Ewa (Livre papier)

Noté 4.83 sur 5 basé sur 152 notations client
(152 avis client)

17,00

Elle s’appelle Ewa. Elle est particulière. Elle ne doit jamais se regarder dans un miroir. Jamais. Son don étrange est une malédiction qu’elle ne maîtrise pas. Son passé est difficile à porter. Il lui est impossible de partager son secret. Elle ne peut faire confiance à personne.
Enfermée « pour son bien » à Miedzeska, dans une pension pour filles au cœur de la Pologne, Ewa survit entre humiliations et sévices. Elle serre les dents en rêvant d’évasion, mais personne ne s’échappe de cet internat.
Alors pourquoi des filles disparaissent-elles sans laisser de traces ? Que deviennent-elles ? Et surtout… qui sera la prochaine ? Ewa ne doit jamais céder à l’appel des miroirs, elle le sait. Elle a juré. Et si la vérité se cachait dans son reflet ?

Description

Thriller / Fantastique
Mars 2017
410 Pages
Exemplaire dédicacé
Livraison sous 10 jours

152 avis pour Ewa (Livre papier)

  1. Note 5 sur 5

    PascalineP

    Matthieu récidive, il frappe de nouveau et fort, préparez-vous à angoisser, trembler, frissonner, kiffer (oui aussi). Son style d’écriture nous happe d’entrée pour nous faire vivre les scènes en lieu et place de l’héroïne.
    Bouclez vos ceintures, direction la Pologne, retrouvons EWA.
    EWA, possède un don, une malédiction qui l’a conduite aux portes de l’enfer. Elle devra s’efforcer de (sur)vivre avec ce fléau, comment trouver la force de ne pas y céder ?
    J’imagine Ewa, dans cet endroit hostile, livrer ce combat intérieur où s’affrontent ce besoin viscéral de savoir et celui de garder son reflet à distance.
    Je me revois évoluer au rythme de ces lignes, au rythme d’Ewa, avec ce sentiment amer d’endurer les mêmes châtiments durant lesquels le temps semblait s’être figé.
    C’est sans répit, entre les murs de Miedzeska, qu’il m’a semblé vivre le calcaire d’Ewa, si bien qu’il est difficile d’interrompre la lecture, on tourne les pages en maintenant une cadence effrénée, par pitié la suite on suffoque.
    Attendez, il fait froid ici ou c’est moi ? L’ambiance n’a d’égale que ces températures glaciales de ces nuits de décembre en Pologne, c’en est à couper le souffle.
    EWA est-elle prête à affronter ? Et vous êtes vous prêt ?
    Allons allons, avançons, nous y voilà enfin on y arrive à cette ‘FIN’…WTF, je n’ai rien venu venir ! #ONNESPOILESURTOUTPAS

  2. Note 5 sur 5

    Catherine

    Avec Yell, Matthieu nous faisait goûter à son talent pour le fantastique. Avec EWA, il nous confirme cette facette, il nous confirme qu’il sait tout écrire, qu’il sait nous emmener exactement là où il a décidé qu’on irait, aussi bien dans le domaine de la peur, que dans celui de la compassion, du doute, de la souffrance de cette jeune fille qui subit, au jour le jour, tant et tant de brimades et de tortures.
    Les coups pleuvent, physiquement et psychologiquement.
    Matthieu nous malmène, la brutalité de cette histoire est croissante, la pression monte crescendo et les détails font que le lecteur est totalement immergé dans l’horreur, mais a envie de protéger EWA, de la prendre par la main et de la conduire loin… si loin qu’elle pourra en oublier le reflet du miroir.
    Alors on continue à lire, on est dans une espèce de bulle dont on ne veut pas sortir parce qu’on veut savoir où tout cela va nous mener… Et puis elle arrive, cette fin renversante ; celle qui m’a fait avoir le “Whaouhhhh” final, celle qui m’a laissée sans voix et si admirative du talent de l’auteur.

  3. Note 5 sur 5

    Emilie

    À nouveau avec Ewa, Matthieu Biasotto nous prouve que ce n’est que le début, qu’il ne nous a pas tout montré, et qu’on est loin de tout savoir sur l’étendue de ses capacités.
    Si je devais choisir un mot pour résumer ce livre, je choisirais « Justesse ».
    Ewa. Ma petite Ewa. À mes yeux, elle est le personnage le plus aboutie de la bibliographie de Matthieu. Elle est le fruit de l’évolution de son créateur. Sa transformation tout au long du roman, relève du génie. Parce que son auteur a exactement cerné la souffrance et les conséquences qu’elle engendre. Parce que Matthieu a su choisir les mots pour que les sentiments et les ressentis d’Ewa nous parle à tous. Parce que plus juste, c’est impossible.
    Les émotions ont une place primordiale dans ce roman. Et si je parle beaucoup de souffrance, c’est parce que cette facette là m’a beaucoup touché. Mais il y a tellement plus. Remise en question, honte, mal-être, colère, désir, vengeance, espoir, pour finalement abdiquer puis se battre à nouveau, parce qu’on est vivant et que c’est la seule chose qu’il nous reste.
    J’ai choisi le mot « justesse ». Celle des émotions et des personnages. Celle de l’histoire aussi. Parce que derrière tout ça se cache un destin émouvant, un pensionnat monstrueux, et une directrice impitoyable. Dans ce lieu lugubre, des jeunes filles disparaissent. Un mystère qui trouve bien évidemment sa réponse. Suspense et rebondissement bercent le lecteur du premier au dernier mot. Les scènes de révélation ont l’effet d’une bombe et remettent en cause tout ce dont nous étions certains.
    Quand à mon amour pour les dénouements de l’auteur, je ne pouvais rêver mieux.
    Pour les habitués de Matthieu, cette fin aussi surprenante qu’inattendue va vous chambouler. Je défie n’importe quel lecteur assidue de Matthieu d’oser me dire, yeux dans les yeux, qu’il n’a pas frôlé l’hystérie en atteignant le mot « fin ».
    Pour les autres, et bien voici une belle occasion de faire connaissance avec un écrivain de talent, maître du thriller, mais avant tout, avec un passionné proche de ses lecteurs.
    Dans les deux cas, vous n’êtes pas prêt. Bienvenue en enfer.

  4. Note 5 sur 5

    guisotanita

    Encore un véritable bijou de Matthieu biasotto vraiment super prenant on ne peut pas le lâcher avant de connaître la fin

  5. Note 5 sur 5

    Ambre DEPECKER

    Ewa… un thriller décoiffant signé M.Biasotto. un vrai régal des les premières lignes, on plonge dans le monde d’Ewa. Lire un Biasotto c’est comme changer d’air… parfois on a besoin de changer d’air, de vacances et bien voilà les oeuvres de Matthieu sont de vraies bouffées d’oxygène! A lire sans hésitation!!!!

  6. Note 5 sur 5

    annick

    Que de surprises, mon avis va commencer par la fin : Je ne m’attendais pas à ce retour vers…. Je ne dis rien, mais… ho !!!! Matthieu nous broie le cœur, nous prend les tripes et nous les retourne. Ewa est une jeune fille que l’on a envie de sauver de toutes ses humiliations, ses terreurs… À côté de cette vraie guerre qui atrophie la Pologne, cette jeune fille se livre à une guerre de survie au milieu d’un terrain miné. Entre reflet de vérité violente et réalité mensongère, traumatisme du premier regard… s’en suivront des frustrations, des émotions trop fortes à contenir, de la violence, de la douleur… Un combat à mener seule dans l’innommable… Je ne fais que relater mon ressenti, puissiez-vous le partager…. À lire sans modération !!

  7. Note 5 sur 5

    gilberte bernard

    Encore un coup de maître de Matthieu Biasotto
    Je m’y attendais.On souffre on pleure on crie en compagnie d’Ewa.et l’espoir,l’amour au milieu de l’enfer. Et la fin surprenante. ..on attend une suite,mais peut-être. ..je ne veux rien vous dévoiler. ..mais ceux qui commencent par la dernière page vont perdre quelque chose…

  8. Note 5 sur 5

    Céline1000 PREMIERS REDACTEURS D’AVIS

    a y est, je viens de quitter Ewa. Je suis triste de la quitter. J’ai été transportée par cette histoire. J’ai l’impression d’avoir vécu ce qu’elle a vécu : l’horreur, l’angoisse, l’injustice… Ewa n’a fait que se défendre ! Puis, à cause de son don, elle a connu la souffrance. J’ai aussi souffert avec elle. J’avais, comme on dit, la rage pour elle ! Ce livre est un coup de cœur pour moi ! Et j’entends bien me jeter sur les autres livres de M.Biasotto !

  9. Note 5 sur 5

    Betty

    Quelle joie de retrouver la plume de cet auteur! Matthieu nous emmène la ou il veut nous emmener! Une nouvelle fois je suis passée par toute une palette de sentiments avec une telle intensité pour me laissée guider vers final magistral. Je dis chapeau bas, a aucun moment je n’aurais soupçonné ça!
    Je ne vais pas vous cacher que cette lecture était juste jubilatoire et donc un énorme coup de cœur pour ma part. Je suis déjà triste de devoir attendre le suivant…

  10. Note 5 sur 5

    Céline T.

    Quand une couverture est aussi forte que le contenu, cela donne un grand livre de Mr Matthieu Biasotto!
    Ewa..Lu en une journée,ce roman fantastique est d’une puissance par son écriture que je n’ai pas vu les pages défilées.
    Les sentiments se bousculent, parfois la boule au ventre, parfois des larmes, parfois de l’angoisse ,on vit avec Ewa dans cet orphelinat en Pologne et le reflet de sa vie nous frappe de plein fouet…
    Je pensais avoir été touché avec Harper.. et bien ceci nous démontre parfaitement que peu importe l’univers, l’auteur me surprendra toujours!
    un très bon roman que je recommande à tous et à lire d’urgence!!

  11. Note 5 sur 5

    Alexcina S.

    Une pépite de plus à rajouter à ma collection “Matthieu Biasotto ”
    Cet auteur est sans nul doute un génie sur la nouvelle scène du thriller psychologique et autre. Il sait tout ecrire sur tout.
    Après avoir lu plusieurs de ses ouvrages, je sais de quoi je parle! Longue vie à EWA en attendant deja le prochain. À lire d’urgence

  12. Note 5 sur 5

    Frédéric Brusson

    “Vous qui entrez laissez toute espérance.”
    Dante, La divine comédie
    Âmes sensibles, préparez-vous au choc.
    Car ce roman va vous faire souffrir comme il fait souffrir Ewa. La violence rythme le quotidien de la jeune fille et on voudrait supplier l’auteur pour que ça s’arrête. Les coups, l’humiliation permanente et l’inhumanité des lieux vous donnent la nausée. Le calvaire d’Ewa, insoutenable, laisse peu de place à l’espoir.
    Matthieu Biasotto excelle dans l’art de brouiller les pistes. Il joue avec vous comme avec ses personnages, vous réduisant à l’état de pantin désarticulé. L’intrigue, comme souvent dans ses romans, joue avec vos nerfs et vous en êtes réduits à suivre le mouvement. Jusqu’au dénouement qui vous saute au visage et vous glace le sang.
    J’apprécie depuis toujours la capacité de l’auteur à se renouveler sans cesse. Fantastique, thriller, roman noir…rien ne semble lui faire peur et chaque livre confirme son talent hors-norme. C’est superbement bien écrit, addictif et d’une noirceur de ciel d’orage.

  13. Note 5 sur 5

    PC37Shu

    Quand je lis un roman de Matthieu Biasotto, c’est à chaque fois une expérience très intense : je plonge dans l’histoire et j’y reste encore un bout de temps après avoir terminé le livre. Ça n’a pas loupé, la nuit dernière, j’ai rêvé d’Ewa…
    Cette fois, l’auteur m’a emmenée en Pologne avec ce thriller fantastique. Il m’a fait trembler, souffrir, douter avec la jeune Ewa, cloîtrée “pour son bien” dans un horrible pensionnat doté d’un tyran pour directrice (Si vous avez vu The Magdalene Sisters,…). La détresse d’Ewa est poignante et m’a terriblement émue.
    Un thriller prenant , impossible à lâcher que j’ai lu avec une boule au ventre.

  14. Note 5 sur 5

    Emilie

    À la mort de ses parents Ewa est conduite au pensionnat de Miedzeska par son oncle Leslaw. Son oncle à été claire avec la directrice “l’Allemande”, aucun miroir ne doit être présent dans cet endroit. Il ne veut prendre aucun risque. L’Allemande accède à sa demande monnayant une grosse somme d’argent. Mais Leslaw est loin de se douter dans quel enfer il laisse Ewa.
    Ici Matthieu Biasotto nous emmène en Pologne, dans un univers particulier. Comme à chacun de ses livres, une fois la première ligne commencé on tombe dans un spirale infernale, une déferlante d’émotions, de sensations.
    Je me suis tout de suite sentie très proche d’Ewa, cette ado de 15ans endurant des souffrances atroces, on se plonge dans notre récit avec tellement de facilité et de passions, qu’on souffre avec elle. J’ai vécu chaque situation à ses côtés, une lecture poignante, palpitante.
    Et tout le talent de Matthieu réside dans ce don qu’il a de nous transporter dans un univers rude sans pour autant tomber dans le trash-lugubre. Il nous offre un univers palpitant, addictif aux rebondissements totalement inattendu. À plusieurs reprises j’ai eu l’impression de tenir une piste pour au final me rendre compte que je me plantais totalement.
    J’aime cette torture psychologique dans laquelle Matthieu nous plonge à chacun de ses livres, nous faisans vivre tout au long de notre lecture dans un ascenseur émotionnel incroyable.
    Je le dis depuis longtemps et je continuerais à le dire Matthieu a un vrai talent dans le domaine du thriller et du thriller psychologique, il ne fait aucun doute qu’il est devenu mon auteur francophone préféré dans ce genre littéraire.
    N’hésitez pas une seule seconde à vous plongez dans Ewa et dans tout autre livre de Matthieu Biasotto, vous ne le regretterais pas.
    Je remercie Matthieu Biasotto pour ce service presse
    #Emilie

  15. Note 5 sur 5

    Maria

    n thriller psychologique au rythme haletant qui m’a fait ressentir toutes sortes d’émotions.
    J’ai souffert avec Ewa, j’ai pleuré avec Ewa, j’ai eu peur, j’ai espéré, j’ai cru savoir et je me suis trompée. Son histoire m’a prise aux tripes, m’a bouleversée. J’ai été transportée dans l’ambiance glaciale de ce pensionnat et j’ai vraiment vécu chaque seconde comme si j’étais à ses côtés.
    N’hésitez pas et embarquez pour la Pologne, vous aussi vous aurez envie de l’aider et de la sauver de cet enfer.
    Encore un petit bijou signé Matthieu Biasotto et un gros coup de coeur !

  16. Note 5 sur 5

    Mel dc1000 PREMIERS REDACTEURS D’AVIS

    Un roman assez fascinant, mélange de fantastique et de thriller, avec une pointe de douceur.
    Tout au long de votre lecture, ce récit vous donne l’impression de naviguer dans une atmosphère grise, glauque, un monde monochrome. Ce sentiment, si bien assorti au texte, est dû à la justesse de l’auteur dans ses descriptions concernant l’environnement, les lieux, la période…tout ce qui compose “l’habillage” de celui-ci.
    Ici, nous suivons Ewa, jeune fille atypique de 15 ans, un brin naïve, perspicace et extrêmement courageuse, forte. Son existence est peu banale, elle va souffrir, douter, oser, affronter…aimer. Son don sera son malheur, son fardeau, tout autant que sa délivrance.
    Sa rencontre avec Macieg nous procurera les mêmes sensations qu’elle : abandon, amour, confiance, doute, trahison…tout un maelstrom de sentiments contraires qui embrouilleront ses pensées. Une aventure des plus périlleuse les attend, dans tous les sens du terme.
    Une fois la lecture commencée, dès les premières phrases, les premiers mots, vous vous sentez otage de ce récit, otage d’Ewa, comme un devoir de rester à ses côtés pour découvrir son destin, la vérité, pour LA découvrir. C’est un sentiment à la fois rassurant et oppressant.
    L’auteur m’a surprise encore une fois avec son roman. Un style à la fois différent et familier. Page après page, il nous offre pléthore de ressenti, du plus effroyable au plus doux, car oui, il y a de la douceur au milieu de toute cette noirceur. Une douceur qui vient pour un court instant illuminer les traits d’Ewa.
    Le texte est très bien mené, et même si j’ai deviné certaines choses, il réussit à nous maintenir en apnée jusqu’au bout. Cet exploit, l’auteur le détient grâce à cette facilité qu’il a de nous guider vers une piste pour ensuite mieux nous diriger vers une autre, puis à nouveau, nous insuffler le doute…bref, une belle réussite. Un contexte bien défini, une période de l’histoire bien marquée.
    Les personnages secondaires sont très intéressants, décortiqués au travers des yeux d’Ewa. Ils incarnent une bonne partie de l’effroi de ce livre, insufflant la terreur et le dégoût. Une seule lumière viendra éclairer ces personnages odieux et manipulateurs : à vous de la découvrir.
    J’ai beaucoup aimé aussi le personnage de Leslaw.
    Avec “Ewa” vous n’allez pas vous ennuyer une seule seconde. Chaque page est l’occasion d’un rebondissement, d’une horreur, d’une douleur, d’un espoir, si infime soit-il.
    Ewa va vivre une période effroyable de sa vie dans cette pension. Une souffrance atroce. Des réflexions confuses. Trop naïves. Trop sûres. Trop hâtives…
    La plume de l’auteur est une fois de plus à la hauteur de son roman. Elle est dure, crue, franche, tranchante, incisive. Elle ne cache rien. Aucun détail. Une plume qui délivre une multitude d’émotion, de frisson, d’écœurement, d’horreur. Une plume sombre, à l’image du climat de ce texte. Une plume qui provoque obligatoirement quelque chose en vous, avec des mots simples mais efficaces, des mots honnêtes, vrais, qui mit bout à bout, vous dévoilent des phrases intenses, percutantes.
    Je voudrais donner une mention spéciale pour la couverture qui est tout simplement sublime et reflète tout à fait l’ambiance du roman, ainsi que son personnage principale.
    Pour conclure, je dirais que j’ai apprécié grandement ma lecture, car c’est un roman prenant où la tension et la brutalité vont crescendo, où la richesse des détails vous comblent le cœur, où l’inhumanité des lieux vous glace le sang. Je vous conseille de faire connaissance avec Ewa, de rester à ses côtés pour vivre à travers ses jeunes yeux la plus terrible des expériences.
    Une lecture poignante qui n’a pas finie de vous malmener !

  17. Note 5 sur 5

    Villon Marie

    Toujours aussi imaginatif jamais déçue par ses romans mais où va t’il chercher tout ça ???
    On est transporté comme chaque fois dans ses univers si différents toujours un côté sombre voir très sombre mais tellement bien écrit …
    Continu à nous faire vibrer Matt merci

  18. Note 5 sur 5

    Mathieu03

    Pour ma part je découvre cet auteur, et franchement j ai adoré ce thriller, une écriture fluide, une ambiance pesante et une histoire à coupé le souffle. Bravo MATTHIEU BIASOTTO et continuez comme ça car on va encore se régaler avec vous, bon je vous laisse je me lance dans YELL

  19. Note 5 sur 5

    lothe sylvie

    Encore une fois Matthieu à frapper fort ! Lorsque l on commence Ewa impossible de le lâcher. On aime Ewa on souffre avec elle ! Un livre fantastique. Une pépite. Un livre à ne surtout pas manquer .

  20. Note 5 sur 5

    sarah auger

    EWA c’est l’histoire d’une jeune fille de 15 ans comme toute les autres mais qui possède un don. Hélas; tous les dons ne sont pas forcement des bénédictions et Ewa va en vivre la triste expérience. Son don revêt plus de la malédiction qui va lui faire vivre l’enfer, la souffrance, l’humiliation… Mais c’est aussi ce qui fait sa force et qui fait d’elle ce qu’elle est. C’est là tout le paradoxe de cette histoire.
    Elle est comme toutes les autres jeunes filles de sont age dans ce sens qu’elle aime, fait confiance, doute , se sent trahie, souffre, pleure…Elle veut vivre.
    Ce don la met à part des autres et il lui est (comme à nous) bien difficile de ne pas se laisser embrouiller. Tantôt naïve, confiante, soupçonneuse, courageuse, machiavélique son don va t’il la faire basculer? Et vers quoi?
    A travers les différents personnages, on se rend compte que quoi qu’il arrive, on est que ce que nous voulons bien devenir. La plus grande noirceur peut être contrecarrée tout comme la plus grande douceur peut n’être que façade. Un “don” ne fait pas de nous ce que nous sommes mais c’est à nous d’en faire ce que nous voulons qu’il soit. Un don une malédiction ? Rien n’est gravé dans le marbre et finalement c’est ce que nous en faisons qui fait pencher la balance.
    De plus, ce qui ne gâche rien, l’écriture est tellement belle, que j’ai eu l’impression d’être dans ces lieux et de voir défiler des images, plus que des mots, l’immersion était totale.
    C’est mon premier livre de Matthieu Biasotto mais je peux dire sans me tromper que j’en suis ravie car du coup il m’en reste plusieurs autres à découvrir.
    Si je peux vous donner un avis : foncez vous ne regretterez pas de faire connaissance avec Ewa.

  21. Note 5 sur 5

    Liliane Marquet

    Je viens de terminer Ewa je ne sais que dire tout simplement fantastique dans tout les sens du terme . Et maintenant j’atteds la suite encore bravo et merci a Matthieu pour ce recit

  22. Note 5 sur 5

    Sagweste In Librio

    C’est la couverture qui m’a fait choisir ce livre avant toute chose. Je ne me suis même pas penchée sur le résumé. Et au final un vrai coup de cœur !
    L’auteur nous embarque fin des années 30 en Pologne, où Ewa va être laissée à résidence dans une pension pour jeune filles, très particulière, au fin fond de nulle part. Ewa a un don spécial, voire mortel, qui est à l’origine d’un drame épouvantable.
    Mais cette pension est loin d’un doux repos, elle est dirigée d’une main de maître par une femme rigide à l’excès, pour qui les sévices les plus insoutenables sont de rigueur. Cette ambiance glauque, dure, Ewa la supporte très mal. Son esprit de rébellion voudra faire face, mais à quel prix ? Et puis la question de confiance se pose, dans cet univers aussi sévère, fait de punitions corporelles, qui croire, de qui se méfier ?
    Angoissante cette histoire l’est, mais pas que. Ewa est terriblement attachante, on la voit mûrir, s’attendrir mais toujours en quête de quelqu’un en qui se confier, se reposer. Ce thème est primordial ici : l’être humain au plus profond de sa détresse a toujours besoin de croire en l’autre. Malgré des désillusions, des retournements de situations, Ewa aussi ressent au fond d’elle cette envie pour lui permettre de vivre son calvaire de manière moins éprouvant.
    Je suis lessivée, éprouvée par cette histoire, mais quel plaisir que de ressentir ce genre de sentiments aussi forts ! Impossible de rester neutre, l’auteur a fait en sorte de nous faire entrer en symbiose avec son héroïne. Je n’en ressors pas indemne et j’aime ça !
    Ici pas de paragraphe pour le plaisir d’écrire, tout est en rapport avec l’histoire, aucun temps mort, aucune hésitation sur la route que veut nous faire emprunter l’auteur. Les scènes sont posées, refroidies par le vocabulaire employé, cernées par une ambiance épaisse, gluante.
    Alors vite, que le tome 2, qui sera une suite sans en être une car avec un personnage différent, dont le titre sera « Persécutée », soit entre mes mains.
    Matthieu Biasotto, un auteur dont je viens de découvrir la plume, mais dont les livres risquent fort de se retrouver très vite dans ma PAL ! Bravo pour ce thriller que j’ajouterai à mon top 10.

  23. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Pologne, bientôt Noël, bientôt le début de la seconde guerre mondiale. Avant même que les heures sombres pour l’humanité ne s’abattent sur le monde en tueries, solution finale, horreurs et folies, une jeune fille Ewa vit ses dernières minutes de liberté dans la maison familiale où le cauchemar va prendre forme. Car cette maison n’est pas un havre de paix, tous les miroirs y sont cachés, car Ewa n’est pas non plus un être comme tous les autres….. Les furies se réveillent, elle est alors enfermée dans la pension de Miedzeska…..
    Très violent avec des moments plus lumineux, ce thriller de Matthieu Biasotto par l’histoire de son héroïne annonce la tourmente des 5 prochaines années. Les scènes extrêmement dures ne sont pas gratuites et sont le reflet des prochains actes indicibles des nazis…… Donc au delà de ce destin, c’est aussi celui des prochaines victimes qui est décrit. Ewa peut elle être sauvée? A vous de le découvrir….

  24. Note 4 sur 5

    Client Kindle

    Un thriller envoûtant dont je ne me lasse. Très bien écrit. Je conseille à ceux qui aime le suspense, la violence gore avec des scènes de romance.

  25. Note 5 sur 5

    Tipanier

    Époustouflant!! J’ai envie de rajouter….comme d’habitude……Tout de suite l’on est happé par l’histoire. L’intrigue s’installe petit à petit et ne peut pas laisser le lecteur insensible. Nous ressentons, forcément, ce que ressent Ewa, tant la description est précise sans être longue et fastidieuse. Un très très bon thriller que je recommande particulièrement. Moment intense de lecture assuré! N’hésitez pas.

  26. Note 5 sur 5

    Hughes

    “Ewa” terminé…. je l’ai commencé sans grande conviction… on a déjà beaucoup écrit sur les pensionnats de jeunes filles. Mais, bon, c’est un Matthieu Biasotto et je lis tout ce qu’il produit… Et, je dois dire que dans ce roman, on va de surprise en surprise, les rebondissements foisonnent jusqu’à l’épilogue. Au-delà d’un roman, c’est un film qui se déroule sous nos yeux avec une incroyable acuité. Comme à son habitude, Matthieu Biasotto sort des sentiers battus et nous plonge dans un univers complètement perturbé qui nous secoue à chaque ligne. Un thriller intensif qui nous capte jusqu’au bout ! Non, rien à voir avec ce qui a déjà été écrit sur les pensionnats de jeunes filles 😉

  27. Note 5 sur 5

    Aline

    Une tres belle histoire… Merci Matthieu…
    Tu as réussi à me projeter dans cet internat avec ewa… Tu m’as fait vivre cette aventure avec elle, j’ai ressenti peine et ses douleurs étaient palpable…. Certains personnages sont attachants, on a envie de les aider, tu nous ballades avec eux…
    Et le bouquet final, je l’ai adoré…
    Je m’y attendais tellement pas… J’ai beau me dire que je te connais et que je devrais prédire ce qui va ce passer et ben non tu m’as encore bluffé… Waouh…
    Quelle écriture de génie, tu sais tout faire, tu sais tout écrire…
    Tu es de loin le meilleur écrivain que je connaissais…
    Je suis ta grande fan depuis le début… Longue vie à toi, et je serai toujours à tes côtés..

  28. Note 5 sur 5

    Murielle Lucie Clément

    Un pensionnat pour demoiselles de la bourgeoisie polonaise où le traitement infligé aux internes des familles aisées ne laisse rien présager de bon pour les jeunes filles. Dans ce vase clos à Miedzeska au cœur du pays, être riche signifie avoir son séjour payé à l’avance sur plusieurs années. Qui s’acquitte du paiement au mois fait partie des pauvres, nourri des restes de la table des plus fortunées, logé dans un bâtiment non chauffé et se couche dans un dortoir collectif.
    La directrice, une femme rébarbative et peu liante, exige une discipline de fer de toutes les pensionnaires. Aucune exception n’est tolérée sous peine de se voir infliger des sanctions corporelles dignes des Thénardier. A la moindre incartade, les punitions humiliantes tombent comme des couperets.
    Ewa possède un don qui est une malédiction sans rémission. Elle ne doit jamais contempler son reflet dans un miroir. Elle doit, seule, subir les conséquences d’un passé lourd à porter, car elle ne peut se confier à qui que ce soit. Nous n’en dévoilerons pas plus pour laisser le plaisir de la découverte au lecteur.
    Matthieu Biasotto a magistralement retransmis l’ambiance glauque, étouffante dans laquelle Ewa doit vivre, totalement privée de liberté. Des personnages crédibles et bien dessinés peuplent sa fiction. La narration se déroule en toute logique selon les poncifs du genre avec quelques retournements de situations qu’Agatha Christie n’aurait pas désavoués.
    Son écriture se prête amplement à décrire les scènes de tortures; celles d’amour le sont avec beaucoup plus de pudeur, à tel point qu’elles semblent tout droit sorties de l’époque évoquée ou d’une fiction jeunesse. Néanmoins ce manque d’épanchement dans la douceur est rafraîchissant et amplifie l’horreur des sévices subis par l’héroïne à plusieurs moments.
    L’un dans l’autre, un grand roman noir qui tient ses promesses.

  29. Note 5 sur 5

    annefct

    C’est une évidence, Matthieu Biasotto possède un talent fou. Son dernier livre, EWA, nous plonge dans l’ enfer d’une “pension de jeunes filles” s’apparentant plus à un camp de redressement, dans une région perdue de Pologne. L’ hiver y est glacial et la guerre menaçante. Le décor est planté. Rien de bien rejouissant, n’est-ce pas ? EWA, de par son don, va y connaître le pire. Alors on va lui tenir la main avec beaucoup d’émotions et sentiments divers et tourner, tourner, tourner ces pages pesantes, angoissantes, violentes, effrayantes, lourdes de souffrance, quasiment tout du long en apnée. Et puis, pour nous permettre de reprendre notre souffle, l’ auteur distille avec parcimonie quelques brèves notes d’espoir pour mieux nous replonger ensuite dans l’horreur. Et la fin, me direz-vous… Ah la fin, quelle trouvaille ! Merci encore, Matthieu Biasotto, de nous rendre un peu plus “accros” à chacun de vos écrits, vous le méritez bien !

  30. Note 5 sur 5

    cerise

    Il faudrait inviter un terme pour décrire le genre de Matthieu Biasotto. Beau et morbide à la fois : morbeauïde….
    Son écriture et celle des conteurs d’histoires.
    Ewa, c’est vous, moi, nous avons tous été Ewa au moins dans notre enfance. Elle est jeune, insouciante mais consciente que son destin n’est ni le votre ni le mien. Ewa a un don/malédiction. Chaque fois qu’elle l’utilise ce don le couperet tombe.
    L’auteur nous balade dans cette Pologne d’avant guerre nous faisant croire qu’on tient le fin mot l’histoire mais c’est sans compter sur son talent de nous surprendre.
    Je recommande et j’y retourne avec persécutée.

  31. Note 5 sur 5

    valérie D

    Du début à la fin, l’auteur nous plonge à chaque mot, chaque phrase dans l’ horreur et la torture sous fond de nazisme.
    on est face à un thriller psychologique puissant, une jeune fille qui cherche désespérément à fuir une torture mentale,
    et qui se trouve manipulée, torturée physiquement, au point de ne plus pouvoir faire confiance à personne, enfermée
    dans une machiavélique machination.
    on ne peut qu’être rempli de compassion pour cette jeune fille, désireuse de fuir et d’oublier son passé lourd.
    Livre profondément troublant, un mélange de sentiments oppressants

  32. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Une oeuvre passionnante, j’étais littéralement avec Ewa, et je ne pouvais pas la lâcher! J’ai tremblé, espéré et parfois pleuré avec elle! Un livre poignant et superbement écrit, très juste, très humble à l’image de son auteur qui à ce jour est l’un, si ce n’est le premier, de mes auteurs préférés! Merci Monsieur Biasotto!

  33. Note 5 sur 5

    Nancy

    Ewa, Ewa, Ewa … tu es unique ??
    On s’attache, on l’adore, quelques fois on t’en veux meme un peu, tu es trop naïve mais il ne faut pas oublier ton age ?? et surtout quel décalage et quelle particularité ?? tu nous plonge dans ton esprit, dans ta noirceur, dans tes peurs, tes envies et tes besoins ..
    En de simple mots : tu nous prend aux tripes ?? !!
    Je le recommande vraiment !!
    Super écriture, et surtout une envie de savoir la suite qui nous prend mais qui devient dure a mesure que les pages de fin approche ??
    Mais qu’elle belle surprise cette toute dernière ligne de M. Biasotto
    A très vite Persécutée ??

  34. Note 5 sur 5

    Eloi B.

    Du grand Mathieu biasotto,
    Le lecteur est directement plongé dans une ambiance pesante et froide, il est assez peu évident de comprendre ou l’auteur nous emmène, mais une fois que l’on y est, waow.
    Je recommande

  35. Note 5 sur 5

    Laetitia

    Premier ouvrage que je lis de Matthieu biasotto et je suis conquise.
    Ewa m a transporté avec elle dans le pensionnat en Pologne.Je recommande

  36. Note 5 sur 5

    celine30

    Hier j’ai fini Ewa, un super roman. On passe par toute les couleurs. Ewa une fille pas comme les autres, elle ne doit jamais se regarder dans un miroir. J’ai été prise dans l’histoire jusqu’à la fin, beaucoup de rebondissements. J’avoue que par moment j’ai posé le livre 5mn car certaine scène ne sont pas facile à lire. J’ai vraiment adoré ce livre et le recommande sans hésiter ??

  37. Note 5 sur 5

    lavigne

    Inconditionnelle de Matthieu Biasotto, j’attends chacun de ses livres.Ewa,un livre qui prend aux tripes et qui fait mal. A lire absolument, émotion garantie

  38. Note 5 sur 5

    emlmorisse

    Histoire originale,pas de temps mort,on a envie de suivre Ewa jusqu’au bout on vit son histoire avec elle … très bon livre franchement je recommande !!

  39. Note 5 sur 5

    RUAUD Sophie

    Alors, je ne vais pas m’étendre sur l’histoire dont vous trouverez le résumé ici-même.
    Je vais juste vous parler de mon ressenti s’il vous intéresse quelque peu …
    J’avais rencontré Matthieu avec Harper (qui m’avait mis un grand coup de poing dans la figure), puis avec Pictural (qui avait ravi mon cœur de midinette) et enfin avec Kraft (qui avait achevé de me surprendre).
    Ewa confirme que Matthieu est capable de tout écrire, sur tous les sujets et dans tous les genres.
    Ici, c’est l’ambiance qui prédomine. Elle est magnifiquement retranscrite, étrange et mystérieuse, glauque et oppressante, glaciale et morbide.
    Une totale immersion, avec des bouffées de fraîcheur de temps à autre, qui semblent juste nous permettre de remonter reprendre notre souffle entre deux apnées dans l’horreur.
    J’ai tous ses livres, même si je n’ai pas encore pris le temps de tous les lire (la faute à mon énorme pal et aussi à d’autres très bons auteurs que je ne saurais négliger). Une chose est sûre, c’est que je les lirai tous, en prenant mon temps, comme on déguste du bon vin.
    Ewa ou une autre, quelle que soit l’histoire, chacune est différente et nous touche plus ou moins, mais la plume reste la même : incisive, recherchée voire poétique, souvent dure et crue, toujours juste.
    Sa grande force, c’est d’avoir le talent de poser les mots adéquats sur les maux qu’il décrit.

  40. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    je viens de terminer EWA!! encore une perle de livre écrit par Matthieu , captivée du début jusqu’ a la fin dans une ambiance pleine d angoisse de peur et de douleurs!!! imaginez ce que peut ressentir EWA a être livrée aux lionnes dans ce pensionnat de l horreur. de rebondissements en rebondissements Matthieu continu d une main de maitre a nous tenir en haleine jusqu’ a la fin , cette fin qui me donne le sentiment d avoir envie de retrouver EWA …. un peu plus tard qui sait?

  41. Note 5 sur 5

    sesev

    Un livre intense, douloureux et captivant.
    Ewa est une fille particulière et elle ne doit jamais se regarder dans les miroirs. Son récit est poignant, elle est enfermée dans un pensionnat où elle vit quotidiennement les humiliations, sévices corporels et autres châtiments. Comme chaque livre de cet auteur, je n’ai pu le lâcher avant la fin. C’est un huis-clos glaçant que je vous recommande vivement.

  42. Note 5 sur 5

    Emy

    Je découvre et je suis ravie. L’envie d’aller plus loin pour découvrir la vérité, j’ai tout simplement dévoré ce livre.

  43. Note 5 sur 5

    renaud laetitia

    Deuxième livre lu de cet auteur, et je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ma PAL va encore augmenter!!!
    J’avais beaucoup aimé “pictural”, j’ai adoré “Ewa”.
    On ne peut ressortir de cette lecture indemne, l’histoire est dure, et l’auteur ne nous octroie aucune pause. La pauvre Ewa est mise à mal tout le long de cette histoire. Elle va de déception en déception, que nous reste-t-il lorsque tout notre être est brisé, aussi bien coeur que corps? A qui se fier lorsque l’on tout le monde fini par nous trahir? Quand m^me l’espoir n’existe plus?
    Une lecture qui se veut poignante, qui fait mal au coeur, qui nous fait souffrir en même temps que son personnage.
    Point de fioritures dans cet écrit, on est à vif tout le long. Ça fait mal, mais qu’est ce que c’est bon!!!

  44. Note 5 sur 5

    greg

    Une découverte pour moi, sur les recommandations d’un ami. Je ne suis pas un grand lecteur, mais ce genre d’histoire ne laisse pas indifférent. J’aime beaucoup le style de l’auteur et ses descriptions qui nous plongent visuellement dans chaque scène. J’en lirais d’autres de lui c’est sur.

  45. Note 4 sur 5

    Manon0849

    Une belle découverte! Une atmosphère oppressante, un lieux bien glauque, des descriptions et une histoire bien construite, vous feront passer un bon moment.

  46. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Ne connaissant pas l’auteur, mais très attiré par la couverture. J’ai profité du prix de lancement pour me laisser tenter et j’ai bien fait, car il est très bien écrit. Tout est en place, les personnages, l’intrigue, l’ambiance. C’est une jolie découverte. Je vais me renseigner plus en détail sur l’auteur pour tenter d’autres titres. Je le recommande vivement.

  47. Note 5 sur 5

    flavy

    Super livre j ai adorer l histoire je le recommande vivement à tout ceux ou celle qui aime les histoires de suspens

  48. Note 5 sur 5

    Tamara

    Ewa ne s’inscrit pas dans la lignée de mes lectures habituelles, mais j’avais pu par le passé lire déjà deux livres de Matthieu que j’avais appréciés et je n’ai pas résister à cette couverture sublime.
    Matthieu a réussi à me happer dès les premières pages dans son histoire grâce à un style fluide et addictif. Dans ce livre j’ai trouvé beaucoup de choses : du suspense, un brin de surnaturel, de la romance (sisi), des sentiments,… Je n’ai pas vu les pages défiler ! Et le mieux c’est qu’il arrive à brouiller les pistes jusqu’à la fin ! Un très bon moment de lecture !

  49. Note 5 sur 5

    vb

    Je ne poste pas souvent mon avis sur les livres que je lis, par manque de temps surement, mais avec Ewa, il me faut le faire, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, car ce livre m’a particulièrement touché, mais aussi, car j’estime que cet auteur mérite d’être lu. L’ambiance du livre est froide, très froide, les personnages sont attachants, tous ! même si certains le sont les mauvaises raisons et leur rôle noir et méchant. Bref, à lire sans hésitation!!

  50. Note 4 sur 5

    EVE

    je ne connaissais pas cet auteur c est une découverte; Les premières pages mon emportées la trame est bien menée au début surtout on ne peux pas lâcher ce live. Par contre le secret d Ewa est livré trop rapidement cela n aurais pas été plus mal que le mystère soit distillée à l avancé du livre.
    par contre une fois le livre terminé certaines questions restent en suspens qui sont les parent du fils de homme à tout faire. Pourquoi la directrice qui est un monstre de non sentiment c est attachée à la voisine de chambre d Ewa. Que devient la pension? J ai vu qui il y avait une suite donc je vais m empresser de le lire; Autant de questionnement montre que le livre est prenant

  51. Note 5 sur 5

    véro Ferneeuw

    Très bonne intrigue , pas une minute d’ennui , je vous le conseille. Le personnage principal est tiraillé entre obéir et ne plus se regarde dans un miroir car elle a le fon d’y voir la vérité sur les gens qui l’entourent mais se retrouve incapable de se contrôler ou faire confiance à son entourage jusqu’à quel point ?

  52. Note 5 sur 5

    France

    On se laisse carrément happer dans ce pensionnat, les mots choisis par Matthieu Biasotto sont tellement justes qu’il résonne en nous des émotions enfouies! Chaque chapitre plante un décor, le film se déroule devant nos yeux, aucun détail même le plus sordide n’est épargné, mais sans tomber dans le trop! Que de talent, juste merci

  53. Note 4 sur 5

    Client d’Amazon

    Histoire qui tient en haleine mais le dénouement est un peu simplet à mon sens. Le don d’ewa est dévoilé assez rapidement et on se doute donc de ce qu’elle en fera. Il faut aimer la narration faite en “je”

  54. Note 4 sur 5

    nathalie friquet

    Pologne – Années 30-40 – Ewa est enfermée “pour son bien” dans un pensionnat de jeunes filles à Miedzeska.
    La jeune fille de 15 ans est en effet une ado particulière, elle ne doit jamais se regarder dans un miroir sous peine de conséquences irréparables.
    Entre sévices et humiliations, elle découvre alors les secrets du lieu et une terrible machination.
    Une fois encore, Matthieu Biasotto inaugure un genre différent.
    Après le policier (Harper), l’horreur ( Yell), le voilà qui s’aventure dans le fantastique et le pari est réussi.
    Mais “Ewa” n’est pas qu’un thriller fantastique, c’est aussi l’histoire révoltante de jeunes pensionnaires au main d’une directrice qui n’a rien à envier à Cruella.
    Je pensais que les pensions religieuses étaient sévères, mais comparées à celle-ci, c’est le Club Med!
    Vous ne trouverez aucune touche de couleur dans ce roman, tout est gris, glauque et brutal.
    Ne vous attendez pas à des flots d’hémoglobine, les scènes plus hard ne sont pas légions mais bien dosées.
    Vous serez bouleversés par le parcours de cette gamine victime de son “don” et n’en sortirez pas indemnes.

  55. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    ce livre m’ littéralement transporté ! j ai pleuré , j ai enragé, j ai pietiné de joie et d impatience !
    on s attache aux personnages, on est avec eux dans leurs histoires
    je recommande ce roman ainsi que tous ceux de Matthieu Biasotto !!
    Cela me donne envie de continuer avec “Persécutée” apparemment.. Je verrai bien !

  56. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Ce livre m a tenu en haleine ! Je l ai dévoré en moins de deux jours . La discrétion de ma Kindle en était la complice parce que je lisais même au bureau (eh oui c est moche ! ) . On n’a pas le temps de s ennuyer à lire ewa . Rare sont les livres qui m ont autant captivé. Très belle histoire , fin innattendue et du suspens jusqu’au bout! . Merci Matthieu.

  57. Note 4 sur 5

    jeanne

    J ai découvert cet auteur avec EWA, j ai vraiment bien aimé.
    Fini en 2j.
    Style différent de ce que j ai l habitude de lire
    Jolie découverte je vais choisir le prochain

  58. Note 5 sur 5

    Nanook20

    Un nouveau coup de cœur avec EWA de Matthieu BIASOTTO, tout simplement génial, une réussite tant au niveau de l’écriture que de l’intrigue , des décors, des descriptions et surtout du personnage de EWA. On tremble avec elle , on ressent ses angoisses, sa peur, ses douleurs et malgré ce qu’elle est, on a une pitié profonde pour son calvaire …. Un thriller où chaque page entraîne le lecteur encore plus loin , qui tient en haleine jusqu’à la fin . Celle ci vous laisse une trace tant il est difficile de quitter ce roman… Un habile mélange de peur, angoisse, violence , haine, vengeance côtoie solitude , enfermement, différence et amour . Une pointe de surnaturel pour finaliser le tout et vous obtenez un roman détonnant !!!

  59. Note 5 sur 5

    alex

    Premier livre de Matthieu Biasotto !!!!
    On est dedans et on y reste , on est EWA !!!
    on souffre avec elle, on approuve ses choix , bons ou mauvais , on vit sa solitude , ses espoirs et désespoirs … j ai eut le sentiment de lui tenir la main pendant toute l histoire ,
    Je viens de télécharger la suite
    Merci

  60. Note 5 sur 5

    Gaëlle Gtr

    Super thriller comme je les aime, un vrai page Turner. Mathieu Biassotto a une plume très agréable à lire, il est minutieux tant dans la description des lieux que dans la personnalité des personnages à tel point que le lecteur est plongé dans l’histoire et cerne bien les protagonistes. Belle plume. C’était mon premier de cet auteur et se ne sera pas le dernier! Très bon moment de lecture!

  61. Note 4 sur 5

    Client d’Amazon

    L’idée de base est bonne mais l’histoire est lente. On tourne les pages en éspérant voir bouger l’histoire.
    Il faudra attendre la toute fin pour savoir réellement ce qu’il en est.
    Il livre gentillé.

  62. Note 5 sur 5

    Daniela Macrel

    Je l’ai lu d’une traite, j’ai adoré, l’histoire m’a emporté je l’ai dégusté comme une gateau, merci pour ce superbe libre

  63. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Je ferme a l’instant ce livre qui confirme que j’adore l’univers de Matthieu… Une plume captivante qui saura vous tenir en haleine jusqu’au bout!!! Un thriller plein de rebondissements et celui la je ne l’ai pas vu venir ?? .
    J’adore , j’adhère !! Place au suivant .
    Je vous conseil vraiment cet auteur , n’hésitez pas c’est une valeur sûre !

  64. Note 4 sur 5

    Martine

    Le livre tient le lecteur en haleine jusqu’au bout: la fin du livre est loin de se que l’on imagine.

  65. Note 5 sur 5

    Servat Céline

    Ce livre est très bien ecrit, le rythme est bon, l’histoire originale et interessante…très bon livre qui nous plonge dans un univers, celui d’ewa, qui est toujours sur le fil ..va t’elle s’en sortir ou basculer? Sur qui peut elle compter?

  66. Note 4 sur 5

    J et B

    Un bon polar mené tambour battant avec un petit manque de finesse dans les portraits psychologiques des personnages, sinon j’aurais mis 5 étoiles pour l’histoire.
    Pour un moment de lecture très agréable et sans prétention, je recommande ce livre

  67. Note 5 sur 5

    Daniel

    Avec Matthieu Biasotto je ne suis jamais déçue. Ses livres sont de vraies gourmandises pour moi. Une fois que j’y ai mis le nez je ne peux plus m’en détacher. J adore ses romans, son style. Je recommande à tous les lecteurs de lire au moins un des romans et vous deviendrez addic à son auteur.

  68. Note 5 sur 5

    catherine

    J’aime beaucoup les histoires que nous racontent Matthieu biasotto…mais où va- t -il les chercher …avec Ewa… on se demande si elle est naïve ,ange ou démon…on est pris dans l’atmosphère glauque de ce pensionnat de jeunes filles ou je n’aimerais pas mettre les pieds….la fin nous surprend…je recommande vivement ce livre

  69. Note 5 sur 5

    celine T

    Voilà ce que l’on peut appeler un gros coup de coeur ….Je ne connaissais pas l’univers de Matthieu Biasotto et sincèrement quelle incroyable découverte !!!! Un thriller dingue ….Une façon de décrire les situations qui par moment font froid dans le dos , et c’est exactement ce que j’aime …J’ai passé un super moment et j’ai hâte de découvrir d’autres œuvres de cet auteur !!!
    Je vous le conseille ++++

  70. Note 5 sur 5

    lilou64

    Livre à la fois plaisant et difficile car certaines scènes ou certains mots sont durs mais l histoire est très chouette et prenante. J ai bien aimé l évolution de l héroïne au fil du livre . Je le recommande .

  71. Note 4 sur 5

    elpastor

    Il y a ceux qui écrivent, avec leurs tripes, d’excellents romans, pour que nous, lecteurs, puissions nous régaler. Et j’avoue qu’en la matière je m’estime chanceux avec Ewa, de Matthieu Biasotto.
    Ce roman, écrit à la première personne, nous raconte l’histoire d’Ewa, une jeune fille singulière poursuivie par une étrange malédiction qui lui interdit de regarder dans la moindre glace. Orpheline suite à un drame dont on comprend vite qu’elle en est la pièce maitresse, la voilà emmurée à Miedzeska, une institution perdue quelque part en Pologne. Elle est dirigée de main de fer par une femme aussi froide que la région où l’hiver ne semble avoir de cesse, et aussi sadique que les nazis dont on devine l’omniprésence présence inquiétante (Nous sommes à la vieille de la guerre mondiale). Entre ces murs froids et humides, Ewa se retrouve comme détenue, et c’est bien de cela qu’il s’agit. “Vous qui entre ici, abandonnez tout espoir », telle pourrait être la devise de Miedzeska.
    Dès les premières pages, Matthieu Biasotto frappe fort. Les conditions de détention d’Ewa sont comme un uppercut. Aucune chance d’y échapper. Un monde sans pitié, un univers carcéral de jeunes filles qui s’organisent en clans, avec dominants et dominés. Que l’on change les noms et les âges des protagonistes, et c’est la description d’une épouvantable prison, avec des règles qui nous paraissent aussi injustes qu’inhumaines. Alors certes, Ewa est sans doute un monstre à sa manière, mais il est difficile de concevoir que même une jeune fille comme elle puisse avoir à subir ce qu’elle subira tout le long des pages du roman. L’espoir viendra d’une personne, dont je tairai le nom et le rôle pour ne pas spoiler. Mais à quel prix pour Ewa ?
    Ewa est donc pour moi un roman brillant, de par sa forme, sa construction, son déroulement. Aucun temps mort dans ces 300 et quelques pages où rien ne sera épargné à la jeune fille. Glaçant. Une vraie réussite, et la joie d’avoir découvert un auteur de talent. Merci Monsieur Matthieu Biasotto de m’avoir offert quelques cauchemars…

  72. Note 4 sur 5

    Rebecca Greenberg

    Veritable tour de force pour cet auteur de thriller qui a su changer de ton et entrer dans la peau d une ado a la fois delicate et redoutable…
    Aucun faux pas pour cette interprétation (racontee a la première personne) sur mesure.
    Je me suis d ailleurs demandé comment il a si bien su ce qui se passe dans la tete d une jeune fille en internat et comment les filles peuvent etre tellement pestes entre elles…
    La lecture est agréable, touchante et captivante. Le ton monte crescendo jusqu’au dénouement assez stupéfiant auquel on ne s attend pas. J ai beaucoup aimé la fin avec un dernier chapitre tres bien mené.
    Un agreable moment de lecture.

  73. Note 5 sur 5

    BABETTE

    J’ai découvert cet auteur avec Ewa et j’ai adoré. C’est très bien écrit. Pour moi cet auteur est très prometteur et n’a rien à envier aux grands maîtres !!!

  74. Note 5 sur 5

    Lexian

    Très bon livre, on se laisse surprendre par la facilité d’avaler les chapitre. Histoire passionnante, haletante, très agréablement rythmée.
    Un seul et unique mot pour expliquer ce que l’on ressent : “Merci” M. Biasotto!

  75. Note 5 sur 5

    pierrick P44

    Très bon livre a recommandé. histoire noire et originale. Vraiment une belle surprise je compte continuer a découvrir cet auteur.

  76. Note 5 sur 5

    Damien GRUSON

    Le résumé du livre nous plonge de suite dans le bain sans pour autant trop en dire… de quoi cultiver le suspense et faire monter la pression. Notre corps va souffrir par procuration et notre âme va être happée par le tourbillon d’une culpabilité inévitable et grandissante.
    Oui, c’est une des forces de Matthieu Biasotto?: nous balloter de gauche à droite tout au long de ses textes, avec des personnages poignants, des situations parfois dérangeantes, des mises en scène réalistes, des intrigues bouleversantes. Oui, il sait bien le faire, et il aime tellement cela que c’en est presque sadique. Et nous, lecteur, on signe pour ça, alors allons-y?!
    Nous voilà donc immergé dans la Pologne des années 30 auprès d’Ewa, une enfant de 15 ans qui va voir son existence bouleversée à l’issue d’une soirée tragique, où elle assiste à la mort de ses parents dans des circonstances que je vous laisserai découvrir par vous-même. Nous sommes en droit de nous demander d’ailleurs, comment, après un tel événement, on se relève et affronte la vie, surtout à cet âge-là.
    Son oncle Leslaw, qui assiste à cette soirée cauchemardesque et qui est le dernier membre de sa famille, va l’emmener dans une pension pour filles. Son idée?: la «?protéger?». La protéger d’elle-même, mais aussi garantir la sécurité des autres face à ce don qui se transforme rapide-ment en malédiction. Seulement voilà, il est loin de se douter que cet établissement est dirigé par une femme de poigne qui aime abuser de son autorité et c’est Ewa qui en fera les frais, au même titre que les autres pensionnaires.
    Pour garantir pleinement la sécurité de sa nièce et des autres internes, Leslaw exige que la te-nancière des lieux fasse retirer TOUS les miroirs du bâtiment sans exception. Une exigence respectée à coups d’influence sociale et de billets. Mais voilà, rien ne peut jamais être garanti à 100 %. Vous aurez compris qu’il existe un lien entre les miroirs et la malédiction qui frappe la jeune Ewa, l’histoire finira d’attiser votre curiosité sur le sujet.
    La directrice, d’origine allemande, ne laisse pas la place au doute. Elle est entourée d’une surveillante à sa botte, d’un homme à tout faire sous son emprise, et de pensionnaires soumises. La perversité au service du pouvoir… ou l’inverse peut être.
    Cet établissement, ou plutôt devrais-je dire cette prison pour adolescentes, va vite mettre Ewa dans des situations épouvantables?: sévices corporels et autres humiliations qu’on ne devrait pas avoir à vivre, ni à 15 ans ni jamais d’ailleurs. Tout va s’enchaîner pour elle?: d’un point de vue physique, elle va prendre cher?; d’un point de vue psychologique, elle ne va pas être épargnée. Elle va pleurer sur son sort, douter de l’avenir, se méfier de tout et de tout le monde, craindre pour sa vie, sombrer dans l’angoisse et la peur… Elle va même être tentée par les miroirs, pour-vu qu’elle puisse éclaircir son avenir.
    Elle va même espérer une évasion qui paraît impossible et pourtant, elle assiste, une nuit, à la disparition d’une des résidantes de l’établissement et va chercher à en comprendre les raisons.
    Et le lecteur dans tout ça?? Il est là?: il souffre avec elle, il la suit partout avec une impuissance qui lui tord le ventre sur certaines scènes, il aimerait prévenir Ewa de certains pièges qui l’attendent, mais il se rend compte qu’il ne peut rien. Il ne peut rien pour elle, sauf être rempli d’empathie et de compassion. Alors, comme la jeune Ewa, il s’apitoie, il est triste, impuissant, fatigué, coupable, à bout de forces, et il fait le dos rond en attendant des jours meilleurs…
    Je vais vous laisser le soin de découvrir tout cela par vous-même, car il faut absolument que vous puissiez vous imprégner totalement de la plume et des mots de l’auteur, qui exprime les maux d’Ewa avec une précision chirurgicale, qui vous parlera de la malédiction qui pèse sur cette gamine, qui vous servira sur un plateau d’argent l’histoire peu banale de cette jeune fille si parti-culière.
    Matthieu exploite avec justesse la notion de chaud/froid dans les chapitres, nous plongeant tan-tôt dans le climat glacial de la Pologne en hiver – on en frissonnerait presque à la lecture de certains passages –, tantôt dans la chaleur des rapports humains qu’entrevoit Ewa dans cette pension et qui nous donnent espoir en l’humain.
    Le style d’écriture dans Ewa est pour moi l’un des plus aboutis, si ce n’est le plus abouti, enfin jusqu’au suivant, car connaissant le perfectionnisme de Matthieu et son acharnement à toujours faire mieux, le prochain promet un excellent moment de lecture… Eh bien voilà, j’ai déjà hâte de le lire.
    Dans ce livre, chaque mot est choisi avec la plus grande attention, un travail d’orfèvre pour un effet des plus précis. Les scènes sont visuellement très réussies?: de l’action qui plonge le lecteur dans une réalité tantôt glauque et tantôt rassurante, des personnages qui sonnent juste, quel que soit leur rôle tout au long de l’histoire, et une fin qui nous permet de nous dire une fois de plus que le «?travail?» est accompli pour l’auteur et le but recherché est atteint pour le lecteur?: nous toucher?!
    Il est difficile de lire Ewa sans être pris d’empathie pour cette gamine qui n’a rien demandé à personne et qui doit se conformer aux choix des adultes, pas toujours bienveillants d’ailleurs. Difficile de ne pas partager ses douleurs et sa souffrance, de n’être qu’un spectateur impuissant de certaines scènes, on culpabilise même de ne pas pouvoir la sortir de cet enfer programmé.
    Bonne lecture

  77. Note 5 sur 5

    Emilie

    Un gros coup de cœur pour ce roman. Le premier que je découvre de l’auteur (et pas le dernier).
    Je l’ai littéralement dévoré et été embarqué dans l’histoire dès les premières pages.
    Pour résumer ce que j’en pense : Sombre, Terrifiant, Angoissant, Prenant, Bouleversant, Machiavélique.
    L’histoire en elle même est passionnante, très dure, horrible mais passionnante. Dès les premières pages nous sommes embarqués dans l’univers particulier d’Ewa, on s’interroge sur ce « don » qui la rend différentes des autres. Pourquoi doit-elle éviter les miroirs ?
    Suite à un tragique accident, son oncle est contraint de la placer dans un pensionnat pour fille où tous les miroirs devront être retirés pour son bien et celui des pensionnaires. Cet établissement qui est censé lui apporter un foyer et une protection va immédiatement révéler son vrai visage. Le lecteur est plongé dans l’horreur, les souffrances psychologiques et physiques que va traverser Ewa. On ressent en profondeur sa détresse, sa solitude, car à qui faire confiance ? Le personnel de l’établissement se montre d’une cruauté sans limite, les pensionnaires, toutes aussi effrayées les unes que les autres, sont en quelques sorte obligées de se montrer dures ; entre elles, pas de cadeaux. Et que dire de ces étranges disparitions parmi ?
    L’auteur joue avec nos nerf et le fait à merveille. La question centrale selon moi est « la confiance », a qui peut-on se fier ? On est sans cesse bousculé dans nos certitudes. On se retrouve à la place d’Ewa, on doute avec elle, on souffre avec elle. Cela en devient parfois oppressant mais on y prend un certain plaisir, peut-être un peu masochiste.
    La première partie du roman, est davantage centré sur l’arrivée d’ Ewa au pensionnat et sur ce qu’elle y subit. Cela a été pour moi le plus difficile, des pauses s’imposaient pendant la lecture afin de digérer les informations. Le lecteur peut se payer le luxe d’une pause mais pour Ewa, y a t-il un répit ? Une issue ?
    Dans la seconde partie, l’histoire est bien installée, le lecteur a fait la connaissance des différents personnages et commence à comprendre les règles qui régissent cet établissement. On rentre dans du suspens, dans le cœur de l’intrigue. C’est un tout autre rythme qui s’installe, bien plus rapide. L’auteur nous met sans cesse dans des situations de doutes concernant les liens entre les personnages. On a plus envie de le lâcher, on veux connaître la vérité. Je me suis fait piégée à ressentir de l’affection pour certains personnages pour ensuite les détester et inversement. Bref, de quoi nous retourner la tête ! Il y a un moment, où je trouvais qu’il y avait une baisse de régime ainsi qu’une petite incohérence chez un personnage, mais là encore, je me suis faite bernée en comprenant la raison de cela quelques chapitres plus loin, donc…bravo Matthieu Biasotto. J’ai cru comprendre qu’il y avait une suite, produite bien avant celui-ci, « Persécutée » que j’ai hâte de découvrir.
    Un roman, thriller fantastique, psychologique très réussit d’un auteur indépendant, qui pour l’amour de son art à fait le choix de garder cette liberté en s’auto-éditant. Un roman qui ne vous laissera pas indemne. Je le recommande fortement pour les amateurs du genre.

  78. Note 5 sur 5

    celine

    Waouh… c’est un livre passionnant et plein de suspens… j’ai adoré. Génial,je ne connaissais pas cet auteur avant… depuis j’ai acheté tous ses livres…je recommande vivement.

  79. Note 4 sur 5

    Riz-Deux-ZzZ

    En bref, une très bonne surprise dans le monde de l’auto-édition. Matthieu Biasotto choisit de ne pas épargner ses personnages et encore moins son héroïne, les plongeant dans un univers très sombre. L’histoire d’Ewa se dévore page après page, de complots en révélations fracassantes. Un thriller paranormal qui ne laissera personne indifférent !

  80. Note 5 sur 5

    valérie D

    Il est parfois des rencontres qui changent une vie… Des rencontres amoureuses, des rencontres amicales, des rencontres professionnelles… Mais aussi des rencontres littéraires qui elles, changent votre vie de lecteur à jamais… Ma rencontre avec Matthieu Biasotto s’est faite à la lecture de Harper… Je ne le savais pas encore mais je venais de croiser la route littéraire d’un auteur qui allait me bouleverser à jamais…
    Encore et encore à chaque lecture à chaque ligne à chaque mot qui s’échappe de son clavier.
    Avec Yell, Matthieu avait offert au genre fantastique un nouveau souffle. Un récit psychologique sombre, teinté de surnaturel… Mais si on passait sur cet aspect que restait-il ? un immense roman . Un roman d’amour, de haine, de vengeance, de douleur…
    Avec Ewa, Matthieu avance un peu plus dans les méandres du genre fantastique en écrivant un roman presque gothique, la chronique d’une vie faite de douleur, de peur et de violence et là encore le surnaturel s’invite pour offrir une note qui permet à notre esprit d’accepter l’inacceptable.
    Dès les premières lignes de ce roman j’ai su que j’allais l’aimer et que cet amour allait être fulgurant, douloureux et passionnant.
    Ô combien j’avais raison….
    Une plongée en Europe de l’Est si chère à mon cœur…A un moment si terrible de son histoire
    Un parfum de Jane Eyre…Dans ce que ce roman a du plus beau : la jeunesse de Jane , rejetée, enfermée, maltraitée
    Ewa est une pauvre jeune fille confrontée à un don maléfique qui rend sa vie insoutenable. La “solution” réside en un éloignement nécessaire dans une pension cauchemardesque.
    Et là les choses déraillent: des disparitions inquiétantes…Des chiens qui hurlent et veulent dévorer votre corps tant ils sont affamé..Des coups de fouet qui déchirent la chair… Le froid , les mauvais traitements, la directrice qui est un monstre rien ne nous est épargné.
    Ewa nous t’aimons dès le premier regard. Nous ne pouvons que souffrir pour toi et avec toi devant les supplices que tu endures. Nous aimerions venir t’enlever pour te sortir des griffes de Miedezska.
    Nous voudrions que tu regardes ce miroir et que tout cela cesse mais nous redoutons ce moment car nous savons que cet instant sera terrible….
    Matthieu ne tombe jamais dans le piège du gore, Matthieu est toujours juste à la virgule près… La musicalité de chacune de ses phrases résonne encore en moi. Un vent de renouveau souffle sur la littérature fantastique. Un fantastique beau à mourir, un récit qui vous tient aux tripes et en haleine de la première à la dernière ligne….
    Ewa comme j’aimerais te prendre dans mes bras , te câliner et te dire que je vais t’aider à oublier tout cela.

  81. Note 5 sur 5

    foxtrot

    Ewa ne doit pas se regarder dans un miroir sinon il se passe des choses terrible soit disant pour son bien elle enfermée a Miedzeska ou elle va vivre un enfer,pour s’être défendu au réfectoire elle va être enfermé avec les chiens,va faire la douloureuse connaissance de Greta,mais a travers son malheur elle va connaitre le jeune homme qui plus tard deviendra son mari et le père de sa fille.
    on ne peux lacher ce livre avant de lire la dernière page.bonne lecture a tous.

  82. Note 5 sur 5

    Baca Edith

    Ewa a 15 ans et possède un don!
    Elle est placée dans un pensionnat pour demoiselles en Pologne où elle va vivre un véritable enfer.
    C’ est un roman noir mais Matthieu Biasotto sait poser les bons mots sur les maux qu’ il décrit.
    J’ adore la plume de cet auteur ?

  83. Note 5 sur 5

    Mijo

    Si on aime son univers, cela ne peut que nous plaire!
    J’ai beaucoup aimé, une imagination, comme on aimerai avoir ( sourire)

  84. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    A chaque sortie d’un nouveau Biassotto je me rue dessus!!
    Encore une fois je ne suis pas déçue!!
    L’univers de pension de filles, le petit groupe de terreurs et le récit à travers les yeux de l’étrange Ewa, pour qui tous les miroirs de la pension ont été recouverts, mettent une ambiance stressante qui ne laisse pas reprendre son souffle!
    un coup de cœur!

  85. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Hooo je viens de finir ce livre… Je le pensais long. Je pensais que je finirais par m ennuyais et bien non !
    Ce n est jamais la même chose et on vie tellement a travers le personnage que j adore ça. On est tellement dans l angoisse et dans la recherche d hypothèse qu’ on ne sais plus quoi penser .
    J adore la fin aussi, elle ne m’a pas déçue.

  86. Note 5 sur 5

    cecilia rouge

    J’ai adoré ce livre qui nous mène par le bout du nez, l’état de souffrance et le massacre dans certaines scènes semblent si réelles !

  87. Note 4 sur 5

    Client d’Amazon

    L’histoire est prenante , le style est vif, malgré quelques redondances de certains mots qui finissent par lasser.
    Cette petite touche de fantastique fait que l’on est vite accroché et on a envie de connaître la suite vite, vite…

  88. Note 5 sur 5

    Pat 81

    Bien ce genre de littérature ou on ne sait pas trop où on met les pieds et les yeux. Ni le nez d’ailleurs ! On frisonne et on se demande où on va.

  89. Note 5 sur 5

    Laurent1000 PREMIERS REDACTEURS D’AVIS

    Ewa de Matthieu Biasotto est un thriller fantastique au sens propre comme au figuré, un pur délice de lecture qui vous saisit à la gorge dès les premières lignes pour ne retrouver enfin de l’air qu’à la toute dernière ligne …
    Quelque part, sur une route polonaise, une voiture trace sa route …
    À l’intérieur du véhicule, un homme est accompagné d’une jeune adolescente.
    Lui, c’est l’oncle Leslaw et la fille est sa nièce, Ewa.
    Elle a les yeux bandés et ignore encore ce que son oncle lui réserve …
    La destination de ce voyage est une pension pour jeunes filles à problèmes située à Miedzeska.
    Ewa a un don particulier et pense que son oncle agit pour son bien.
    Pour la jeune fille, ce qui devait simplement s’apparenter alors à un séjour provisoire va vite se transformer en un aller simple pour … l’enfer !
    Après Yell que j’avais littéralement adoré, Ewa est donc mon 2ème thriller de Matthieu Biasotto et autant vous le dire, franchement, vraiment, c’est une nouvelle belle claque qui m’a été asséné et qui m’a sonné dans tout mon corps.
    Une nouvelle fois totalement et complètement conquis, habité et envoûté par une écriture transcendante, sublimée et proche d’une grâce et d’un prodigieux talent d’auteur.
    La lecture est addictive à volonté, perturbante par instant, d’une beauté à couper le souffle aussi, le passage d’un chapitre à un autre s’enchaîne à un rythme effréné et intense, il n’y a pas de temps mort et surtout ce sentiment d’urgence qui transpire dans la progression du récit.
    Le combat d’Ewa est aussi le notre, le style à la première personne ne fait que bonifier et amplifier à chaque page le capital d’empathie à son égard, une connivence démultipliée.
    Je suis Ewa
    Tu es Ewa
    Il est Ewa
    ELLE est Ewa
    J’ai juste vibré, partagé, respiré, pleuré, vécu tous ses moments intimes, ses tourments intérieurs, ses peines, sa douleur, ses rêves d’adolescente, ses épreuves, sa lassitude, ses espoirs bref tous ses états d’âme, son cœur.
    En dépit d’une noirceur sans fin, d’une ambiance poisseuse et malsaine, dans le quotidien vécu par Ewa.
    Égarement, l’émancipation, le passage à la vie d’adulte, la découverte de l’amour et donc premiers émois, l’illusion/désillusion, la trahison, le mensonge font partis de l’apprentissage de la vie.
    Sa vision des choses et de la vie m’a transpercé et ému à un point tel qu’il m’a été douloureux de la quitter à la fin du roman.
    Les personnages secondaires sont très bien développés et apporte une réelle consistence et densité à l’histoire.
    Tantôt âpre et terrible, tantôt délicate et humaine, le personnage d’Ewa fait figure d’une héroïne des temps modernes, précoce et d’une intelligence hors du commun.
    Et pourtant, l’histoire prend place dans les prémices de la 2ème Guerre Mondiale …
    Ou quand la petite histoire rejoint la grande histoire de l’humanité …
    L’atmosphère est tout simplement incroyable et tangible, d’une redoutable immersion en eaux profondes dans la description du lieu, on pense gothique ou à un grand manoir victorien cher à Charlotte Brontë pour se laisser happé dans cet institut spécial perdu dans l’immensité des forêts polonaises.
    Beaucoup de thèmes universels y sont abordés et ce, de façon simple et magnifiée, il m’a été impossible de ne pas ressentir des émotions personnelles, de mon propre vécu et expériences de la vie.
    À l’instar de Yell, Ewa est un thriller qui le place juste dans les meilleurs lectures de ma vie de lecteur. Une expérience tout en apnée et en parfaite synchronisation avec Ewa.
    Dire que Matthieu Biasotto nous réserve une belle surprise à la fin du roman mais chut … je n’en dis pas plus, vous le saurez en vous procurant Ewa toute affaire cessante !
    Une nouvelle preuve de la vitalité et du réservoir immense de talents dans l’auto-édition et je vous invite fortement à vous rendre directement sur le site de l’auteur
    https://www.matthieubiasotto.com
    Je termine en tirant un coup de chapeau à la couverture du livre qui donne le ton, l’illustration parfaite et tout en harmonie ou adéquation de Ewa par le grand auteur, Matthieu Biasotto.
    En conclusion, un gros coup de cœur !!!??????

  90. Note 5 sur 5

    Client Kindle

    Un livre qui se lit sans interruption. L’envie de connaitre la suite des événements remporte sur le raisonnable. A lire

  91. Note 5 sur 5

    Nath63

    Cela faisait longtemps que je n’avais pas était autant happée par un livre…
    Tornade de sentiments durant ma lecture et enchaînement des chapitres pour savoir comment va s’en sortir EWA personnages totalement attachant..
    On va de surprise en surprise jusqu’à la fin que je n’avais pas vu venir.
    Bravo et merci Monsieur

  92. Note 5 sur 5

    Joelle F.

    Merci Matthieu pour ce superbe moment passé à lire Ewa, une vraie découverte pour moi que votre plume. Je n’ai qu’une chose à ajouter : j’en veux encore !! 🙂

  93. Note 5 sur 5

    les chapitres de sonia

    J’ai été happée rapidement par l’histoire et j’ai trouvé qu’Ewa était un personnage très attachant. La plume de l’auteur est fluide et je pense lire la suite et pourquoi pas les autres romans de Matthieu Biasotto.

  94. Note 5 sur 5

    Delf

    Ce roman ne laisse pas indifférent… Tout le long de la lecture de ce livre, on peut ressentir un mal être, se sentir mal à l’aise mais on ne peut pas s’arrêter de le lire ! On a envie de connaître la suite, le dénouement.
    Ames sensibles, attention…
    Je recommande bien sûr !!

  95. Note 5 sur 5

    martine prevost

    Je l ‘ai lu en 3 jours. Du BIASOTTO dans toute sa splendeur. A lire absolument
    Du coup j ‘en ai rajouté trois du meme auteur dans ma liste d ‘envie. J ‘ai hate de les lire.

  96. Note 4 sur 5

    Mickaël

    L’histoire débute avec Ewa qui se fait emmener dans un lieu qu’elle découvrira à son arrivée. Son oncle l’emmène de force, pour son bien, comme il dit Pour la protéger.
    La protéger, mais de quoi ? Ewa a provoqué quelque chose à cause de son don et des miroirs qui se révèlent dangereux si elle a le malheur de regarder son reflet.
    L’endroit secret n’est rien d’autre qu’un pensionnat pour filles, dirigé d’une main de fer par des femmes impitoyables. Evidemment, Ewa aura des alliés… mais aussi des ennemis. Un lieu où faire confiance sera bien difficile.
    L’écriture de l’auteur est fluide, agréable. J’ai imaginé plusieurs fins possible tellement je me suis imaginé qu’il allait se produire telle ou telle chose.
    Le seul petit hic : j’aurais aimé un peu plus la présence des miroirs.
    Ceci dit, c’est un très bon livre.

  97. Note 5 sur 5

    Barbara PILOT

    Dérangeant, effrayant, insupportable…. et captivant ! Un style inclassable maîtrisé, une oeuvre qu’ on dévore! Habituellement adepte des policiers, je recommande vivement!

  98. Note 5 sur 5

    delph

    livre intriguant qui se lit très bien et surtout très vite.
    plus on approche de la fin et plus on se pose de questions sur les personnages?
    j’ai adoré. je recommande

  99. Note 5 sur 5

    Lya

    Super. Une histoire qui captive. On s’imagine vraiment dans l’histoire c’est top. J’étais sceptique au départ mais on rentre tres vite dedans
    Je recommandes.

  100. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Encore une histoire poignante que nous offre Mr Biasotto. Nous souffrons et espérons avec Ewa, cette héroïne un peu spéciale. Livre dévoré en deux jours grâce à la subtilité de l’écriture et une histoire hors du commun.

  101. Note 5 sur 5

    Corinne59

    Comme à mon habitude, j’ai commencé à lire ce livre sans savoir de quoi ça parlait juste quelques avis lus en diagonale mais provenant de personnes dont je sais pouvoir faire confiance quant à leur avis.
    L’histoire commence par une jeune fille, Ewa qui se trouve enfermée dans une voiture, les yeux bandés … On l’amène dans un pensionnat, une sorte de prison où elle va en voir de toutes les couleurs tant côté brimades venant du personnel que de ses co-pensionnaires.
    Tout ce qu’on sait d’elle, c’est qu’elle ne doit absolument pas se regarder dans une glace, la dernière fois qu’elle l’a fait il y a eu un drame qui l’a amené dans ce pensionnat.
    J’ai été glacée par certaines scènes du livre, j’ai été surprise par les réactions de certaines personnes de son entourage, Ewa ne peut faire confiance à personne, elle va “subir” l’horreur, l’injustice, la trahison. Je me suis attachée à Ewa, une gamine qui n’a rien demandé à personne et qui doit obéir à des règles qui ne sont pas forcément justes.
    Va-t-elle réussir à sortir de cet horrible pensionnat ? vous le saurez en lisant ce super bouquin … En tout cas moi j’ai aimé et cette histoire hante encore parfois mes pensées …

  102. Note 4 sur 5

    Mégane P.

    Je vous recommande ce livre, pour découvrir d’autres horizons, pour vous faire un peu peur ou pour laisser la magie des mots vous emporter dans les recoins sombres de votre petite tête ??
    Une très bonne découverte et le premier livre d’une longue série. Je compte bien découvrir un maximum de cet auteur !

  103. Note 5 sur 5

    Daryl Delight

    Lu il y a quelques mois et toujours envie de relire certains passages par moment.
    Matthieu Biasotto sait nous emmener dans son univers avec sa plume généreuse.
    Je n’ai qu’une seule envie, découvrir ses autres oeuvres.

  104. Note 5 sur 5

    doyelle

    Après le 11juin , j ai lu ewa et là encore matthieu m à bluffé. Un maître du thriller psychologique.
    Je file acheter la suite

  105. Note 5 sur 5

    Isabelle ROuxel

    Je n’ai pas pu le lacher, je l’ai lu quasi d’une traite, l’intrigue, l’écriture… Génial !! je vais commander Persécutée (puis sûrement les autres).
    merci !

  106. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    J’ai dévoré ce livre. Du fantastique, du suspens que demander de plus?! Merci à l’auteur de me l’avoir offert gracieusement. J’ai déjà acheté la suite: persécutée!

  107. Note 3 sur 5

    Lilu

    Le huit clos nourrit cette histoire macabre à souhait. Aucune rédemption n’est à la clé …
    C’est l’histoire d’une orpheline Ewa, elle cache un infernal secret.
    Son oncle la place dans une pension, une prison qui abrite violences et intrigues.
    Ce roman est noir, très noir. Je ne me suis pas attachée à l’héroïne ce qui ne m’a nullement
    empêchée de lire ce thriller rapidement afin d’en connaître l’issue malheureusement sans
    surprise.
    Mission accomplie.

  108. Note 5 sur 5

    BETTY

    super histoire, original on se demande ou va t il chercher ses idées ? j ai dévoré ce livre en 2 jours , ma fille l a lu egalement et elle a ete conquise. Et du coup j ai acheté « persécutée » qui est la suite.

  109. Note 4 sur 5

    Client Kindle

    J’ai beaucoup aimé le côté don de l’histoire ! Lu en une journée et je vais retrouver cet auteur avec plaisir…

  110. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Adorer très bon livre et très captivant .. je recommande fortement cette lecture .. pour un premier thriller que je lis j ai tous de suite ete captiver dans l histoire

  111. Note 5 sur 5

    PLUSQUELLEC

    J’ai adoré ce roman et pourtant je ne suis pas fan de paranormal. Le rythme est soutenu, il est difficile de lâcher le livre.
    Une directrice de pensionnât cruelle, une héroïne attachante et mystérieuse, une ambiance un peu glauque de quoi ravir vos soirées.
    Merci Monsieur Biasotto, je me dépêche d’acheter la suite.

  112. Note 5 sur 5

    Bluetansy

    Thriller fantastique sympa à ne pas manquer. L’austérité et le froid de ce sinistre pensionnat finissent pas nous gagner mais heureusement Ewa garde innocence et espoir jusqu’au bout.

  113. Note 5 sur 5

    Estran nicole

    Super ce thriller qui vous tient en haleine … j avais beaucoup de mal à décrocher j attends la suite avec impatience

  114. Note 5 sur 5

    Natou07

    En haleine jusqu’à la fin, j’ai beaucoup apprécié ce roman et j’ai hâte de lire la suite.
    Je l’ai lu d’une traite, du suspense comme j’aime.

  115. Note 4 sur 5

    Liseuse

    Étonnant roman fantastique au suspense haletant et noir… captivant.
    Si vous avez peur du noir… allumez la lumière…et surtout… ne vous regardez pas dans le miroir !

  116. Note 5 sur 5

    Mystralou13

    Wow quelle histoire !!! J’ai lu Ewa d’une traite, j’ai été captivée de bout en bout !!!! C’est le premier livre de Matthieu Biasotto que je lisais et j’en lirai certainement d’autres. J’ai beaucoup aimé, c’est une énorme découverte de cet auteur et de son univers. Je le recommande vivement.

  117. Note 5 sur 5

    gefajeth1000 PREMIERS REDACTEURS D’AVIS

    Thriller émouvant. Histoire qui tient la route, pleine de rebondissements avec des personnages attachants et emblématiques. Bien écrit. Se lit facilement.

  118. Note 5 sur 5

    Maxime

    Ne manquez pas cette interdiction de regarder un miroir sous aucun prétexte…Vous y découvrirez le don de Ewa. Son passage dans un lieu spécialisé se fera dans la douleur, dans l’horreur, dans le doute, mais aussi dans l’espoir… Une évasion qui trouvera son épilogue dans la réalisation la plus humaine qui soit : l’Amour.

  119. Note 5 sur 5

    alexandre

    Je recommande la lecture de ce livre. Merci MR Biasotto.
    Histoire qui nous tient en haleine du début jusqu’à la fin.
    Je vais commander d autres livres de cet auteur que je ne connaissais pas.

  120. Note 5 sur 5

    B.MICKAEL

    Histoire troublante sur un secret caché qui sans suit par des douleurs autant physiques que sentimentales. Une peur de décevoir l’autre ou d’être déçu. Persécutés et la suite bonne. Lecture

  121. Note 5 sur 5

    brancher

    Livre assez “dure” a lire…..mais on se laisse emmener tout au long des pages
    Quel style Unique.
    Bravo et bonne inspiration.
    Longue vie aux futurs roman…pardon…thrillers
    Bien avous.

  122. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Excellent ouvrage. Superbe écriture. Suspense et surprise jusqu’au bout !
    Je le recommande ! Ewa est une fille vraiment attachante.
    Merci Matthieu Biasotto 🙂

  123. Note 5 sur 5

    Gwendoline Gressard

    Mathieu biasotto est un auteur juste au top , je dévore à chaque fois ses bouquins j’adore
    Je recommande vivement cet auteur

  124. Note 5 sur 5

    ficot

    Mon premier Matthieu Biasotto et certainement pas le dernier.
    On vit Ewa , on dort Ewa, on a peur avec Ewa .. bref .. ce livre je n’ai pas su le lâcher ….
    Je vous le conseille vivement .

  125. Note 4 sur 5

    Ckrystel77

    C’est mon premier livre de cet auteur et certainement pas le dernier ! Un suspense grandissant, un attachement pour les différents personnages et une écriture fluide font qu’on a un mal fou à refermer le bouquin tellement on est pressé de savoir la suite ! Je recommande

  126. Note 5 sur 5

    Izou

    Ce que j’aime chez cet auteur c’est sa faculté à nous tenir en haleine et à réussir à nous surprendre.
    Je recommande vivement cet ouvrage et toute l’œuvre de Cet auteur.

  127. Note 4 sur 5

    Jessica R.

    J’ai bien aimé ce thriller car il m’a tenu en haleine du début jusqu’à la fin.
    Néanmoins, c’est un peu dommage, j’aurais préféré une meilleure exploitation du “don” d’Ewa.
    Les personnages et les complots y afférent sont bien ficelés. C’est un livre qui se finit vite. Il est facile à lire et on est bien immergé dans la peau du personnage principal.

  128. Note 5 sur 5

    grenat17

    un bandeau sur les yeux, ses poignets ficelés, elle tremble, de froid et de peur , l’angoisse la tenaille ..que va t il se passer ? elle arrive dans un pensionnat étrange ;la directrice Mlle Szyller dirige d’une main de fer ou l’erreur est impensable, ici tout se paie de la pension aux sanctions les plus implacables .un style particulier ou l’émotion côtoie la frayeur ,ce roman est difficile à lire ,la tension est puissante , mais je suis allée jusqu’à la fin ,il m’a subjuguée .public averti de préférence .

  129. Note 5 sur 5

    Lefevre

    Livre très bien écrit, il m’a tenue en haleine jusque au bout ! Je vais acheter les autres livres de Mathieu Biasotto

  130. Note 5 sur 5

    INDY 76

    Pourtant je ne suis pas branchée ” fiction ” dans ce roman bien-sûr que la fiction est là, légére tout de même,
    on se laisse prendre l’intrigue est bien “ficelée ” on va au bout sans problème; bien écrit, un bon moment de
    lecture et finalement un peu d’imaginaire c’est sympa.

  131. Note 5 sur 5

    devaux

    très bien écrit et agréable à lire. merci pour ce moment le lecteur se laisse emporter par le roman merci

  132. Note 5 sur 5

    lide

    D abord j ai bien aime la couverture après avoir lu le résumé je me suis dit aller je me lance et j ai été très très très surprise on est en hallaine du début a la fin j ai eu du mal a stopper .
    L histoire dans l espèce de pensionnat m a trop stressée faut avoir le cœur bien accroche a certain moment mais ça change je trouve que tout est bien ficelé ça me donne envie de lire plus de cet auteur

  133. Note 5 sur 5

    sylvie Leroy

    Toujours bien écrit, c’est le 3° livre de cet auteur que je lis après Persécutée et Après moi le déluge, et c’est pouR l’instant mon préféré. J’étais un peu déçue par les 2 premiers que je trouvais bien écrits avec un style dynamique, un suspense indéniable mais des fins un peu lisses à mon goût. Celui ci m’a donné envie de replonger dans de nouveaux livres de MB

  134. Note 5 sur 5

    Patrick JOLY

    J’ai rencontré Ewa un soir à minuit dans mon lit, après une trentaine de pages je me suis endormie et j’ai fait un cauchemar. Voilà l’aventure était lancée et je ne me suis pas ennuyée une seconde. J’ai souffert et pleuré avec Ewa, pauvre gamine ! mais quelle force également.

  135. Note 5 sur 5

    christelle villejoubert

    un auteur a la hauteur, j’adore ce livre que j’ai pas lâché a découvrir sans retenue et a faire découvrir

  136. Note 5 sur 5

    CORNEIL Bernard

    Ecriture dense, détaillée jusque dans le morbide et l’horreur, même s’il ne s’agit pas d’une histoire d’horreur au sens littéral.
    La cruauté humaine est bien mise en exergue.
    A lire absolument. Tout comme les autres romans de cet excellent auteur.

  137. Note 4 sur 5

    GaSSim

    Un internat comme on n’en fait plus(qui tient plus du camps de concentration)… enfin j’espère- avec sévices corporels de la pire espèce, une directrice et du personnel des plus louches (on frôle la caricature), une disciple de fer (d’enfer), des rivalités entre pensionnaires et dans tout cet imbroglio Ewa avec sa malédiction. On compatit au malheur d’Ewa,on souffre avec elle, elle suscite notre empathie mais on est horrifié par la violence qui est en elle… Matthieu Biasotto nous “balade ” du début à la fin, les retournements de situation sont nombreux et nous tiennent en haleine mais les apparences sont plus que trompeuses…Bien rythmé, ce livre se lit en deux temps trois mouvements et on a hâte de se plonger dans la suite!

  138. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Palpitant ce roman nous entraîne dans un monde qui en fait n’est peut-être pas si irréel que ça… À lire

  139. Note 5 sur 5

    Laure

    Mon coup de coeur ce livre!
    J’ai été transportée dans l’histoire comme si j’étais moi même au coté d’Ewa.
    J’ai tout de suite été happée tant l’ecriture et le style étaient juste parfait.
    Un GRAND livre de part son contenu pour ma part topissime dont nous ne voyons pas les pages défilées, beaucoup d’émotions s’emparent du lecteur, la tristesse, la compréhension, l’angoisse, la douleur physique, la souffrance psychique, la haine, l’amour, dans cette ambiance pesante pour notre héroine.
    En résumé vous l’aurez compris Matthieu Biasotto joue avec tout nos sentiments à la fois et tire les ficelles de cette super histoire que je recommande bien entendu.

  140. Note 5 sur 5

    angel1966

    Une petite pépite de noirceur !

    Un petit livre addictif à souhait !

    Une héroïne comme j’aime ,le seul petit bémol j’aurais aimer plus de détails sur son secret , j’en voulait plus je dois être un peu zinzin par fois …

    Angoissant ! Palpitant! Effrayant!

    Juste jubilatoire pour moi….

    Excellent…
    A LIRE….

  141. Note 5 sur 5

    Evalya

    Gros coup de coeur pour moi, ce livre est vraiment génial, je l’ai commencé pour ne plus le lâcher ! Du très grand matthieu Biasotto !!!!

  142. Note 4 sur 5

    GARRIGUES Sandrine

    j’ai beaucouo beaucoup aime ewa. on s’y attache, on tremble pour elle, on souffre pour elle ….. . . .

  143. Note 5 sur 5

    Marie Prokopski

    Un des atouts de Monsieur Biasotto est qu’il est, comment dire ? Terriblement minutieux. Lentement, il tisse sa toile, plaçant les mots les uns après les autres, tout en finesse, avec la naïveté d’un enfant à qui on donnerait le bon Dieu sans confession. Subtil, il révèle les indices de son histoire juste quand il le faut. Mais derrière cette douceur se cache un sadisme tellement sournois qu’on ne peut en être que surpris ! Whaooo… C’est un peu comme Dexter si vous voyez ce que je veux insinuer !!! Mais où se trouve donc la frontière entre cette douceur et tant de noirceur ?

  144. Note 5 sur 5

    SOYER

    Dès les 1ères pages on est happé par l’histoire de cette enfant et son don. Le fantastique et le thriller se marient parfaitement bien. Souffrances, espoir, ce livre nous emmène dans des tortures physiques et psychologiques, des situations terribles et poignantes où se mêlent douleurs et amour, avec une fin surprenante à laquelle je ne m’attendais pas du tout.
    Un excellent livre

  145. Note 4 sur 5

    DELSAUT Dominique

    ne fois que l’on a commencé, on a envie de continuer.
    Un peu répétitif sur certains extraits, mais est très sympa à lire.

  146. Note 5 sur 5

    bri31150

    Amitié, Amour, confiance et trahisons ! En Pologne pendant la guerre, un destin hors du commun et ces ingrédients qui se mêlent et rendent le récit palpitant !

  147. Note 5 sur 5

    L. AMELIE

    Histoire prenante! On veut absolument savoir la suite donc dur de décrocher des yeux du livre. Je vous le conseil si vous aimez les histoires qui font peur…

  148. Note 5 sur 5

    Poteau amandine

    Un super thriller fantastique mon 1er.

  149. Note 4 sur 5

    GAUTIER

    Roman plein de suspens, il vous tient en haleine jusqu’au bout.
    Personnages attachants et surprenants. On passe de la certitude au doute, de la douleur à l’espérance et de la méfiance à l’attachement.
    Ma seule déception, ayant lu ce livre en format kindle, est d’avoir régulièrement trouvé dans ma lecture des fautes de frappes ou des espaces oubliées.

  150. Note 4 sur 5

    Client d’Amazon

    Belle histoire, ca fais longtemps que je ne suis pas allé au bout d’un livre. On arrive au bout de l’histoire sans s’en rendre compte.je pense que je vais lire la suite

  151. Note 5 sur 5

    Client d’Amazon

    Il y a eu des textes moyens, des textes un peu mieux et de bons textes. Le temps à cet avantage, c’est qu’on se bonifie. Voici la preuve avec ce tome qui est bien maitrisé. Les suivants devraient également profiter de cette bonification.

  152. Note 5 sur 5

    Emilie Montaubin

    Je suis fan de ce genre de littérature . J’ai aimé ce livre. Je ne connaissais pas cet auteur mais je vais continuer à le lire.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’Auteur

Matthieu Biasotto

Auteur indépendant toulousain, rêveur compulsif et accro au café. J'écris du thriller, du suspense avec une touche existentielle.

Instagram Feed

Something is wrong.
Instagram token error.

Suivez moi

Panier

Articles récents

Commentaires récents