Un auteur mort… Et sa résurrection • Matthieu

Un auteur mort… Et sa résurrection

U

J’étais seul. J’étais dans le doute. Mais ça, c’était avant. Après avoir connu mon heure de gloire avec Un jour d’avance sur Amazon, je suis passé par pas mal de stades. Il me fallait passer à autre chose. Pour prendre un nouvel élan. J’ai écrit Kraft avec l’idée de le faire partager autrement. Maintenant je suis entouré de centaines de personnes avec qui j’entretiens un lien particulier. Bilan d’un concept un peu dingue où le numérique sert les hommes.

Précédemment dans la vie de Matthieu Biasotto :

En pleine phase d’autopromo pour Un jour d’Avance, je me suis retrouvé cloué par une hernie discale. À quatre pattes, les larmes aux yeux. Il m’était impossible de faire quoi que ce soit. Surtout pas de la propagande sur les réseaux pour mon 1er thriller. L’été 2014 est passé, mon classement a connu une forte érosion. Un moment sans doute plus douloureux que le reste. Dans le top 10 pendant plusieurs jours, l’e-book est sorti lentement mais sûrement des meilleures ventes. Pour stagner bien plus bas sur l’échelle de la réussite Amazonienne. J’ai reçu mes paiements. J’ai pris de la morphine, du Tramadol et autres substances diffusant un épais brouillard dans l’âme. J’avais vendu plusieurs centaines d’exemplaires, et je n’étais connecté à aucun de mes lecteurs. Les ventes se sont stabilisées au même niveau que mon moral. Deux commentaires assassins ont eu raison des dernières ventes quotidiennes (Merci à Ours bigleux, et Amazon Customer pour la note 1 étoile. Mention spéciale pour le titre accrocheur « médiocre ».[br][br]

Mort clinique de Un jour d’Avance sur Amazon. Mort cérébrale de l’auteur.

[br][br]

Lorsque j’ai débuté Kraft, j’étais encore diminué par des douleurs physiques. Mais j’allais suffisamment bien pour pouvoir écrire une paire d’heures avant de devoir m’étirer. J’étais hanté par l’enjeu d’écrire un second roman. Et par le doute semé sur ma page de commentaires Amazon. Faire mieux. Finalement, mieux que médiocre… La morphine aidant, j’ai pensé que ça pouvait être dans mes cordes.

[Fin des doléances : rangeons les kleenex]

Une fois lancé dans l’écriture de Kraft, j’ai retrouvé le même plaisir que pour Un jour d’avance. J’ai mis au point des outils pour penser et écrire plus vite. À la lumière du peu que je savais d’Amazon et de l’autoédition j’ai eu l’idée de faire autrement. Modifier mon site, de manière à pouvoir diffuser mon histoire tout en me connectant au lecteur. L’étincelle. Puis l’idée. Mon roman gratuit, contre une inscription et/ ou un partage sur la toile.

[br][br]

6000 visiteurs sur le site, 500 partages, 600 lecteurs inscrits, 800 téléchargements. J’ai échangé plus d’e-mails en quelques jours au sujet de mes romans que pendant toute l’année 2014 pour Un jour d’Avance. Des échanges riches et souvent touchants. Beaucoup d’e-mails. Tellement plus que ce que j’imaginais. Je ne pourrais jamais citer tout le monde. Je pense à Marjorie (et le mail oublié), Karine pour sa chronique, Stéphane, Michèle de Liège, Camille, Mélanie et sa chronique, Agathe, Annick (merci pour sa nouvelle), Sabine, bien entendu Séverine de la Bibliothèque de Donnezac (Merci pour tout !), Mélanie (« ombreduregard ») pour son retour brut mais juste, Syndel, Dane, Alexandra, Caroline, Danielle et sa chronique, Flore, Valérie, Marianne, Azel Bury et son étonnant roman… Et j’en oublie tant d’autres.

[br][br]

Exit les attaques sur la médiocrité. Adieu les doutes. Je deviens un auteur de proximité en CDI. Cerise sur le gâteau, les ventes du premier roman sur Amazon repartent. Celui-ci arrive parfois dans le top 100 dans sa catégorie thriller / suspense. Je ne parle pas du top 100 global, mais c’est une question de temps, j’en suis sûr. Je participe également au Festi’Livres de Donnezac le 16 mai… Que du bonheur.

[br][br]

Riche de ce capital humain, je repars pour de nouvelles aventures. Mais pas sans avoir pris le temps d’exprimer toute ma gratitude envers vous. Un auteur sans lecteur n’est rien. Un roman qui n’est pas lu est strictement inutile. À la lueur de vos chaleureux remerciements je retourne à mon clavier. Le tableau blanc, les post-it, les fiches personnages, le repérage… Tout est en place pour le 3e roman.

Du paranormal, du suspense, du rythme et une fin explosive. J’y reviendrai prochainement.

Bise tout le monde, on se retrouve dans les commentaires :)[br][br][br][br]

A propos de l'auteur

Matthieu Biasotto

Auteur indépendant toulousain, rêveur compulsif et accro au café. J'écris du thriller, du suspense avec une touche existentielle.

3 commentaires

Découvre mes 13 livres dans mon pack "L'intégrale numérique" à télécharger

A propos de l’Auteur

Matthieu Biasotto

Auteur indépendant toulousain, rêveur compulsif et accro au café. J'écris du thriller, du suspense avec une touche existentielle.

Panier

Suivez moi

Articles récents

Commentaires récents

Top
0
    0
    Ton Panier
    Ton panier est videRetour boutique