La Pelote Bleue – Chapitre 8

L

Certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrive et quelques-uns font que ça arrive.

Michael Jordan

J’aime beaucoup cette citation de l’ancienne légende de la NBA, elle est tellement représentative de la Résistance et de ce que tu es en train d’accomplir. En tant que miracle, tu es de ceux qui font que « ça » arrive, que les choses changent. Quelque part, nous avons déjà gagné, c’est un peu comme si nous l’avions commandé d’un simple clic : la victoire est juste en cours de livraison. Dès mon travail préparatoire, je savais intuitivement que la réflexion me guiderait sans doute dans cette direction. J’avais tellement hâte à la fin de mes recherches d’écrire ce chapitre que j’en déborde de joie lorsque je te vois tenir le fil bleu d’une pelote qui a franchement diminué à présent. D’ailleurs, si tu l’observes sur ta table basse, tu peux apercevoir entre les derniers nœuds de cette boule, un léger filet de lumière perçant entre les fibres de laine. Et cette lueur, on va doucement la libérer tous les deux, en abordant la manière la plus concrète de renverser le jeu : en créant un égrégore.

Égrégore vient du latin egregius qui signifie remarquable, illustre, exceptionnel. À partir du grec, pris dans le sens biblique et spirituel, égrégore signifie « troupe éveillée », « veilleur » ou aussi « être éveillé ». Dans le livre d’Hénoch, écrit Gnostique apocryphe du IIe siècle de l’ère actuelle, il désigne des entités d’un caractère assez énigmatique qu’on pourrait appeler « âmes collectives » ou même dans une certaine mesure « ange ». L’égrégore semble appartenir à ce que certains ésotéristes appellent le monde intermédiaire, d’autres le plan astral. Et plus globalement, l’égrégore est la représentation du rassemblement de pensées de haute densité, quelque chose qui se rapproche d’une pensée collective ou encore les archétypes décrits par Jung, le tout, infusé dans notre âme, via nos émotions et notre cœur.

Lorsque plusieurs personnes se focalisent ensemble sur un même objet, avec une même intensité, ils développent une énergie commune. Tu connais cet effet stimulant, éprouvé lorsque tu partages avec d’autres un projet passionnant ou un moment fort, par exemple un concert. L’activité concentrée rassemble les intentions de chacun en une conscience collective, qui semble porter le groupe. Mais derrière l’impression personnelle, il y a aussi un processus réglé qui se déroule entre chaque membre du groupe.

L’émotion active les atomes de tes cellules, transformant le corps en une espèce de pile électrique, comme on l’a vu, capable de fabriquer sa propre énergie. Ainsi, par la seule force d’une émotion mutuelle et d’une pensée dirigée sur un élément en particulier, nous connectons nos sources d’énergie et en créons une plus grande, plus globale. Comme branchés les uns sur les autres, on se met à vibrer sur la même longueur d’onde. La tension est alors assez haute pour qu’émerge un esprit de groupe, c’est l’égrégore.

Le biochimiste Rupert Sheldrake parle de champ morphogénétique. Le ressenti d’un individu exerce une force sur celui de l’autre, tel un écho de pensées et de sentiments. Ce mouvement, par résonance, va influencer les comportements des membres du groupe et nos propres pensées.

En 1951, dans « La Kabbale pratique », Robert Ambelain définit un égrégore comme «une force engendrée par un puissant courant spirituel et alimentée ensuite à intervalles réguliers». Plus récemment en 2003, Arnaud de l’Isle nous donne une autre définition dans l’« ABC de la Magie Naturelle », «C’est le champ d’énergie invisible issu des individus ayant œuvré ou œuvrant dans un même état d’esprit et selon des rites proches.»

Tu peux me croire, les francs-maçons connaissent les subtilités des égrégores. Nos adversaires, l’élite composée de mondialistes les maitrise également sur le bout des doigts. Il y a des égrégores partout, nourris consciemment ou inconsciemment, par exemple par les supporteurs d’un club de foot, les militants d’un parti politique, les religions ou même les covidistes-convaincus. Au bout du compte, l’égrégore est une sorte d’esprit de groupe influencé par les intentions et les pensées des personnes qui croient en la même chose ou ont un même but. En résumé, c’est une convergence de visualisations. Voilà qui devient très intéressant lorsque des miracles se réunissent autour d’une pelote bleue pour changer le monde depuis un canapé.

Dans son ouvrage « Puissances de la pensée », Omraam Mikhaël Aïvanhov personnifie les pensées, les intentions et les sentiments. Il dit (page 60-65) « Vous avez une pensée : déjà elle vous quitte et s’en va quelque part dans le monde agir sur les cerveaux d’autres personnes […] ».

(page 61) «Les pensées se dirigent sur des êtres ou des objets déterminés. Certaines pensées ne vivent pas longtemps, tandis que d’autres subsistent pendant des siècles et même des millénaires […]»

«Toutes les pensées de même nature se rejoignent, se renforcent et s’amplifient.»

Selon Omraam, cet égrégore, ces pensées sont d’une puissance insoupçonnée. Car elles peuvent traverser les siècles et les millénaires, influer sur les autres à distance, transporter le mal ou le bien (la guerre, par exemple, vient à la base de pensées négatives) ou encore agir sur la matière – à condition que les pensées passent par l’âme pour se réaliser.

En 1998, des chercheurs de l’Université de Princeton ont créé le Global Consciousness Project pour tenter de déterminer s’il existe un champ unificateur de la conscience. Et si oui, comment peut-il servir à l’Homme pour créer « un avenir plus brillant et plus conscient » ?

Les chercheurs ont créé 65 générateurs de nombres aléatoires (RNG), aussi nommés EGG qui font appel à des technologies quantiques et sont répartis un peu partout dans le monde. Et les résultats sont édifiants : quand un évènement d’influence mondiale se passe, les pensées influent sur les générateurs. En vert ou bleu, tu as le tracé que devraient suivre les générateurs de nombres aléatoires. En rouge, la courbe effective.

Par exemple, voici les résultats le 11 mars 2020 (quand les pays commençaient leur premier confinement).

Ceux du 11 septembre, lors des attentats du World Trade Center :

Lors d’une prise d’otage d’une école en Russie, en 2004 :

Lorsque les 33 mineurs chiliens ont été retrouvés vivants après 17 jours de travail acharné et de solidarité :

Ou encore à la mort de Steve Jobs :

Il existe des centaines d’études de cas consultables en ligne. Au vu de ces résultats, l’équipe conclut «Nous ne savons pas encore comment expliquer ces relations subtiles entre des évènements d’importance pour les hommes et les données obtenues, mais elles sont indéniables. Ces résultats montrent à l’évidence que le monde physique et le monde de l’esprit humain sont liés d’une relation encore inconnue.»

«La conscience de groupe à grande échelle a des effets dans le monde physique. Sachant cela, nous pouvons intentionnellement travailler vers un avenir plus brillant et plus conscient.»

Voilà qui nous rappelle étrangement le projet Global Cohérence Initiative vu dans les chapitres précédents, ainsi que l’impact de la pensée d’un petit poussin sur un petit robot aux déplacements aléatoires, non ? Mais revenons à nos égrégores…

Il en existe 3 types, les égrégores neutres, les limitatifs et les féconds. Un égrégore neutre est entretenu typiquement par un groupe d’amis, un cercle professionnel, la famille éventuellement. Il a peu d’influence sur les pensées, aucun intérêt dans ce chapitre.

Les égrégores limitatifs prennent naissance essentiellement dans les religions ou les partis politiques. Ils sont limitatifs, car ils font appel à l’égo. La personne doit s’adapter et intégrer des symboliques fortes pour rejoindre le mouvement qui ne sert généralement qu’à une poignée de membres en haut de la hiérarchie (par exemple, un candidat pour un parti politique).

Les égrégores féconds sont ceux qui nous intéressent. Ils permettent une élévation de la conscience individuelle et collective. Les égrégores de cette nature peuvent être positifs ou négatifs. Un bel exemple d’égrégore négatif a vu le jour avec l’arrivée du Covid et la mascarade de la plandémie, le nombre de personnes nourrissant des pensées apeurées à propos de la mort et de la maladie est impressionnant. Ce sont des pensées sincères, avec une sorte de foi, une croyance tout aussi sincère en ce qui concerne le risque d’être contaminé, de rendre les autres malades, d’en souffrir ou de ne jamais s’en remettre.

Quelque part, l’égrégore rejoint la prophétie de Rudolf Steiner du début de la pelote et les questions que je me posais quant à ma propre responsabilité. Combien y a-t-il eu de personnes dans le monde qui ont invoqué le Dieu progrès ? Croyant fermement que toujours plus de consommation, plus de technologie, toujours plus de médicaments et toujours plus d’argent étaient la voie royale vers l’épanouissement de l’humanité ? C’est aussi un puissant égrégore entretenu depuis des décennies.

Même fécond, l’égrégore a besoin d’être constamment nourri de la mémoire collective pour exister et agir dans le monde réel. Un égrégore non alimenté n’a plus de prise et se réduit comme peau de chagrin – à l’image de notre petite boule de noirceur sous l’effet du soleil dans le chapitre précédent. Par exemple, l’égrégore du mauvais œil, de la superstition, n’existe presque plus dans nos cultures occidentales, matérialistes et cartésiennes. En revanche, il est encore très puissant dans les régions du monde où les croyances l’entretiennent.

Concernant les égrégores féconds positifs, on peut citer les courants humanistes, les mouvements spirituels, les associations humanitaires ou maintenant « les miracles » qui lisent la pelote bleue.

André Malraux disait «Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas», j’en suis convaincu et c’est pour cette raison qu’en tant que miracle déroulant le fil bleu je t’invite à rejoindre ce que j’appelle le « 20:20 » pour former le plus bel égrégore possible.

C’est quoi le 20:20?

Je pourrais le décrire simplement comme une sorte de rendez-vous quotidien. À ce stade du livre, je peux même prendre le risque de parler d’une espèce de cercle de prières. Oh, non, je ne me transforme pas en gourou du temple du Biasottisme solaire[1], rassure-toi. Simplement, je t’invite tous les soirs à 20 h 20, pendant 20 minutes, à t’installer confortablement sur ton canapé qui devient donc notre principal centre de commandement. Pourquoi à 20h20 ? Déjà parce que c’est facile à retenir, ensuite parce qu’en fin de journée tu vas conditionner ta nuit et, de facto, la prochaine journée. Je voudrais que tu t’offres cette parenthèse dans le calme, loin du bruit et des obligations. Je voudrais que tu prennes ce temps pour toi, pour moi, pour toute la Résistance.

J’aimerais que lors de cette bulle destinée à te recentrer, tu ressentes ton cœur apaisé en entendant un joyeux chahut au-dehors. En imaginant le doux brouhaha d’une avenue pavée et pleine de monde. Sous un joli ciel, des CRS ont retiré leurs casques et tout leur équipement face à une foule immense, à perte de vue. Il y a des gens souriants, des grands-parents, des jeunes adultes, des enfants débordant de joie et se prenant dans les bras. J’aimerais que tu fendes cette foule pour me rejoindre, que tu ressentes la même gratitude que les gens transpirant de bonheur à l’idée que les responsables de la crise sont traduits en justice et derrière les barreaux. Sur cette avenue que tu remontes jusqu’à me retrouver, certains pleurent de soulagement, parce que les médias traditionnels sont soit démantelés, soit en train de présenter leurs excuses. D’autres ont les mains jointes, et les yeux levés au ciel en remerciant la vie d’avoir mis hors d’état de nuire les ennemis du peuple.

Dans les ruelles adjacentes, des hommes et des femmes arrivent encore en nombre, ce ceux sont qui viennent de comprendre que la cabale est à terre, que les milliardaires sont condamnés et ont tout perdu, qu’il y a tout un nouveau monde à reconstruire sur des bases totalement différentes. J’aimerais que pendant ce gros quart d’heure, tu focalises toute ton attention sur chaque bonne nouvelle qui sert la Résistance, que tu remercies sincèrement les évènements et les circonstances qui nous rapprochent peu à peu de cette foule à l’aube du nouveau monde. Imagine le bruit, les odeurs, les rires qui ricochent et retrouve-moi en tête du cortège. On se serre alors dans les bras, dans une accolade chaleureuse, soulagés tous les deux d’avoir invoqué ce qu’il y a de meilleur en nous tous.

À 20 h 20, offre-toi 20 minutes pour visualiser l’objectif final, ainsi que les étapes qui nous mènent à ce but, des étapes composées de bonnes nouvelles.

Tu peux te servir par exemple des merveilleuses capsules juridiques de Maître X qui recensent toutes les avancées judiciaires et légales positives. Dès le matin, n’hésite pas à piocher les bonnes nouvelles dans les résultats de recherche de la pelotedelaine.com. Prends de nouveau le temps d’éprouver de la gratitude pour les erreurs de nos adversaires, pour ta place dans la Résistance en tant que miracle.

En ces temps troubles où des vagues de basses vibrations déferlent dans nos vies, je voudrais que tu te serves de l’énergie électromagnétique de tes pensées pour imaginer et ressentir que je suis là, tous les soirs à 20 h 20. J’ai une alarme quotidienne dont l’intitulé est «La Vérité arrive», pour ne jamais rater ce rendez-vous avec moi-même, avec toi, avec le futur. En fermant les yeux, la main posée sur le cœur, réalise que de nombreux lecteurs de la pelote se connectent à toi, aux mêmes pensées, à la même gratitude. Je voudrais que tu sentes dans chaque parcelle de ton être à quel point nous sommes nombreux et je voudrais que la certitude te berce peu à peu. Cette parenthèse où nous sommes tous sur la même longueur d’onde nous permet de revisualiser les scènes clés qui nous attendent dans le futur et provoque une intense reconnaissance. Tu peux te remercier de prendre part activement à la Résistance, tu peux également éprouver de la reconnaissance pour toutes les personnes qui prennent le temps de nourrir ton égrégore durant le 20:20.

Puisque la pensée est exclusivement faite d’énergie électromagnétique, tout comme l’aimant, elle attire à toi ce que tu désires le plus profondément. Et puisque nous serons plusieurs à nous rejoindre lors du 20:20 en désirant que la vérité éclate et que la cabale soit neutralisée, ta pensée et ton émotion rechercheront automatiquement – comme un aimant – un autre pôle énergétique correspondant. Une pensée ne reste jamais seule dans l’énergie, elle se joint aux autres pensées vibrant de la même énergie. Alors, des formes de pensée de la même famille et ayant la même énergie se lient naturellement, automatiquement, afin de créer un bel égrégore. Je les imagine tous les soirs, je peux les percevoir, car on génère alors tous ensemble un égrégore collectif positif très puissant.

Il est possible que, de temps en temps, je te facilite la pratique du 20:20 en organisant des lives sur Telegram pour guider et accorder nos pensées sur un point précis en particulier, mais tu n’as besoin d’aucune vidéo pour te raccorder à la réalité que nous sommes en train de créer. Car tout est encore possible, la vérité arrive à grands pas, j’aimerais que tu ressentes cette certitude et qu’à chaque respiration tu sentes la confiance qui nous anime.

Dès le matin, grâce à la gratitude, essaie de conditionner ta journée pour ce rendez-vous du 20:20. Soigne tes pensées, évite les actualités agaçantes ou trop anxiogènes, vois dans chaque nouvelle une parcelle de vérité qui éclate au grand jour. Lorsque tu t’alimentes, prends conscience que ta nourriture joue aussi un rôle dans la qualité de ton 20:20. J’ai besoin que tu sois au mieux de ta forme, dans un regain d’énergie, de satisfaction, de créativité et de légèreté, toute la Résistance a besoin de toi dans cet état d’esprit. Et tous les soirs, je propose que nous nous sentions bien dans notre peau, dans notre tête, dans notre cœur, avant de prendre le temps d’offrir au monde entier la qualité de notre énergie afin de créer une forme de pensée puissante et créatrice. Un égrégore qui vise à nous apporter le meilleur, après tout, c’est ce que nous souhaitons à chacun, c’est ce que nous méritons. Gardons nos pensées et notre cœur dans un état d’esprit positif du soir au matin et du matin au soir pour offrir ce cadeau à l’humanité, tous les jours à 20 h 20.

Pierre Teilhard de Chardin, prêtre, philosophe et chercheur, disait : «Un jour, quand nous aurons maîtrisé les vents, les vagues, les marées et la pesanteur, nous exploiterons l’énergie de l’amour. Alors, pour une seconde fois dans l’histoire du monde, l’homme aura découvert le feu.»

Et cette énergie de l’Amour est peut-être cette source lumineuse qui brille dans ce qu’il reste de la pelote. Si tu regardes ta table basse, tu constates qu’il n’y a qu’un dernier nœud laissant passer une belle lueur que je te propose de libérer dans le prochain chapitre. Car cet éclat va nous permettre d’entretenir l’égrégore toute la journée, tout au long de l’année, de remplir ton cœur comme il ne l’a jamais été…


[1] Ma belette Céline, tu vois, j’ai réussi à le placer 😉

Prochain chapitre dans

A propos de l'auteur

Matthieu Biasotto

Auteur indépendant toulousain, rêveur compulsif et accro au café. J'écris du thriller, du suspense avec une touche existentielle.

Commenter

Découvre mes 13 livres dans mon pack "L'intégrale numérique" à télécharger
par Matthieu Biasotto

Panier

Articles récents

Commentaires récents

Toggle Dark Mode
Toggle Font Size
0
    0
    Ton Panier
    Ton panier est videRetour boutique