72h – Numérique (epub / mobi)

Noté 4.88 sur 5 basé sur 57 notations client
(57 avis client)

3,99

Pourquoi n’est-il pas rentré ? Valentin est sur répondeur. Ce n’est pas un retard, il s’est volatilisé. Il a douze ans. Début du cauchemar.

Un enfant émotif et introverti, une mère au supplice. Un professeur ambivalent, un directeur qui ment. Dans le prestigieux collège Sainte-Sophie, les secrets sont à double tranchant, les mensonges jouent contre le temps.

Nathalie, maman solo saignée à blanc, va sombrer dans l’angoisse glaçante d’une disparition. Une effroyable descente aux enfers où chaque seconde sans nouvelles est un calvaire. Entre nuits blanches et peur du pire, la détresse et l’urgence sont une torture. Un décompte.

Nathalie remue ciel et terre, elle ignore seulement qu’un sablier s’écoule dans une pièce sombre. Quelqu’un détient la vérité, une ombre se délecte des heures qui filent. Et pour sauver son enfant, cette mère va devoir rencontrer son destin.

Où est Valentin ?

Description

Thriller / suspense
Octobre 2018
309 Pages
Auteur : Matthieu Biasotto
Format epub et mobi

57 avis pour 72h – Numérique (epub / mobi)

  1. Note 5 sur 5

    Ludivine

    EXCELLENT !!!!! A lire absolument….
    Prévoyez masque à oxygène ou tuba….parce que lire en apnée c’est difficile pas sûre que vous arriviez au bout….. ça serait dommage quand même.
    Sincèrement la maman que je suis a vécu l’angoisse, la colère, la culpabilité, la haine, le dégoût avec Nathalie…. mais surtout l’amour pour son fils…. que peut on faire par amour?

  2. Note 5 sur 5

    martine.c

    J’ ai eu l honneur de livre cette pépite avant sa sortie, grâce au groupe de lecture de cet auteur et voici mon résumé :
    Une maman qui aime par dessous tout son fils de 12 ans qui s est volatilisé , prête a tout pour l élever confortablement
    Une école dont les murs sévères comme l éducation qu elle enseigne avec des règles strictes qui ressemblent (ou pas) au directeur qui la dirige, un maître exemplaire (ou pas), des parents dont seuls l argent et l’image de soi intéressent, 72 h d angoisse, de questions, d ambiguïté, d amour, de haine, … Qui vous laissent essoufflé, haletant, épuisé, mais tellement riche de cette fin inattendue et o combien époustouflante !

    Pour tous les accros de thrillers, d énigmes, vous allez vivre pendant quelques heures dans un monde de suspens, d angoisse, de questions, d énigmes, bref, du bonheur a l’ état pur

  3. Note 5 sur 5

    Claire

    Un uppercut ! Les premiers mots vous coupent le souffle et la disparition du jeune Valentin s’articule autour de souffrances et de non-dits pour une mère courage qui se bat envers et contre tous pour comprendre ce qui se passe. Le cadre chic de la ville Saintes et de l’établissement scolaire religieux dans lequel évolue l’adolescent posent les jalons de la fracture que vit ce couple mère-enfant défavorisé. Le suspense est à son comble et les noeuds au cerveau vous menacent si vous tentez d’identifier LE coupable…tous les personnages y passeront !!

  4. Note 5 sur 5

    Maria

    Prologue, première page. Quelques lignes suffisent pour me serrer le coeur comme dans un étau.
    Me voilà tendue comme un string dès les premiers chapitres. Et cette tension va s’accentuer au fil des pages en même temps qu’une angoisse croissante.

    Ce roman est une véritable course contre la montre. Entre les secrets, mensonges, révélations et virages à 180 degrés, je me suis accrochée à mon livre pour ne pas perdre la cadence.

    Matthieu a peaufiner son histoire. C’est bien construit et ficelé, pas un détail n’est laissé de côté. Il sait aussi comment mettre nos nerfs à rude épreuve. Il nous sème des indices, nous appates pour mieux nous perdre à nouveau. Belle manipulation, bravo !
    Je me suis fait balader tout du long. Trop occupée à soupçonner tout le monde, je n’ai rien vu venir pour une fois et me suis prise les révélations dans la tête les unes après les autres. Dont une qui m’a soulagée et j’ai pu respirer un bon coup. Mais je n’ai pas pu me relâcher pour autant, l’auteur n’en a pas fini avec nous et nous réserve de nouvelles surprises aux chapitres suivants.

    J’adore la thématique de la disparition d’enfant malgré mon petit coeur de maman qui souffre à chaque page. J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour Nathalie, cette mère prête à tout pour retrouver son fils. L’impression de partager avec elle chaque inquiétude et moment de détresse. L’impression aussi de ressentir cette urgence et de voir chaque grain de sable du sablier s’écouler.
    Il y a des passages qui m’ont pris aux tripes et son calvaire à été le mien le temps du roman.

    Matthieu nous livre ici un très bon thriller psychologique. Un rythme effréné, des rebondissements, de quoi passer 72H à vous ronger les sangs. Ou moins, très addictif ce livre ne se lit pas, il se dévore.
    Je vous le recommande fortement.

    Merci Matthieu pour ta confiance et cette excellente lecture.

  5. Note 5 sur 5

    Maly

    Quelle pure merveille ce roman !!!!
    j’ai eu la chance de découvrir cette pépite un peu avant tout le monde et je dois dire qu’il faut se laisser tenter par ce roman.
    on vie une aventure incroyable à travers les personnage qui rend ce roman hyper addictif… une fois la première page lue, on ne peut plus le poser. il m’est difficile d’en parler sans spoil alors je n’irais pas plus loin …
    bravo Matthieu et merci …

  6. Note 5 sur 5

    doyelle

    72h
    Matthieu Biasotto
    294 pages
    Sorti le 19/10/2018
    Auto-édités

    Le 21 septembre, à 9 jours du 1er salon Sang pour sang thriller, Matthieu me contacte pour me demander si cela m’intéresse de faire partie de son équipe de bêta lectrices !! À la lecture de ce message, ma mâchoire se décroche et mon cœur passe à 150 pulsations/mn, limite crise cardiaque… trop d’émotions, de bonheur, mais aussi de tension. Bon allez, Nadine reprends-toi et entame cette lecture.

    Un simple coup de fil, une petite sonnerie de rien du tout et l’univers de Nathalie se désagrège petit à petit, tout se fissure, se brise en petits morceaux, son sang ne fait qu’un tour, l’angoisse rentre dans son corps, son cœur, ses poumons, enfin tout son être se sent oppressé, compressé, elle halète, sa respiration est saccadée… Valentin, son fils, qu’elle a élevé seule depuis sa naissance, dans un quartier défavorisé, dans une tour HLM, où cohabite tous les maux de notre société.

    Pourtant, Nathalie s est dévouée corps et âme pour donner à son fils, une autre vie que celle de son quartier. Mais Valentin a disparu, il s’est volatilisé dans l’enceinte de son école privée.
    Que s’est-il passé ? Quel secret cache cette école ? Mais où est Valentin ? À partir de là… un cauchemar indéfinissable commence pour Nathalie…

    Comment vous dire, vous faire ressentir à sa juste valeur l’atmosphère angoissante, pétrifiante qui se distille goutte à goutte, mot après mot, page après page, les chapitres s’enchaînent à une vitesse supersonique. Mes yeux ne m’obéissaient plus, ils restaient collés sur les pages, mon cerveau disait « dors, dors », mes yeux disaient « lis, lis ».

    L’angoisse, la peur et l’impuissance de Nathalie étaient miennes. Et pour arriver à ce niveau, il faut avoir un talent fou, immense !!!! Matthieu avec son panel de talents divers et variés, il me fait penser au sportif Kevin Meyer, qui ne cesse de s’améliorer et de battre des records à chaque nouvelle épreuve.
    Un roman vivant, d’un réalisme surprenant…

    À lire impérativement à sa sortie et qui vous promet un moment de lecture inoubliable.
    Merci Matthieu.

  7. Note 5 sur 5

    nath

    A chaque sortie d’un livre de Matthieu Biasotto, j’attends avec impatience ce qu’il va réussir à écrire pour encore nous surprendre et nous époustoufler et avec 72h il a fait encore très très fort !!
    J’ai mis moins de 72h à le lire car dès la lecture du prologue on est emmené dans l’histoire et même si le roman va de surprise en surprise, on est en apnée tout le livre pour savoir la suite, ce qu’il va se passer au bout de ces 72h !
    Valentin, enfant différent, disparait de son collège privé huppé, que sa mère célibataire Nathalie se saigne pour payer . Un papier suggérant que dans 72h quelque chose va se passer si l’enfant n’est pas retrouvé met sa mère dans une angoisse terrible. Et entre un directeur et un prof cachant des choses, un flic ripou, des non-dits, difficile de faire avancer l’enquête……
    Matthieu Biasotto fait encore très fort avec 72h, un thriller psychologique addictif qu’il est impossible de lâcher, l’angoisse est permanente tout le long du livre. On ne voit pas la fin venir et quelle surprise sur les raisons de cette disparition……
    Beaucoup d’émotions, on ressent tellement bien le stress de cette mère qui voit le temps défilé sans arriver à avancer ou si peu……..
    Une couverture au top et définissant très bien le roman comme d’habitude avec Matthieu. Et quel bon choix il a fait quand au choix du prénom de la mère 😉

  8. Note 5 sur 5

    guisotanita

    J ai adoré comme d’habitude jamais decu

  9. Note 5 sur 5

    mahira

    Un jour que je cherchais une « bonne » lecture « pas chère », je suis tombée sur un livre estampillé d’un nom que je n’avais jamais entendu ou lu. Intriguée par cette couverture gênante, ce ventre rond, cette croix ensanglantée et retournée, mais pas tout à fait convaincue, j’ai lu les premières pages proposées gratuitement. J’ai tout de suite été séduite par l’écriture, le style, mais surtout l’ambiance de ce récit, je l’ai dévoré comme on se goinfre. « Persécutée » de Matthieu Biasotto, été 2015, je venais de trouver ma nouvelle « pâtisserie ». Depuis, j’attends avec impatience les prochaines sorties de celui que je nomme désormais « mon auteur préféré ». Parfois, subjuguée, parfois, mitigée, je n’ai toutefois jamais été déçue.
    Avec 72H, l’auteur m’a carrément scotché au canap (aussi à mes chiottes, mais chutt). J’ai consommé le livre en moins de 72H, mais il me faudra au moins 72 jours pour m’en remettre.
    Si tu es une mère célibataire et que tu as un ado au collège, ne lit pas ce livre sans la présence de ton gamin sous les yeux. L’auteur nous fait plonger dans le pire cauchemar d’une mère : la disparition de son enfant. On saigne pour les mettre au monde, on se saigne parfois pour les faire grandir, on leur invente un avenir, des opportunités, on prend des décisions pour leur bien, nos responsabilités pour ce qui se passe mal…
    Ce livre est un Tetris psychologique, un Rubik’s cube émotionnel, quand tu crois comprendre un truc, tu comprends que t’as pas encore compris. Et quand tu crois ne plus rien comprendre, tout s’éclaire. On y suit les tribulations d’une mère acharnée, qui pour remettre son gamin sur le droit chemin va faire fausses routes.
    Beaucoup de plaisir à lire pour si peu d’argent, ça coute moins cher que mon croissant, mais ça dur plus longtemps et ça ne reste pas sur mes hanches.

  10. Note 5 sur 5

    sandrine.col@hotmail.fr

    J’ai eu l honneur de pouvoir lire ce livre avant sa sortie officielle et je n’ai qu’un mot à dire : foncez sans hésiter ! Un livre passionnant à la hauteur du talent de cet auteur incroyable qui sait faire monter la pression au fil des pages. Une histoire poignante et cette mère désespérée qu’on a envie d accompagner dans sa quête de vérité pour retrouver son fils disparu au sein de son école…
    Une pure merveille ; les chapitres sont courts et c’est impossible de le lâcher avant la fin.
    De secrets révélés aux masques qui tombent; de rebondissements en rebondissements ; un véritable page Turner.
    Une écriture recherchée et soignée.
    Matthieu sait jouer avec les nerfs de ses lecteurs.
    A découvrir si ce n’est pas déjà fait !

  11. Note 5 sur 5

    Jacée

    J’ai eu la chance de pouvoir lire très vite le tout nouveau roman de Matthieu Biasotto intitulé H72, un thriller captivant, qui vous happe dès les premiers chapitres allez-vous dire ? Et bien non, pour celui-là, c’est dès le prologue et ça va crescendo, autant vous dire que bien avant la moitié du livre et ce, jusqu’à la fin, vous êtes en apnée, que votre rythme cardiaque accélère nettement, que votre tension en prend un coup, elle-aussi ! Je suis bonne pour le check up complet, je crois.
    Bon, ok, je suis fan, mais celui-là aborde un sujet très sensible, même si Matthieu Biasotto, a l’habitude d’aborder des thèmes toujours variés et profonds, ici il s’agit, au premier abord, de la disparition d’un adolescent mais pas que !!! Loin de là ! Et plus, on avance, plus on enfonce dans ce casse-tête aux multiples rebondissements.
    On ne peut que s’identifier à cette maman dont le fils disparait sans raison, trembler avec elle, vouloir aller plus vite pour comprendre pourquoi Valentin a disparu, et surtout comment il a pu ainsi se volatiliser de son établissement scolaire, imaginer le pire et avoir envie de bousculer tous ceux qui se mettent en travers du chemin de Nathalie.
    Personnellement, je l’ai adoré et le place largement dans la lignée de Harper, 11 juin, Après moi le déluge… Une intrigue, des sentiments forts et des retournements de situation qui en font un livre qu’on ne peut pas lâcher.

  12. Note 5 sur 5

    Client d'Amazon

    Son dernier 72h, est une tuerie, vraiment dès le prologue on est pris dans un tourbillon droit vers l enfer. Un sujet sensible, à fleur de peau on est embarquer avec Nathalie. La disparition de son fils Valentin, dans les locaux de son établissement scolaire. Un cauchemar pour tout parent !! Tous les ingrédients sont là pour nous mettre à l épreuve. En apnée, on part avec cette maman célibataire dans son combat, sa quête, son combat pour retrouver la prunelle des ses yeux. Sa course folle contre la montre, 72h….
    Matthieu plante son décor dès les premières lignes, rien n est laisser au hasard. D une main de maître, il nous manipule tel des marionnettes, nous sommes baladé. Tout est carré, bien ficelé.
    Merci pour ces quelques heures délicieusement intenses.

  13. Note 5 sur 5

    jux

    J’ai eu l’immense privilège de pouvoir lire 72h en avant première pour donner mon avis sur ce nouveau livre de Matthieu Biasotto.
    Le titre est menteur, il m’aura fallu moins de 72h pour le dévorer….

    Je sais pas si c’est parce que je suis maman depuis peu, mais il m’a pris aux tripes d’une manière indéfectible… Je suis a la fois perturbée par l’histoire “globale” : la recherche d’un enfant porté disparu, qui en plus est un sujet d’actualité malheureusement… L’entremêlement d’idées, de soupçons, de doutes sur absolument tout… Sur l’innommable, les faux semblants, les quiproquos… Et sur cette finalité de dire que chacun de nos gestes, qui paraît même parfois insignifiant, a des conséquences insoupçonnées… Un peu le principe du battement d’ailes d’un papillon… Comme le premier livre “Juste Avant” que j’avais découvert de cet auteur également

    Le mot “FIN” n’est jamais une fin en soi avec Matthieu : ce livre pousse à la réflexion, sur soi, sur les autres, sur nos actes et leurs conséquences…

    L’écriture est fluide, peut être un peu trop même : impossible de décrocher !
    Et on s’attache aux personnages … On cherche à savoir ce qui est arrivé a Valentin, on souffre avec Nathalie qui cherche désespérément des réponses, on ressent de la haine pour le mensonge, l’hypocrisie, les faux-semblants…

    Puis arrivent les dernières pages… Cette envie de savoir ce qui est arrivé, mais cette crainte d’arriver au bout de la lecture.

    Matthieu Biasotto, un auteur devenu incontournable dans ma Kindle, qui sait trouver les mots pour nous faire avancer…
    Si je recommande cet auteur ?
    Les adeptes du suspense devraient déjà tous le connaître ….

  14. Note 5 sur 5

    Marie Nel 1000 PREMIERS REDACTEURS D’AVIS

    Lire un roman de Matthieu Biasotto fait partie pour moi des valeurs sures, je n’ai pour l’instant jamais été déçue par l’un de ses écrits. À chaque nouveau roman, je me dis qu’il a été encore meilleur que le précédent.
    Je suis déjà tombée amoureuse de la couverture de 72h, il y a plein d’éléments dessus, le sablier, l’enfant, la sucette rouge, la croix…au début j’ai examiné chacun d’eux et me suis demandée quel rapport il pouvait bien y avoir. En lisant le résumé, j’ai trouvé la signification de l’enfant et du sablier, la croix également en rapport avec le collège privé…mais la sucette…elle aura pourtant une grande importance dans l’histoire, et elle ne joue pas le rôle que je lui avais prédestiné en premier lieu.

    Je ne vous parlerai que très peu de l’histoire, je ne voudrais surtout pas trop en dévoiler, le mystère doit planer et rester entier au moment où vous allez commencer votre lecture. Le résumé en dit déjà assez, et il faut lire sans rien savoir pour recevoir tous les effets de ce qu’a concocté Matthieu Biasotto.
    Tout va se passer autour de la disparition de Valentin, il est scolarisé au collège Sainte-Sophie, il vit avec sa mère célibataire. Elle n’a pas les moyens pour payer une telle scolarité, mais son fils voulait tellement y aller qu’elle se saigne, se débat avec son banquier pour que Valentin aille dans ce collège. Elle trouve des astuces pour se faire un peu d’argent. Valentin est un enfant renfermé, il a peu de copains, il va disparaître sans raisons apparentes. Nous lecteurs, nous savons dès le début ce qu’il se passe, mais pas sa mère Nathalie. Elle veut absolument le retrouver, va remuer ciel et terre, les forces de police, les autres parents du collège, les habitants de la ville…mais le temps s’écoule, s’écoule, et toujours rien..

    Comment ne pas être réceptif à la terreur de Nathalie, à son angoisse grandissante avec les heures qui s’égrènent ? En tant que lectrice, j’ai ressenti la peur et les angoisses de cette maman, son obsession, ses insomnies, sa presque folie dans ses recherches. Matthieu Biasotto laisse au fil de la lecture des indices, des révélations, alors j’ai cherché un ou des coupables, me suis demandé où était Valentin, pourquoi il gardait le silence, ce que pouvaient cacher certaines personnes. Et quand les réponses arrivent, que les pièces du puzzle commencent à se mettre en place, je suis restée bouche bée, je ne m’attendais pas à un tel enchevêtrement de situations et de cas, et surtout je ne pensais pas que la raison de cette disparition allait être celle-là et allait mener à des actes graves…

    Tous les personnages de ce roman sont très bien travaillés, dans leurs points positifs comme dans les négatifs. On pense connaître une personne, et en fait, elle cache quelque chose, les secrets peuvent faire très mal, les on-dits aussi. Cette histoire nous montre tous les méfaits de ces silences, de ces explications que l’on tait. L’auteur parle avec justesse de notre société à travers ses personnages, leurs opinions, leurs positions sociales, les différences…une belle représentation.
    Ce qui m’a époustouflée le plus est la facilité à laquelle Matthieu Biasotto a su se mettre dans la peau d’une femme, d’une mère, du lien puissant qu’elle a avec son fils. J’ai oublié par moment, que l’auteur était un homme tellement la souffrance de Nathalie est criante de vérité.

    Ce roman fait partie de ceux qui se lisent en totale addiction. Impossible de décrocher, chaque fin de chapitre donne envie de savoir la suite, et pourtant le suivant part sur un autre personnage, ce qui pousse à aller encore plus vite. Il y a ces chapitres courts écrits en italique qui nous font prendre conscience de l’urgence et de la gravité de la situation de Valentin, on comprend qu’il y a quelqu’un derrière tout cela, mais qui…

    J’ai passé un excellent moment de lecture, je suis restée scotchée dedans à en oublier le temps qui passe et les obligations personnelles. J’ai même retardé certaines activités pour pouvoir la terminer et savoir le mot de la fin, qui m’a bouleversée et marquée. Je ne suis pas prête d’oublier cette histoire et tous les personnages qui l’habitent. C’est le genre de roman qui va me hanter, dont je pourrais parler après quelques temps encore. Et maintenant que le puzzle est entier, je prendrai un énorme plaisir à le relire, afin de dépister les indices parsemés par l’auteur tout au long du roman.

    Vous l’aurez compris, je ne peux que vous recommander la lecture de 72 h. Vous vivrez des moments intenses, stressants, angoissants, une course contre la montre, une envie de savoir et de comprendre. En bref, une excellente lecture.
    Un énorme merci à Matthieu Biasotto pour tout cela, pour tout ce que j’ai vécu en moins de 72h pour ma part… j’ai déjà hâte de le retrouver dans un nouvel opus pour voir où il va bien pouvoir encore m’emmener…

  15. Note 5 sur 5

    Catherine

    L’auteur nous emmène dans la course folle d’une mère pour retrouver son fils qui a disparu…Je ne sais pas comment c’est possible mais on se prend toutes les émotions de Nathalie ,la mère, en pleine figure ainsi que celles de tous les autres personnages qui ne sont pas ce qu’ils semblent être .Matthieu nous ballade dans un monde terriblement vrai. Ils ont tous quelque chose à cacher et ils n’en sont pas moins attachants…la culpabilité, la honte,l’amour,tout se mêle pour nôtre plus grand plaisir de lecteur; Vous ne pourrez pas le lâcher et profitez en pour les autres livres de cet auteur

  16. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Je vais juste remercier Matthieu, de m’avoir fait passer ces quelques heures en bonne compagnie.
    Tous les ingrédients étaient présents… Émotions, souffle coupé… Je vais difficilement reprendre une vie normale. ..
    Je vais faire un peu plus attention à ma fille de 12 ans.
    Merci Matthieu.

  17. Note 5 sur 5

    Liliane Marquet

    CA y est j’ai terminé incroyable tout y est dans les 10 premières page l.ecole catho bien sûr privée réservée à l.elite de l.elite à tout ces bcbg qui ne savent que faite de leur argent et surtout de le leur enfant. La classe au 1 étage secrète personne n’y entre sauf…..Un jeune garçon un peu spécial de 12 ans veux intégrer cette école. La maman fille mère évidemment va céder ……… un jour le garçon est aperçu dans la classe secrète et un prof essaye de lui explique que tout est normal…….. le gsm qui filmait……quoi est découvert puis redisparait.le gamin est disparu un mot 72 Heures? Et c’est ici que Matt nous emmène dans une histoire. Incroyable. Pas du tout conventionnelle. Surtout ne rater pas ce livre la société y est décrite sans fioritures le clergé, les évêques et les bobos rien à changer merci Matthieu j’ai adore.

  18. Note 5 sur 5

    Blandine carron.

    MERCI MATHIEU ! ce livre nous interpelle sur les problèmes récurants : la pédophylie, les séparations des couples, les jeux sur les résaux sociaux, on y retrouve tout cela ; très bien écrit et prenant, touchant, on ne peut se détacher d’un tel livre quand on a commencé ! je le conseille à tous, c’est un bon Biasotto ! je vous le garantis.

  19. Note 4 sur 5

    Alyss

    “72h” de Matthieu Biasotto

    72h – 4e de couverture :

    Pourquoi n’est-il pas rentré ? Valentin est sur répondeur. Ce n’est pas un retard, il s’est volatilisé. Il a douze ans. Début du cauchemar.

    Un enfant émotif et introverti, une mère au supplice. Un professeur ambivalent, un directeur qui ment. Dans le prestigieux collège Sainte-Sophie, les secrets sont à double tranchant, les mensonges jouent contre le temps.

    Nathalie, maman solo saignée à blanc, va sombrer dans l’angoisse glaçante d’une disparition. Une effroyable descente aux enfers où chaque seconde sans nouvelles est un calvaire. Entre nuits blanches et peur du pire, la détresse et l’urgence sont une torture. Un décompte.

    Nathalie remue ciel et terre, elle ignore seulement qu’un sablier s’écoule dans une pièce sombre. Quelqu’un détient la vérité, une ombre se délecte des heures qui filent. Et pour sauver son enfant, cette mère va devoir rencontrer son destin.

    Où est Valentin ?

    Je viens de finir la dernière œuvre de Matthieu Biasotto et je peux dire que c’est encore une fois de plus une réussite , il est à couper le souffle . J’ai eu du mal à quitter ma lecture très prenante qui m’a scotché par le rythme , l’angoisse qui nous étreint tout le long aux côtés de Nathalie et qui a malmené mes sentiments tout du long . Encore une très bonne histoire , humaine , bien écrite et bien menée où rien ne paraît être ce qu’il est . Je l’ai adoré , dévoré et vibré et je le recommande il est juste wahou !

  20. Note 4 sur 5

    nathalie friquet

    Nathalie tire le diable par la queue pour que son fils Valentin, 12 ans, introverti, reçoive une bonne éducation dans une école huppée.
    Jusqu’au jour où le gamin se volatilise.
    C’est le début du cauchemar pour cette maman….
    ” 72 H” est le petit dernier de Matthieu Biasotto.
    S’étant essayé à un peu tous les genres, il s’attaque, cette fois, au thriller et selon moi, c’est l’un de ses meilleurs.
    Pas besoin de 72h pour l’achever tant les rebondissements inattendus se succèdent.
    Une fois de plus, mon esprit de fin limier a été en berne et j’ai encore eu tout faux (n’est pas Colombo qui veut) !
    J’ai beaucoup aimé le personnage de Nathalie (tu m’étonnes), femme combative qui, malgré sa désarroi face à la disparition de son fils, ne lâche rien et s’attaque même à la haute société quitte à y laisser des plumes.
    L’auteur pointe du doigt la différence de classes sociales et la médisance des nantis face aux “petites” gens.
    “Selon que vous soyez puissants ou misérables”, le traitement des autorités n’est pas le même.
    Je vous préviens, prévoyez un punching-ball, des torgnoles se perdent!
    Même si la superbe couverture parait énigmatique (surtout la sucette), vous comprendrez sa signification au fil des pages.
    Alors, un conseil, n’hésitez pas à le lire et …..méfiez-vous de la colère d’une mère en détresse.

  21. Note 5 sur 5

    marin natacha

    Nathalie, cette mère seule, élève son fils introverti. Et comme toute mère, seul le bonheur de son enfant compte… Un jour, le téléphone sonne. Le directeur du très prestigieux collège Sainte-Sophie lui apprend que son fils a disparu!!!
    Qu’est-il arrivé à Valentin, Ou est-il? va t-il bien? Autant de question que l’on peut se poser et que l’on se pose tout au long de ce livre… Dès le début on est confronté au pire. Tout en tournant les pages je ressentais les peurs, les craintes, les appréhensions et les accusations de cette pauvre maman. Je me suis vu serrer le poing plusieurs fois.

    Merci Matthieu Biasotto pour ce thriller qui m’a happé encore une fois dans votre univers haletant, où on crois savoir et hop rebondissement. Je ne peux que conseiller ce livre et surtout cet auteur car pour le moment aucune déception!!!!

    Résumé :

    Pourquoi n’est-il pas rentré ? Valentin est sur répondeur. Ce n’est pas un retard, il s’est volatilisé. Il a douze ans. Début du cauchemar.
    Un enfant émotif et introverti, une mère au supplice. Un professeur ambivalent, un directeur qui ment. Dans le prestigieux collège Sainte-Sophie, les secrets sont à double tranchant, les mensonges jouent contre le temps.
    Nathalie, maman solo saignée à blanc, va sombrer dans l’angoisse glaçante d’une disparition. Une effroyable descente aux enfers où chaque seconde sans nouvelles est un calvaire. Entre nuits blanches et peur du pire, la détresse et l’urgence sont une torture. Un décompte.
    Nathalie remue ciel et terre, elle ignore seulement qu’un sablier s’écoule dans une pièce sombre. Quelqu’un détient la vérité, une ombre se délecte des heures qui filent. Et pour sauver son enfant, cette mère va devoir rencontrer son destin.
    Où est Valentin ?

  22. Note 5 sur 5

    Barras Virgin

    Un magnifique livre. A lire avec une cartouche d’oxygène à portée de main. Car vous serez en apnée, vous retiendrez tour à tour vos sentiments les plus divers. Vous ragerez, peinerez, souffrirez, douterez en même temps que Nathalie.
    Où est Valentin ? Pourquoi est il parti ?
    Comme d’habitude, Matthieu Biasotto va vous emmener dans des directions improbables, vous irez de suppositions en certitudes, et puis, pouf, tout s’efface, recommence, l’histoire prend une nouvelle direction.
    Dire que ce livre est addictif est d’une banalité……
    Donc, un seul mot : FONCEZ ! !

  23. Note 5 sur 5

    Villon Marie

    Toujours un réel plaisir que de découvrir le nouveau Biasotto surtout quand on a la chance de le lire avant tout le monde …
    Une fois de plus Matthieu a su nous emporter avec lui , une histoire bouleversante que celle de Nathalie mère célibataire .
    Nathalie élève seule Valentin enfant introverti et difficile à cerner .
    Il intègre une école privée où il a voulu rentrer à n’importe quel prix ,
    c’est là le drame de Nathalie qui se trouve prise à la gorge encore d’avantage mais pour le bonheur de son fils elle ne recule devant aucun sacrifice…
    Ce soir Valentin ne rentre pas ,un coup de fil de l’institution lui apprend que son fils s’est volatilisé au sein même de l’école …
    Que s’est il passé ?
    Pour Nathalie va alors commencer une quête infernale elle va se battre seule contre un système où corruption mensonges et manipulations sont les maîtres mots .
    Le sablier est retourné 72 heures pour savoir se qu’il s’est passé et retrouver Valentin .
    De découverte en découverte elle va porter ses soupçons tour à tour sur des élèves qui rejetaient son enfant , sur un professeur ambigu ,un directeur que seul intéresse le son du tiroir caisse quand il récolte le montant des frais de scolarité .
    Elle va vivre un calvaire où chaque heure qui passe l’éloigne de son fils ,où chaque minute qu’il passe dehors dans la nuit et le froid sont pour elle une angoisse terrible .
    Ses colères vont l’amener parfois à des situations extrêmes elle aura du mal à se maîtriser …
    Matthieu a tissé son histoire avec minutie rien n’est laissé au hasard comme d’habitude .

    On va de rebondissements en retournements de situation on croit détenir la clé mais soudain elle nous échappe .
    Comme toujours il va jouer avec nos nerfs , guider notre imagination jusqu’au final auquel l’on ne s’attend pas du tout c’est là toute la subtilité d’un bon auteur nous faire prendre des vessies pour des lanternes …
    Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman et peut être aussi l’auteur dont j’ai lu chaque ouvrage avec bonheur même si bien sur certains ont mes préférences !

  24. Note 5 sur 5

    Émilie

    Un enfant qui ne rentre pas…voilà la pire chose qui puisse arriver à tout parent. Un sujet encore une fois excessivement touchant, percutant, et les sujets sous-jacents ne sont pas en reste : mensonge, secrets de famille, et d’autres que je ne dévoilerai pas afin d’éviter tout spoil (ce qui serait bien dommage!)

    Un décompte : 72h…mais que se passera t-il en fois le temps écoulé ?

    Nathalie va absolument tout tenter pour retrouver son fils Valentin, un gamin différent des autres, un gosse introverti, qui n’a pas eu les mêmes chances que les autres pour débuter sa vie.

    Un récit qui débute doucement…s’intensifie…

    Dans 72h, vous allez doucement glisser sur la pente de l’angoisse. Une angoisse qui va monter en puissance tout au long de votre lecture, une tension qui augmente au fur et à mesure des lignes lues, une torture psychologique qui s’accentue en tournant les pages, un cauchemar qui s’intensifie.

    …pour mieux vous péter à la gueule !

    C’est une explosion de révélations qui s’ensuit. Un final digne des plus grands feux d’artifices ! Des vérités à vous couper le souffle ! Parce que même, si comme moi, vous avez douté sur l’implication de certains personnages, vous êtes loin de vous connaître de la vérité !

    Une intrigue construite :
    Rien n’est laissé au hasard ! L’auteur a réaliser un travail phénoménal sur la construction de son intrigue, pour vous promener gentiment, vous faire croire que ceci, alors que finalement cela. C’est extraordinaire de réussir à nous manipuler de la sorte. Matthieu Biasotto vous dissémine quelques indices, par-ci par-là, pour mieux vous tenir en haleine.

    Des émotions :
    Encore une fois, vous ne serez pas en reste à ce sujet. J’ai ressentie une multitude d’émotions à la lecture de 72h. Maman de 3 enfants, je me suis mise dans la peau de Nathalie le temps d’un roman. J’ai souffert autant qu’elle. Angoisse, peine, haine, dégoût, espoir, culpabilité … une véritable torture pour mon petit cœur !

    Les autres personnages ne sont pas en reste. Ils ont tous leurs petits secrets. C’est exactement ce qui se passe en société… le paraître prime sur la vérité ! Personne n’est réellement ce qu’il prétend être. Qui connaît vraiment les travers de son voisin ? On pense tout savoir, et finalement on ne sait rien.

    Voilà, encore une fois, Matthieu Biasotto m’a bluffé ! Il a réussi à réunir tous les ingrédients pour faire de son livre authentique coup de cœur à mes yeux !!!! Un véritable page-turner qui se dévore à la vitesse d’un TGV. Une histoire qui prend aux tripes. Un feux d’artifices d’émotions

  25. Note 5 sur 5

    Sophie R.Humbert

    Alors celui là, on n’a pas le temps de dire ouf, pas le temps d’aller faire pipi non plus, le temps de rien, il nous happe du début à la fin !
    J’ai adoré. C’est très intense, car on vit au même rythme que cette maman dont le fils a disparu et qui remue ciel et terre pour comprendre le pourquoi du comment et qui veut retrouver son fils.
    C’est rondement mené, on est bien ancré dans l’histoire et on se fait prendre au fil des révélations…
    Foncez, c’est du très bon BIASOTTO !!!!

  26. Note 5 sur 5

    nathalie deleysses

    Je suis une fan des écrits de Matthieu Biasotto et ce livre ne déroge pas à la règle . Une histoire très bien écrite . J ai été en apnée tellement l écriture est parfaite. Un suspens insoutenable , un vrai livre page Turner . Merci à Cet auteur que je recommande fortement . Vous pouvez acheter tous ses romans les yeux fermés .

  27. Note 5 sur 5

    Nat Rbt

    Encore du grand Mathieu, déjà lu plusieurs livres de cet auteur et c est à chaque fois un véritable enchantement et je me demande sans cesse ou cette lecture va me mener. Et une fois de plus je n ai pas été déçu, tout y était suspense, angoisse, stress, révélations… et cette envie irrésistible d avoir envie d arrêter le temps pour pouvoir découvrir le plus de pages possible au fil de la journée et en 72h j avais déjà fini cette incroyable histoire…

  28. Note 5 sur 5

    Poteau amandine

    On vit l’angoisse en même temps que la maman, c’est terifiant, ce monde cruel est si bien decrit et realiste… Je recomande sans hésitation

  29. Note 5 sur 5

    Robin

    Je ne vais pas vous faire un résumé mais vous donner mon ressenti. Comme à son habitude Matthieu Biasotto nous balade d’un sentiment à un autre ; d’une conclusion qu’on croirait vite trouvée à tout son contraire pour finalement nous livrer une fin totalement inimaginable. Dès les premières pages, on se met en colère, on trouve honteux le comportement des personnages. Puis, on se ravise, on juge, on aime, on déteste. Son style est toujours aussi percutant, nous amène dans une tempête d’émotions. Je n’ai pas lu un livre, je l’ai vécu ; comme une sorte «de livre-film ».
    On se met également forcément à la place des personnages et vraiment de tous les personnages et l’ensemble de la palette des sentiments y passe. Et ça, c’est du grand art. Certains pourront peut-être dire que ce n’est pas de la littérature très « écrite », ils auraient probablement raison mais ce n’est pas du tout son but. Matthieu veut déclencher en nous des sentiments. Et, à chaque fois que j’ai entrepris de lire un de ses livres, j’ai eu le même ressenti, une émotion grandissante au fil des pages, pour terminer par un final haut de gamme.
    D’ailleurs, à chaque sortie, ses livres prennent encore un peu plus d’épaisseur dans l’angoisse.

  30. Note 5 sur 5

    brancher

    Une plume agréable, que dis-je! Très agréable ! On a peur pour eux, on a peur pour elle….
    On veut du sentiment, DES sentiments, et comme d’habitude, ils sont au rendez-vous.
    J’aime ta vitesse, Matthieu, le coeur s’emballe, on trouve “ça” ! Dommage…
    Et c’est le tourbillion de la vie.
    “On s’est reconnu! On s’est perdu d’vue….”
    Je vous invite a glisser dans la vie de cette maman, réservez lui le meilleur accueuil…elle le vaut bien !
    Et saluons bien bas, “l’accouchement ” (clin d’oeil) de Matthieu… tu m étonnes qu’il ait un coup de mou…
    Comment fi ir ? Faites plaisir autour de vous en offrant cet ouvrage, faites vous plaisir…
    Et que la personne qui a anticipé le dénouement de cette nouvelle histoire…me contacte en mp
    Alors l’assassin, est le grand type qui jouait du piano sur le bateau ! Méhhhhh
    Bonne lecture!
    Régalez vous.
    Point.
    Je rends l’antenne, à vous Cognacq-Jay!

  31. Note 5 sur 5

    Isabelle de Belgique

    Merci pour ce bon moment de lecture ! vite lu pour savoir ……et puis ….on angoisse avec cette maman …et puis on commence à comprendre ……..et puis c’est la fin et on espère vite le prochain !

  32. Note 5 sur 5

    Méli Mélo – Bymélimélo-

    J’ai commencé ce livre avec beaucoup d’enthousiasme et je n’ai pas été déçue !

    Ce livre est intense, intriguant et nous pousse dans nos retranchements. Avec un prologue qui en dévoile peu mais que l’auteur a réussi à magner d’une main de maître !

    On suit Nathalie maman solo d’un garçon nommé Valentin ! Valentin est un garçon doué mais avec une émotivité très prononcée ! Un soir il ne rentre pas à la maison et là tout s’écroule autour d’elle ! A-t-il fait une fugue ? Mais pourquoi aurait-il fugué ? Ou a-t-il été enlevé ? Par qui ? Tout se bouscule dans la tête de cette maman !
    Une école réputée, des parents d’une classe dit supérieure, des manigances pour qu’elle ne puisse pas avancer ! Une femme qui va se battre pour avoir des réponses même si elle doit sortir les griffes ! 72h pour que les vérités éclatent ! Mais seront-elles vraiment celles qu’on attendait ?

    Tout d’abord je tiens à dire chapeau à l’auteur, il a réussi à mettre un sacré bazar dans mon esprit ! Et ça ce n’est pas donné à tout le monde ! Je n’ai rien compris au début mais tout se met en place au fil des pages avec quelques petites infos que l’auteur nous dévoile au fil de notre lecture ! Quelques petites intuitions se sont révéler vraies et d’autres complètement fausses ! Je me suis laissée berner comme une novice ! Une plume toujours aussi parfaite et addictive !

    Un thriller époustouflant qui nous prend au tripes et nous dévoile que des fois on ferait bien de ne pas juger trop vite !

  33. Note 4 sur 5

    Client d’Amazon

    Il ne vous faudra pas 72 h pour le lire.. on se laisse emporter..

  34. Note 5 sur 5

    Joëlle Verbrugge

    J’ai eu la chance de dévorer cet ouvrage juste avant sa sortie.
    Une fois encore l’auteur parvient à nous faire plonger dans le bouquin dès le prologue. Au risque de me répéter, c’est vraiment sa marque de fabrique.
    Ici, on a une histoire qui prend aux tripes.
    Valentin a disparu… et sa mère, Nathalie, tremble, espère, se bat, court partout, s’essouffle, passe de suspect en suspect, retourne littéralement le collège.
    D’où lui vient cette impression que l’enquête n’avance pas comme elle devrait ? D’où vient se malaise du côté des profs ?
    De notre côté,chaque fois qu’elle tient un suspect on se dit “forcément, ça se tient, c’est par là qu’il faut chercher”… et malgré ça, je n’avais pas du tout vu venir la fin…
    Où diable est passé ce fameux portable ???
    Et qui est la personne qui “écrit” en italique de temps à autre, et qui semble en savoir un peu trop ?
    J’ai dévoré le bouquin.
    Je ne sais pas où Matthieu Biasotto va chercher ses idées, mais c’est redoutablement efficace.
    Merci pour cet excellent moment de lecture.

  35. Note 5 sur 5

    Agnès TRAVERS

    Rien n’est plus angoissant qu’un enfant qui disparait…
    Le cauchemar de Nathalie maman isolée commence avec la disparition brutale de son fils. Où est-il ? S’agit-il d’une simple fugue ou d’un enlèvement ? Et dans les deux cas : pourquoi ?
    Face au mutisme et aux manigances d’une classe sociale dite « supérieure » c’est seule que Nathalie va devoir se battre et mener un combat en quête de vérité… Mais la vérité est-elle toujours celle qu’on croit et est-on prêt à l’accepter ?
    Encore une fois l’auteur m’a rendue dingue ! Un prologue dérangeant et me voilà telle une marionnette dont Matthieu Biasotto tire si habilement les ficelles. Seule une intuition sur un personnage s’est avérée vraie, pour le reste je n’ai rien vu venir. C’est donc à la fois en colère (de m’être fait avoir encore une fois) et époustouflée que j’achève ce thriller haletant et addictif !

  36. Note 5 sur 5

    Francesca Calvias

    Jusqu’ici j’ai adoré tous les romans de Matthieu, avec une préférence pour Supplément d’âme, mais je viens de lire 72h en une soirée et là ce n’est pas seulement mon livre préféré de Matthieu, mais un de mes livres préférés tout court. Je sais que je le relirai. Et dire que je n’ai appris sa parution qu’aujourd’hui.
    Que dire sans spoiler… C’est un livre humain, fort, prenant, bluffant.
    Et la couverture est magnifique.

  37. Note 5 sur 5

    dejardin severine

    Merci encore pour ce nouveau livre ce moment ou plus rien n existe à part l histoire à part savoir la fin comme tous vos livres un vrai coup de cœur hate de lire le suivant

  38. Note 5 sur 5

    coco delecture

    Matthieu Biasotto entraîne une nouvelle fois dans un univers glauque mais réel où ont une importance à un moment ou l’autre. Je me suis sentie happée ptous les acteurs ainsi que les figurants sont importants dans ce livre.
    Mais les sentiments ont une grande place dans cette histoire car tout part de là.
    Mon coeur a suivi le rythme de celui de Nathalie qui oscillait entre peur, incompréhension, désolation et déconvenue.
    La disparition d’un enfant ne peut pas vous laisser indifférent mais ce livre est “machiavélique” de réalisme et riche en trompe-l’oeil…

    En résumé, une plume acide, pointue et réelle.
    Une histoire qui envoie du lourd.
    Un roman qui est épatant et que je recommande….

    Comme dirait Magritte : Ceci n’est pas un….thriller (disons que je l’ai modifié)… 😉

  39. Note 5 sur 5

    Mel dc 1000 PREMIERS REDACTEURS D’AVIS

    Un coup de cœur pour ce thriller palpitant qui m’a remuée, qui m’a touchée.

    Dans ce texte, beaucoup de choses se passe, mais surtout nous découvrons une mère en proie à une peur panique pour la disparation de son fils et tout ce qu’elle fera pour le retrouver m’a assez émue. Elle est forte, courageuse, ose se battre à plus fort qu’elle, n’a pas peur de montrer sa détermination, même à ceux qui la prenne de haut. Cette disparition fera resurgir chez cette mère tous les choix qu’elle a pu faire, tous les choix qu’elle s’est imposée, pour son fils, uniquement son fils. Une mère dévouée qui devra affronter la vérité de ses décisions, la vérité de ses mensonges, la vérité sur qui elle est vraiment.
    Son personnage est extrêmement bien travaillé, avec une psychologie fouillée. Elle passe par tout un panel d’émotion, de sentiments contradictoires.

    Ici, nous découvrons également cette “différence” entre riches et moins riches, cette différence de comportements, de jugements… de vie, pour au final se rendre compte que nous sommes tous pareils quand on creuse bien et que la belle façade se craquelle…
    Certes il y a des clichés, mais ne sont-ils pas réels ? Ne sont-ils pas le reflet de cette société où nous vivons ? Pour moi, cette différence est extrêmement bien démontrée par l’auteur, avec justesse et vérité. Une vérité qui fait mal.

    Chaque personnage composant ce récit est parfait dans son rôle, avec ses défauts, son humanité, ses travers. Beaucoup vont se télescoper, se complaire dans leur situation bien placée, avoir peur pour leur réputation, pour leur travail, peur de tout perdre, peur de tomber. Tout ceci engendre des situations difficiles, des choix horribles, des révélations étonnantes.

    Page après page c’est un suspens croissant qui vous envahi, une course contre le sablier d’où les grains tombent inexorablement, c’est un imbroglio d’histoires de vie, d’histoire de cœur, de pardon, de regrets, d’amour. Car de l’amour il y en a, un amour inconditionnel pour son enfant, un amour caché mais sincère, un amour bafoué pour son travail et bien plus encore.
    Chaque page de ce roman est une nouvelle épreuve, un nouveau souvenir, une émotion sincère, une peur qui bascule dans l’horreur et parfois la folie, la folie d’un cœur, la folie de la mort, de la perte, la folie de l’inconnu.

    J’ai aimé me plonger dans ce texte, voir cette mère courage se battre, regretter parfois, mais toujours tenir bon pour son fils. Un fils particulier, un fils qui pardonne difficilement, un fils aux émotions exacerbées. Je crois que c’est ce qui m’a le plus marquée ici, c’est cette relation entre Nathalie et Valentin, cette relation que nous vivons séparément mais où les liens se resserrent à l’approche de la vérité, à l’approche du soulagement. Un amour indestructible malgré les choix, malgré les erreurs, malgré le bonheur, malgré la peur, malgré les mensonges.

    La plume de l’auteur est vraiment excellente car il sait manier les mots pour poser la justesse sur chaque émotion, chaque sentiment. Nous nous prenons à devenir Nathalie, à ressentir chaque fibre de son corps, de sa douleur, de son chagrin, de la déconvenue dont parfois elle fait preuve, de sa prise de conscience sur la vérité qui l’entoure, sur la nature réelle des gens et tout ce que cela peut engendrer.
    Une plume tout en nuances, tout en cadence, une plume acérée, aiguisée, qui parfois se fait plus douce, plus sensible. Une plume où la rage et l’amour s’imbriquent pour nous offrir un texte percutant, haletant et déroutant.

    En bref, un roman impossible à lâcher une fois arrivée à plus de la moitié ! De plus en plus intense. De plus en plus suffoquant. Encore une fois, j’ai été bluffée par la façon dont l’auteur arrive à tout mélanger, à nous diriger dans plusieurs directions, nous induire en erreur, pour au final tout remboîter et nous surprendre de manière extraordinaire ! Chapeau ! J’ai beaucoup aimé cette mère, son courage, sa force, ses remords… et son fils, si spécial, si touchant. Une écriture toujours aussi haletante, intense et riche en émotions.

    Un conseil : lisez-le !

  40. Note 4 sur 5

    Valentine b

    Des rebondissements, du suspens, un rythme effréné… Pas le temps de s’ennuyer avec ce récit. L’intrigue est parfaitement menée et les émotions des personnages bien décrites. Un bon roman qui ne décevra pas les amateurs du genre.

  41. Note 4 sur 5

    annick

    Mon retour ne va surement pas plaire à tout le monde mais je préfère être franche. 72H est une très bonne histoire, là il n’y a rien à dire, le rythme du livre est rapide, on sent la pression de cette disparition comme si on la vivait. Mais, je trouve, “et ce n’est que mon avis”, que le roman dans sa globalité manque de détails, comment l’expliquer : comme si l’on voyait une pièce de théâtre avec des acteurs mais sans décors. Je pense à “Après moi le déluge” ou “Le mal en elle” où l’on pouvait se fondre dans les paysages, l’environnement. Voilà après avoir lu tous les romans de Matthieu pour moi ce n’est pas le meilleurs mais il plaira surement mieux à d’autres.

  42. Note 5 sur 5

    Client Kindle

    Un livre qui se lit de bout en blanc.
    Bravo. En attente du prochain.
    Un livre que je recommande vivement

  43. Note 5 sur 5

    Shirley

    Comme toujours captivée du début à la fin de cette histoire. Suspense et émotions au rendez-vous l atterrissage est surprenant et nous laisse bouche bée ! Merci Matthieu pour ces merveilleux moments de lecture et hâte de la prochaine histoire.

  44. Note 5 sur 5

    Nanook20

    Moins de 72h pour dévorer ce dernier roman de Matthieu qui confirme tout son immense talent. Aucun temps mort, des questions à toutes les pages , des remises en cause , dès que vous croyez savoir, l’auteur détourne, retourne vos certitudes. Sur les sujet difficiles de la disparition d’un enfant , de l”homophobie, du poids de la religion , de notre place dans la société ; l’auteur , fidèle à lui même , tisse une véritable toile où l’on se perd . Son habileté à créer plusieurs possibilités vous entraîne dans un tourbillon de sentiments . Une autre pépite !!!

  45. Note 5 sur 5

    cathy jely

    Je recommande ce livre j’ai vraiment beaucoup aimer ,Jai juste adoré tres prenant on ne veut pas lacher le livre avant de savoir extra

  46. Note 4 sur 5

    Deheeger-Schmeltz (client confirmé)

    Un récit dense, une immersion dans l’univers d’un collège avec ses méandres et ses failles. J’ai aimé la tension qui s’installe dès la premières pages alors même que les différents protagonistes entrent en scène. L’intrigue se dévoile peu à peu, entre rebondissements et non-dits. Le personnage de Valentin brille par sa crédibilité alors même qu’il n’apparait quasiment qu’à travers les témoignages de ses proches. Un livre à découvrir sans hésiter, le suspense est au rdv.

  47. Note 5 sur 5

    Jacée

    Une nouvelle fois, l’auteur nous entraîne dans une intrigue où tout nouveau chapitre lu vous précipite dans le suivant. Il ne vous faudra pas 72 heures pour suivre le destin de Nathalie à la recherche de son fils disparu. Mais que cachent les apparences dans cette société que nous décrit Matthieu Biasotto? Et comme toujours un message dans l’histoire!

  48. Note 5 sur 5

    Pascale Lempereur

    J’ai aimé le livre du début jusqu’à la fin. Des vies totalement aux antipodes qui se rencontrent malheureusement, un suspense haletant et des rebondissements de plus en plus déroutants.

  49. Note 5 sur 5

    geraldinekuirdo

    J ai adoré ce livre. Biasotto nous mène par le bout du nez du début à la fin. Excellente écriture. On ne peut pas le lâcher. La psychologie des personnages est très bien travaillée et décrite, l intrigue est prenante.

  50. Note 5 sur 5

    Estelle & Eric

    J’ai bien aime le livre et j’aurais avoir une suite car cas fait bizarre comme ça j’aimerais savoir ce qui arrive a Gervais Lambert et Michel

  51. Note 4 sur 5

    Isa Bel

    Voici venu l’automne et avec lui le nouveau livre de Matthieu Biasotto !
    Comme toujours ce dernier est toujours attendu avec une ferveur presque diabolique, le lecteur se pose toujours « la » question importante ; vers quel univers va-t-on cette fois-ci voyager ?
    Et comme de bien entendu, le registre sera différent de celui qui l’a précédé et de celui qui suivra. Les histoires murissent dans le cerveau de Matthieu et quand elles sont à maturation il les lâche sur son clavier, avec ses doutes, ses interrogations, ses peurs, mais ses textes seront toujours uniques et indéniablement « lui » ! Un univers, un auteur, un artiste et un monde de révélation qui nous attend encore et encore.

    Dans 72h, j’ai découvert une facette inattendue et surprenante que je n’avais pas encore observée dans les précédents livres de Matthieu Biasotto. La narration est différente dans l’intensité des émotions, les sentiments et les réactions du personnage principale sont exacerbés, démultipliées d’une force à couper le souffle. J’ai ressenti une charge explosive durant toute ma lecture avec par moment un besoin d’appuyer sur un bouton stop afin de ne pas me faire contaminer et de finir moi-même en une boule de feu incontrôlable.
    C’est à ce niveau que le livre m’a vraiment étonné car je ne m’attendais absolument pas à un style littéraire tel que celui-ci. Je ne dirai pas que c’est une question de rythme, bien au contraire, l’envie d’arriver à l’épilogue s’est fait ressentir à plusieurs endroits du récit.
    Il s’agit plus d’une violence narrative d’un thriller qui est présente à son paroxysme, la force des mots m’a engluée dans une sensation d’étouffement, aucune pitié pour le lecteur.
    Quand on aime, on s’accroche, on fonce tête baissée et on continue, haut les cœurs !

    L’accroche de l’histoire est bien présentée, plusieurs aspects différents de notre société sont mis en avant, parfois avec subtilité, mais pas toujours, sous le couvert d’un suspense bien dissimulé (ou pas !). Chacun des lecteurs pourra se faire ses propres opinions, ils suivront les destins tortueux de ces personnages tous différents et en contradiction avec des croyances prédéfinies qu’elles soient morales ou controversées.
    Des histoires dans l’histoire toute la subtilité se fait à ce niveau, ne pas s’arrêter aux apparences, gratter sous la surface des phrases, chercher les indices cachés, lire cette aventure avec un regard différent. Prendre de la hauteur et du recul, analyser et comprendre.

    Voilà le talent de Matthieu Biasotto !!

  52. Note 5 sur 5

    Mireille

    Décidément ce cher Matthieu Biasotto ne rate jamais l’occasion de vous fiche une trouille bleue, des palpitations à en faire un malaise… autant dire que la lecture de ce roman m’a tenue en haleine 48h durantJe me suis mise à la place de Nathalie, maman de ce petit Valentin hyper sensible et surtout très intelligent qui mérite bien d’intégrer la prestigieuse école ste Sophie normalement réservée aux plus nantis. Malheureusement cette école renferme bien des secrets…et la disparition de Valentin ne va pas arranger les choses. Je ne vous en dis pas plus sinon que cette histoire est une vraie bombe❤❤

  53. Note 5 sur 5

    Mathieu03

    Il y a des livres qui marque jamais et bien 72 heures en est la preuve. Ce roman est une course effrénée, où il est dur de reprendre son souffle vu le rythme soutenu qu’il nous impose. L’histoire de cette famille est tellement éprouvante, tellement choc mais tellement belle. L amour d une mère peut faire faire de choses terribles dans une vie mais l amour est tellement fort que des fois les choix sont cohérents pour tout donner à son enfant. Cet auteur est juste magique dans son récit, dans ses histoires, dans ses mots, et dans ses messages qui arrivent à nous transmettre. Matthieu continue comme ça tu es fabuleux et pour pour ma part tu es n est pas un auteur, tu es un auteur MAGISTRAL.

  54. Note 5 sur 5

    GaSSim

    Qu’est-ce qu’on souffre avec cette mère (on ne peut que s’identifier à elle) c’est les montagnes russes pour les sentiments, on se retrouve ballottés entre espoir et désespoir ! 72 heures c’est si long pour une absence, c’est si court dans une vie mais que de cachotteries, de non-dits au nom d’une réputation à tenir peuvent-elles contenir, quelle hypocrisie peut s’y cacher quand l’argent règne en maître!
    C’est une écriture précise, juste, sans concession qui nous entraîne dans les affres que vit cette maman si courageuse qui a priori ne mérite pas de subir celà! Vraiment ? Laissez-vous happer, vous ne le regretterez pas!

  55. Note 5 sur 5

    Valérie Palud

    J’ai beaucoup aimé la plume, le suspense et les personnages qui sont attachants, on fais des déductions, mais surprise… Merci de m’avoir tenue éveillée une partie de la nuit, ce matin je suis en vrac mais je ne pouvais pas lâcher l’histoire avant la fin. Bonne continuation dans l’écriture Monsieur.

  56. Note 5 sur 5

    Encore un très bon moment de lecture

    Le commentaire de Cathy :
    Le jeune Valentin, 12 ans, disparaît mystérieusement de son collège. Nathalie, sa mère, est terriblement inquiète, cette femme élevant seule son fils, travaillant énormément pour lui permettre de faire ses études dans une bonne école privée se retrouve complètement démuni face à la disparition de son fils. Beaucoup de secrets vont être dévoilés, que cache son professeur et pourquoi le proviseur couvre t’il celui-ci ? Le décompte pour retrouver Valentin à débuté, 72 h. Comme à chaque fois que j’ai la chance de lire un roman de Matthieu Biasotto, je sais d’avance que je vais passer un bon moment et cela a été encore le cas. Une histoire qui monte en intensité, des personnages qui m’ont intrigué et comme à chaque fois que je lis un roman de Matthieu, j’ai eu le droit à un retournement de cerveau, je croyais avoir réussi à découvrir certaines vérités et non, l’auteur en avait décidé autrement, c’est ça que j’aime quand je lis cet auteur, il arrive toujours à me surprendre. Je suis et je resterai toujours fan de son style, sa façon de semer des éléments au fil des pages, encore une fois, il m’a été impossible de lâcher ma lecture avant la dernière page. Merci Matthieu pour le moment de lecture que tu m’as encore fait passer, vivement le prochain.

  57. Note 5 sur 5

    corberand céline

    4h du matin, c’est l’heure à laquelle je l’ai fini. 72h, bien loin du temps mis pour le lire. Encore un de dévoré en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Une histoire bien captivante, pleine de rebondissements inattendus. J’ai adoré.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’Auteur

Matthieu Biasotto

Auteur indépendant toulousain, rêveur compulsif et accro au café. J'écris du thriller, du suspense avec une touche existentielle.

Instagram Feed

Something is wrong.
Instagram token error.

Suivez moi

Panier

Articles récents

Commentaires récents