l’auteur qui est arrivé à me tenir en haleine tout au long de son récit. Je n’ai pas été déçue par ma lecture bien au contraire, merci 🙂

    • Matthieu Biasotto

      Merci Laetitia pour le coquelicot qu’on partage à présent, toi et moi 😉

  116. Note 5 sur 5

    caro

    le début je me demandais ou j’allais ,, je le lisais sans trop comprendre sans trop savoir mais l’histoire et devenu de plus en plus forte , je n’avais qu’une envie continuer , continuer pour savoir !! et plus j’avançais plus je me posais de questions ! et puis savoir le pourquoi ce demander comment j’aurais réagis face a cela !! ce livre m’a complètement scotché , au point que je n’arrive plus a ouvrir d’autres livres il est dans ma mémoire et je veux encore garder pour un moment cette histoire !! bravo a l’auteur qui m’a transporté aussi loin !! merci pour ce moment si intense

  117. Note 5 sur 5

    celk

    Bravo ! Très bien mené du début à la fin, l’écrivain a bien construit son récit et a su surprendre le lecteur, enfin moi en tout cas !

  118. Note 4 sur 5

    Brouillard Marie

    un moment d evasion parfait que dire j ai beaucoup aimé et je vous le recommande accrochez vous et bonne lecture

  119. Note 5 sur 5

    Béatrice GALLO

    C’est mon premier livre de Matthieu Biasotto et ce ne sera pas le dernier.
    On plonge vite dans cette histoire et on lâche difficilement le livre.
    Je cherche maintenant un deuxième titre à lire.

  120. Note 4 sur 5

    Ckrystel77

    Je me suis laissée embarquer dans cette histoire et eu beaucoup de mal à le lâcher… Suspense, tristesse, vengeance et de l’emotion sont le pactole gagnant de ce roman ! Au plaisir Monsieur Biasotto.

  121. Note 5 sur 5

    Marie Prokopski

    Et bien quand l’auteur vous dit que cette date vous ne l’oublierez jamais… Alors disons que vous ne l’oublierez jamais ! Attendez… J’essaye de vous plonger dans le décor (mais juste pour vous mettre l’eau à la bouche, promis !). Imaginez « Elle », notre héroïne, une nana perdue, complètement déprimée, un peu (beaucoup) au bout de sa vie et pourtant décidée à se reprendre en mains.
    Ses intentions y sont, certes… Mais quand elle croise sur sa route cet espèce de beau gosse qui, par le plus grand des hasards (si si, j’insiste !), lui fait le coup de « Pitié, ma voiture est en panne, vous n’allez pas me laisser là ? », elle a la force de lui tenir tête préférant continuer son chemin. Puis quand cet espèce de… (oups, reste calme Marie, reste calme) la relance avec le: « Ne me laissez pas tomber, pitié, pas aujourd’hui ! Surtout pas aujourd’hui » et qu’aujourd’hui n’est autre que le 11 juin… Et bien « elle », touchée par cette date, finit par le laisser monter à bord.

  122. Note 5 sur 5

    Agnès TRAVERS

    Parce que j’avais besoin d’un changement dans mes choix de lecture c’est tout naturellement que je me suis tournée vers les œuvres de Matthieu Biasotto que j’avais découvert grâce à « Jalouse ».
    Ne me demandez pas pourquoi j’ai choisi parmi tous les autres thrillers de Matthieu « 11 juin »… Une intuition, un signe, un coquelicot ?
    Un véritable road-trip sous forme d’hommage, de survie, de vengeance et de rédemption et tout cela pour un seul et même motif…le 11 juin !
    Ce livre m’a tout simplement bouleversée, intriguée, émue. Je me suis accrochée plusieurs fois tant ma lecture était difficile parfois, non pas par la plume de Matthieu qui est exceptionnelle mais par les sentiments qu’il retranscrit à travers son héroïne.
    Pour moi une chose est sûre je ne verrai plus jamais un champ de coquelicots comme avant et Matthieu tu as raison en me disant « Il n’y a pas de hasard »

  123. Note 4 sur 5

    MC

    J’aime beaucoup les livres de Mr BIASOTTO ils sont à la hauteur des âmes noires qui hélas existent..Celui-ci est moins noir que les autres.. Il aurait pu aller plus loin !! Je suis une maman donc féroce si on touche à un ange

  124. Note 5 sur 5

    Patty

    Que dire !!! Matthieu m a encore une fois retourner les tripes avec ce 11 Juin
    Cette histoire ne m a pas lâchée des que j arrêtais je n avais qu une seule hâte m y replonger

  125. Note 5 sur 5

    Isalandes

    Whouaaaa…. je me suis prise une claque magistrale !
    Le début est assez lent, mais ne vous y fiez pas !
    Chapeau bas Matthieu !
    Pouvoir ainsi se mettre dans la peau d’une femme brisée… la comprendre et plus encore… être empathique, savoir décrire aussi intensément ce qu’elle ressent, c’est ça le talent !
    Je me suis mise à sa place, j’ai ressenti sa douleur, j’ai vécu le récit comme si j’étais elle… du début à la fin !
    Et la dernière partie du récit… je ne l’ai absolument pas vu venir !
    Quel bouleversement inattendu, quel retournement de situation… j’en ai eu le souffle coupé !
    Il y avait très longtemps qu’un livre ne m’avait pas fait cet effet !
    En le refermant après avoir lu la dernière phrase, j’en suis restée coite… et j’ai préféré ne pas recommencer un autre ouvrage tout de suite après, pour rester imprégnée des émotions vécues et, croyez-moi, c’est rare que ça m’arrive !
    Ce n’est pas mon 1er livre de cet écrivain de talent… et pas le dernier, c’est certain !!!
    J’adore ce je j’appellerai ses écrits choc…

  126. Note 5 sur 5

    Sophie Pagot

    Fini hier soir: je vais vous avouer, j’ai très mal dormi ensuite car il m’a retourné le coeur.
    Une histoire terrible, qu’on peut aisément, malheureusement, tragiquement imaginé. Un véritable cauchemar!
    Comme d’habitude, la plume de Matthieu tombe au bon moment, là où ça fait bon mal.
    Très sincèrement et très justement, jamais je n’oublierai ce 11 Juin.
    Bravo Matthieu!

  127. Note 5 sur 5

    petite sourie

    je ne savais pas ou on m’emmène mais tous le long du livre je me posais des questions comme toujours
    jamais décue merci.

  128. Note 5 sur 5

    anaeliv33

    Une pure merveille ce livre. Immense coup de foudre pour ce texte d’une grande sensibilité et riche en émotions. Matthieu Biasotto nous offre ici un récit puissant, vibrant et profondément touchant. La plume si délicate de l’auteur a su me transporter dès les premières pages.
    En un mot : FONCEZ
    Ce 11 juin restera gravé dans mon cœur assurément. À lire et à relire. Du grand art ! Du grand Matthieu Biasotto quoi…

    • Matthieu Biasotto

      Merci beaucoup pour cet avis qui nourrit le coquelicot que j’ai au fond du cœur 😉

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’Auteur

Matthieu Biasotto

Auteur indépendant toulousain, rêveur compulsif et accro au café. J'écris du thriller, du suspense avec une touche existentielle.

Instagram Feed

Something is wrong.
Instagram token error.

Suivez moi

Panier

Articles récents

Commentaires récents