Carnet de route #2

C

Hey, j’espère que tu vas bien, mon cher lecteur 😉 La dinde est digérée, mon foie retrouve une activité normale et les petits monstres reprennent l’école : c’est l’heure pour moi de te souhaiter le meilleur pour 2019. À commencer par la réalisation de tes rêves, il n’y a rien de plus important à mes yeux. 10 Janvier, je reprends enfin mes activités. Je reviens après mon Carnet de route #1 avec 2-3 kilos à perdre, mais surtout avec un paquet d’idées pour cette nouvelle année.

Le prochain livre

Durant les fêtes, et depuis la sortie de 72H, j’avance sur mon nouveau projet et je dois dire que la masse de travail est énorme. Comme d’habitude, je tente d’aller plus loin avec cette nouvelle histoire (sinon ça ne serait pas drôle), sauf que je me fixe un nouvel objectif, cette fois. J’ai à cœur de tisser une intrigue toujours plus intense et addictive, mais je tiens particulièrement à laisser suffisamment de place à mes personnages. Avec un peu de recul, le compte à rebours de 72H écrase légèrement Nathalie et toute la troupe. Alors, cette fois, j’ai l’ambition d’apporter la même vitesse, tout en trouvant le bon compromis afin que mes très chers amis de papier s’épanouissent et révèlent tout leur potentiel au fil des pages.

Ah oui, j’ai oublié de te dire : changement de programme, ce n’est plus un huis clos. Ça arrive, c’est ainsi. L’histoire m’impose d’elle-même un cadre plus large pour fonctionner. Voilà pour les grandes lignes. Alors, où j’en suis exactement ? Les recherches sont bouclées, le travail préparatoire est presque terminé, il me reste à finir la chronologie complète avant de tordre la ligne du temps à ma guise. Une fois cette étape validée, je vais pouvoir tisser mes scènes avant de véritablement me lancer. Je dois procéder par étape, car plusieurs trajectoires s’entremêlent et j’ai besoin de savoir précisément où je vais.

Pour la première fois, j’ai déjà écrit quelque chose comme 40 000 mots, et pourtant, je n’ai pas sorti une seule ligne à proprement parler – ni même le début du moindre chapitre. J’ai volontairement décidé de creuser en profondeur chaque personnage, de bétonner l’univers de l’histoire et d’étoffer mon plan avant de me lancer. Tout le contexte est généré, j’ai la texture, le grain de mon histoire et tous les ingrédients, je vais pouvoir mettre le tout en musique très bientôt.

Je ne te cache pas qu’il y a eu des petits doutes, une période où je me suis dit que j’avais les yeux plus gros que le ventre. Mais avec un peu de passion et de l’organisation, on élimine tous les obstacles. L’organisation, justement, il m’en faut… C’est une condition préalable pour travailler sur une histoire aussi riche, surtout pour un éternel bordélique comme moi. Heureusement, je touche presque au but et ce que j’entrevois me plaît. Je vais donc attaquer concrètement l’écriture sous quelques jours.

Ce ne sont pas des lignes de codes, chaque couleur est affectée à une ligne narrative (celle d’un personnage en particulier).

Coup d’œil vers le futur…

2019, c’est aussi l’année d’une profonde réflexion sur la manière de vivre de mes histoires, j’amorce un vrai travail de fond. Je vais continuer l’écriture bien entendu, cependant, j’ai envie d’aider les autres, j’ai besoin de faire autrement, d’aller plus loin… quelque chose mijote et j’ai des projets plein la tête. L’apparition de nouvelles règles du jeu et quelques contraintes viennent définir les nouveaux contours de l’autoédition pour les années à venir… Je m’aperçois que la révolution digitale impose des changements de plus en plus rapides et qu’il ne faut plus se contenter de suivre la cadence sous peine de « survivre », mais anticiper les tendances pour vraiment s’épanouir.

Prise de recul durant mes congés, j’ai essayé de mettre les choses à plat pour en faire ressortir les perspectives en m’empiffrant de Ferrero Rochers. Essayer de marcher là où il n’y a pas de trace, expérimenter et avancer autrement : ça, c’est le grand défi que je m’impose pour cette année.(Et arrêter de grignoter)

Je t’en ai parlé il y a quelque temps, je veux faire de mon site le prolongement de ton expérience de lecture, je souhaite l’utiliser comme un support social, un véritable lien entre toi et moi. Je réfléchis à la publication d’histoires où tu peux directement commenter mes chapitres avec les autres lecteurs et interagir. Ainsi, mon cher lecteur, tu ne lis plus tout seul dans ton coin, mais tu embrasses une vraie démarche commune où tes affinités peuvent nous enrichir, où tes goûts et tes ressentis nourrissent la communauté. Sur le papier, ça me semble génial. Enfin, sur le papier… tout ça, c’est 100% numérique. Reste à savoir comment le concrétiser et surtout… reste à savoir ce que tu en penses.

Première petite question.

Ne bouge pas, je me fais un café, je m’allume une clope et je t’explique. Je rêve d’une lecture sociale, c’est ça le terme. Une expérience stimulante provoquée par la lecture et les interactions entre lecteurs, mais également avec l’auteur. Un mix entre les réseaux sociaux et l’acte « lecture ». Toujours plus d’humanité, toujours plus de sens, en apportant de la valeur ajoutée via la technologie.

Alors, je te pose la question : et si tu pouvais échanger à propos de ta lecture au fil des pages, noter et contribuer à chaque chapitre ? Et si, en plus de l’expérience immersive, tu pouvais bénéficier d’un grand tout qui te connecte à d’autres lecteurs. Des membres qui apprécient, encensent ou critiquent (à juste titre) une histoire en même temps que toi ? Imagine… Un passage qui t’a fait sourire, un lieu que tu connais, un personnage que tu adores ou une réplique sur laquelle tu accroches… et si au détour d’un commentaire, tu pouvais contribuer à la communauté en partageant ce que tu es ? Si tu pouvais nous éblouir de ton essence en nous dévoilant ce que tu as au fond de toi ? Et si on en sortait tous grandis en découvrant ce que tu aimes vraiment ? Et si ta participation pouvait m’aider à améliorer mes textes à l’avenir ?

Une transformation du profil lecteur solitaire et passif vers celui d’un lecteur-acteur connecté aux autres, voilà ce que j’imagine pour les années à venir. Ton imaginaire rencontrant le mien et alimentant l’imaginaire de tous les membres du site… Utopie ou réalité ? À toi de me dire… Parce que j’ai souvent des idées folles et que je ne peux pas toutes les suivre… je te demande simplement ton avis. N’hésite pas à me le dire en commentaire et en répondant à ce sondage. Merci 😉

Projet de "lecture sociale" de mes livres sur le site : qu'en penses-tu ?

Merci pour ta réponse !

(Finalement, je réalise que d’une certaine manière, tu es déjà en train de lire, réagir et contribuer à travers ce sondage. Marrant, non ?)

Deuxième petite question

Que dirais-tu de pouvoir accéder « au making of » du livre ? Une fois ta lecture terminée, tu pourrais découvrir un bonus sur l’envers du décor, les coulisses du livre. Cela pourrait être du contenu à la fois vidéo, documenté ou illustré sur la manière dont je m’y prends. Une invitation à pénétrer dans les centaines d’heures de travail qui se cachent derrière l’histoire. Par exemple :

    • Comment je travaille mon idée de base.
    • Comment je réalise mon plan.
    • Comment je bosse mes personnages.
    • Comment je découpe mes chapitres
    • Mes outils de recherches

Qu’en penses-tu ? En réalité, ce travail existe déjà, puisqu’il est indispensable à la réalisation du livre, il me faut le mettre en forme et le rendre digeste, mais j’imagine que le partager avec toi pourrait augmenter et améliorer ton expérience. Je jette une idée comme ça, brute de décoffrage : ce contenu pourrait être payant si le texte est gratuit ou inversement ?

Projet de "making of", coulisses du livre et bonus : qu'en penses-tu ?

Merci !

Dernière question (presque) sans rapport

Après je te laisse tranquille, promis. Tu sais, ça me démange depuis un moment, j’y pense de plus en plus et là, je m’adresse à toi. Toi qui rêves d’écrire, mais qui n’oses pas. J’envisage de créer un site, un sous domaine, par exemple formation.matthieubiasotto.com et de mettre en place une formation complète et interactive où je te prends par la main dans le processus d’écriture et avec laquelle je t’amène vers tes premiers lecteurs.

Ce serait donc une sorte d’ « académie » (incroyable, le melon qu’il prend ce Matthieu…) qui t’est destinée si tu caresses le rêve d’écrire et qui te permettrait de glisser de « j’aime te lire » à « j’ai toujours voulu écrire, mais j’ai besoin d’aide, Matthieu ».

Je pourrais y aborder les différentes étapes, les erreurs à éviter, les astuces pour contourner les blocages, l’organisation du workflow, le travail préparatoire et la recherche, le tissage des scènes, la construction des personnages et de leurs relations, la gestion du compte KDP, le lancement du livre, la stratégie de communication, etc. À travers des vidéos de cours, des quizz, des exercices, du coaching personnalisé, je pourrais t’aider dans cette belle aventure. J’aime l’idée qu’à ton tour, un jour, tu seras en mesure d’aider quelqu’un d’autre à se lancer… Qu’est-ce que tu en dis ? 

Une formation complète et interactive avec moi comme prof : qu'est-ce tu en dis ?

Merci beaucoup !

Voilà pour ce carnet de route, j’admets que mes idées bouillonnent et que j’ai un peu de mal à canaliser ma créativité. D’ailleurs, pour être sincère, les trois questions sont liées dans une certaine mesure et pourraient sculpter un nouveau modèle économique dans les mois à venir en ce qui me concerne. Je pourrais proposer des textes gratuitement, favoriser la lecture sociale. Un mode de lecture qui me rendrait visible auprès de nombreux lecteurs ayant envie de découvrir les coulisses, mais également exprimant le désir d’écrire et de s’autopublier. Dans cette hypothèse, « ce que je sais » deviendrait potentiellement ma source de revenus et « ce que j’écris » deviendrait une source de partage en accès libre.

Je ne sais pas encore si je vais mener à terme ce projet de lecture sociale, j’ignore si tu es intéressé. Je m’en remets à ton feeling, tout simplement.

A part cette douce folie qui me demande à la fois d’être un brin visionnaire et très lucide, j’ai encore beaucoup de travail pour mon prochain livre. D’ailleurs, j’y retourne de ce pas 😉. Mais rassure-toi, je ne suis pas loin : si tu as envie de contribuer au projet et de me soumettre tes idées… laisse-moi un mot en commentaire. Chaque avis compte, et je voudrais avancer main dans la main avec toi pour construire la lecture de demain. Mon aventure, c’est surtout la tienne. À très vite pour le Carnet de route #3. Merci d’être là.

PS : je reviens bientôt avec ma nouvelle « Uppercut » que je vais diffuser sur le site. En attendant, si le cœur t’en dit, tu peux la découvrir dans le recueil destiné à l’association Le Refuge. Il y a des tas d’autres textes et les bénéfices sont reversés à l’assoc’ : un geste sympa.

Le recueil au format numérique
Le recueil au format broché.

A propos de l'auteur

Matthieu Biasotto

Auteur indépendant toulousain, rêveur compulsif et accro au café. J'écris du thriller, du suspense avec une touche existentielle.

25 commentaires

  • Très beau projet dans le sens de la communication, du partage, la passion d écrire et lire. Bravo Matthieu. Cependant, j espère personnellement garder le format papier, mais dirigé en communauté, ce serait vraiment fort.
    Et tes projets de “conseils” et ” backstage” sont merveilleux !!
    Merci.

  • Très très bonne idée Matthieu ! Et effectivement, pouvoir “un peu” interagir dans l’écriture d’un de tes livres est tellement passionnant…..La lecture finale n’a plus le même goût, on se remémore des points d’achoppement, des discussions sur tel ou tel détail. Qui font que le lecteur final pasera certainement dessus sans s’en apercevoir mais qui nous donne une certaine forme de “fierté” !
    Comme d’habitude je suis de tout coeur avec toi (sauf pour le cours d’écriture car à chacun ses talents, hein ?)
    Et, une fois de plus, NE CHANGE RIEN !
    Christophe

    • Merci Christophe, pour être dans l’équipe Hors Norme, tu as sacrément impacté quelques passages, c’est justement cette expérience que je trouve terriblement enrichissante. 😉 Quant à la partie formation, certains ont envie de se lancer mais n’ont pas le déclic ou les outils pour faire le grand saut.

  • Tu f ourmilles de belles et bonnes idées ! J’ai toujours été curieuse de connaître les coulisses de l’écriture d’un roman, leur genèse, etc… et écrire…eh bien, c’est un pas que je n’ose jamais sauter ! Plein d’appréhensions peut-être infondées mais elles me bloquent !
    Merci en tout cas pour toutes ces belles idées, j’espère que ça ne te prendra pas trop de temps sur tes écrits, car j’aime par dessus tout te lire
    Bonne écriture et à bientôt! (En tout cas j’aime beaucoup ces carnets de toute !)

    • Coucou Marie Nel ! J’apprécie ton retour sur les coulisses, ça m’éclaire sur ce point précis. Pour l’écriture, je pense justement qu’il y a matière à donner les moyens de se lancer, d’aller jusqu’au mot “fin” et de rencontrer ses lecteurs pour peu qu’un support ludique puisse aider à avancer pas à pas. L’idée, c’est justement de donner les clés pour s’organiser, ne jamais être bloqué, contourner les fameuses appréhensions et réaliser son rêve 🙂 C’est vrai que tout ça pourrait prendre un temps considérable, mais rien n’est impossible. A très vite pour un prochain Carnet.

  • Bonjour Matthieu!
    En voilà encore de belles idées!
    En ce qui me concerne je préfère le bon vieux livre papier que je peux toucher et sentir. Je me surprend parfois à caressser une belle couverture, ou plutôt une couverture qui me plaît! J’accorde beuacoup d’importance aux couvertures d’ailleurs!Et j aime lire “égoîstement” seule sans partage, du moins durant la lecture!
    Pour ce qui est de la deuxième question, je reconnais que c’est tentant…et je pense que ça plaira à beaucoup de monde! mais j’aime mieux découvrir totalement le livre du début à la fin!
    Quant à l’écriture j’y pense souvent mais je ne me sens pas prête! pour moi un livre est comme “un bébé”, que l’on nourrit, construit, au fil des mois et dont on accouche et que l’on présente aux autres! pardon pour la métaphore mais je le ressens comme quelque choses qui nous vient des tripes!
    Merci pour tes voeux, je te souhaite de réaliser tout tes projets en cette année 2019.
    Amicalement Isabelle.

    • Merci pour ton avis ! Je pense que le livre papier doit rester tel qu’il est : un objet en dehors du temps. Pour la partie bonus, je te remercie, je vais méditer sur la question. Enfin, pour le volet formation, c’est encore un projet lointain mais ta métaphore est tout à fait juste. Il s’agit vraiment d’une part de soi.

  • Tres bonnes idées.. à suivre. Une autre façon d’appréhender les livres, de nous bousculer.. D autre part avais tu reçu le lien pour ecouter ma chronique dans mon émission «  au hasard des livres » de 72 h…,

  • Merci Mathieu, belle Année 2019. Toujours un plaisir de te lire en aval et pourquoi pas, bientôt, en amont, en toute convivialité. J’ai décliné l’offre pour la troisième proposition, je suis une tacheronne solitaire…
    Bien amicalement, j’attends le volet 3 du carnet de route.

    Catherine Deheeger-Schmeltz

  • Heyyy Matthieu ! Que de bonnes idées !!! Génial de te lire avec tant de belles choses en tête !!!
    Pour moi, l’idée de la « lecture sociale » est (je cherche un superlatif à la hauteur mais franchement je ne trouve rien ) …. super mega génial !!!! Ça me fait penser à HN ! J’ai eu l’honneur et la chance de le vivre (un peu ) et quelle expérience ! Waouh !
    La deuxième, je dis « oui » mais il faut, à mon sens, garder aussi des secrets !! Reste mystérieux !
    Et pour la troisième idée, je pense que c’est super mais en le faisant en une session (journée ou week-end) dans un lieu insolite pour l’immersion, serait encore mieux et hyper attractif !!

    Voilà je te donne juste mon avis ! Je te souhaite pour cette nouvelle année que tes rêves se réalisent !!! A très bientôt

    • Coucou Maly, quel bonheur de te voir ici 😉 Comme je le disais à Christophe, c’est l’expérience HN qui me fait penser que l’interaction apporte un véritable plus à la lecture. Je suis en train d’y réfléchir 😉 Pour le bonus, je pense aussi qu’il faut trouver le bon dosage, là encore c’est au stade de la simple idée. Enfin, pour la formation, c’est dans les tuyaux : il me faut réussir à organiser tout ça, pour l’instant tout est en chantier (et en plus, je dois avancer sur mon livre, ce qui reste quand même le plus important :p)

  • Cher auteur,ce sont d’excellentes idées que vous proposez, j’ai toujours rêver de connaître le travail,la recherche… tout ce qui se passe en ‘off’ jusqu’au résultat final : le livre.
    En ce qui concerne le partage concernant vos œuvres là encore c’est une superbe idée.
    Cela me fait un peu penser à un Kickstarter (dans le sens : créateur qui partage le déroulement de son projet avec ses ‘backers’) cette interaction est une riche idée,je vous en remercie.

    Pour votre troisième question, personnellement elle ne me concerne pas (je n’ai rien d’un écrivain en herbe) mais c’est une idée généreuse et altruiste je trouve (partager son expérience,donner des clefs à ceux qui souhaitent se lancer…) , Tout en vous garantissant un salaire supplémentaire c’est une idée top.

    Une petite question qui n’a rien à voir…je rencontre un problème pour télécharger’nuts’ … Je ne sais pas trop pourquoi (moyen de paiement ok….)
    Si vous aviez une possibilité de le mettre sur Kindle (ou autre) je vous en serais reconnaissante (ceci dit : tout ce qui m’importe est d’acquérir cette nouvelle par n’importe quel moyen 🙂 ).

    • Bonjour Céline, merci beaucoup pour ton retour, je n’ai pas validé ton commentaire hier (migraine oblige…). Je prends bonne note pour la partie “coulisse”, et tu n’es pas seule à apprécier l’idée visiblement. Concernant la formation, c’est encore en réflexion, car créer un support pédagogique à la fois performant et intuitif nécessite d’y passer beaucoup de temps. Du temps qui me fait cruellement défaut en ce moment. Pour Nut, je vais t’envoyer les fichiers via messenger dans la journée. (j’ai bien vu ton message). Merci encore.

  • C’est avec joie que je découvre le second volet de ton carnet de route. Quel bonheur de te voir bouillonner d’idées toutes plus intéressantes les unes que les autres.
    Je te réponds un grand oui pour toutes ces belles inspirations de partage.
    J’adhère complètement au concept innovant que peut représenter la lecture sociale. Cela pourrait être une aventure humaine profondément enrichissante.
    De plus, avoir l’opportunité de pouvoir découvrir une partie du making of du livre serait un immense plaisir et une belle récompense.
    Quant à la formation interactive c’est une idée très prometteuse et une ambition que je t’encourage à poursuivre. Vouloir transmettre son savoir et partager son expérience pour aider les autres, il n’y a rien de plus beau.
    Merci Matthieu pour ta générosité et ta disponibilité.
    Et je te souhaite de concrétiser tous les projets qui te tiennent à cœur.
    Bien à toi.

Découvre mes 13 livres dans mon pack "L'intégrale numérique" à télécharger

A propos de l’Auteur

Matthieu Biasotto

Auteur indépendant toulousain, rêveur compulsif et accro au café. J'écris du thriller, du suspense avec une touche existentielle.

Instagram Feed

Something is wrong.
Instagram token error.

Suivez moi

Panier

Articles récents

Commentaires récents